Communiqués - Archives 2003
Les communiqués publiés sur ce site sont sous l'entière responsabilité de leur auteurs.
L'Arménoscope ne peut en aucun cas être tenu responsable de leur contenu.


Retour aux communiqués



Communiqu en Anglais/English note
12/11/2003 - EUROPEAN COMMISSION REPORT LENIENTLY ADDRESSES KEY RIGHTS CONCERNS IN TURKEY
12/11/2003 - EU FUNDING FOR NON-GOVERNMENTAL YOUTH ORGANISATIONS
10/09/2003 - NEW ARMENIAN CHURCH CONSECRATED IN RUSSIA
10/09/2003 - EU FUNDING: LANGUAGE LEARNING AND LINGUISTIC DIVERSITY
07/01/2003 - Unsolicited comment submitted for publication


Communiqu gnral
30/11/2003 - PROMO NATIVIT DE L'ASSOCIATION JAPEL
28/11/2003 - LA CONDAMNATION PNALE DE LA NGATION DU GNOCIDE ARMNIEN REJETE PAR L'ASSEMBLE NATIONALE FRANAISE
19/11/2003 - NOUVEAU SUCCS DU PHONTHON POUR L'DITION 2003
18/11/2003 - Office de Dveloppement et de Diffusion Culturel et Artistique Armnien
17/11/2003 - ACHETEZ UN CALENDRIER ARMNIEN 2004
14/11/2003 - TRIO LUDVIG GARIBIAN (nouveau CD)
12/11/2003 - RAPPORT REGULIER 2003 "LA COMMISSION EUROPEENNE CRITIQUE LA TURQUIE AVEC BIENVEILLANCE"
12/11/2003 - FINANCEMENTS: ORGANISATIONS NON-GOUVERNEMENTALES DE JEUNESSE
31/10/2003 - SECOND CD DE DELEYAMAN
31/10/2003 - APPEL A CANDIDATURE POUR LE PRIX 2004 DU CDCA
14/10/2003 - L'ASSOCIATION JAPEL RECHERCHE UN LOCAL POUR DVELOPPER SON SOUTIEN A LA CULTURE ARMENIENNE
14/10/2003 - TURQUIE : LIBERTES BAFOUEES
10/09/2003 - FINANCEMENT UE: APPRENTISSAGE DES LANGUES ET DIVERSITE LINGUISTIQUE
10/09/2003 - LA MAISON DES DROITS DE L'ENFANT FETE SES 10 ANS
10/09/2003 - 23 INTERNATIONAL STUDENTS COMPLETE ZORYAN INSTITUTE GENOCIDE AND HUMAN RIGHTS UNIVERSITY PROGRAM
10/09/2003 - INTERNATIONAL LAW EXPERT De ZAYAS DETAILS TURKEY'S OBLIGATIONS BASED ON UN GENOCIDE CONVENTION
01/09/2003 - PREMIER CD D'UN JEUNE COMPOSITEUR: NICOLAS MAZMANIAN
22/07/2003 - CD DE KIM KASHKASHIAN "HAYREN"
19/06/2003 - LE CDCA DEMANDE LA CONDAMNATION DU QUID 2003 POUR NGATIONNISME
23/05/2003 - APPEL DE LA COALITION DES CITOYENS ET ORGANISATIONS EUROPEENNES CONTRE LE NEGATIONNISME DANS LES PROGRAMMES SCOLAIRES TURCS
14/05/2003 - PARLEMENT EUROPEEN : LE RAPPORT OOSTANDER DESAVOUE LA TURQUIE
28/04/2003 - LA PREMIRE ALLIANCE FRANAISE EST CRE EREVAN
23/04/2003 - DALILO, UN CD EPOUSTOUFLANT DE VITALITE
02/04/2003 - Gamkonline.com
31/03/2003 - LA FEDERATION EURO-ARMENIENNE SALUE LA FERMETE DU PARLEMENT EUROPEEN ENVERS LA TURQUIE
17/03/2003 - POUR LA REALISATION DU MONUMENT COMMEMORATIF ARMENIEN PLACE DU CANADA - PARIS
06/02/2003 - ARMENIE, 145e MEMBRE DE L'OMC
06/02/2003 - ARMENIA, MEMBER OF THE WTO
22/01/2003 - EN EUROPE, LE FRAT REMPLACE LA CRAT
16/01/2003 - LE MONDE EST UNE FENTRE
13/01/2003 - ARDAG, UN PHNOMNE UNIQUE


Communiqu li un vnement de l'agenda
28/09/2003 - TITUS ANDRONICUS - LA LOI DU TALION


 

EUROPEAN COMMISSION REPORT LENIENTLY ADDRESSES KEY RIGHTS CONCERNS IN TURKEY(12/11/2003)
Report stops short of denouncing policy of Genocide denial; Ignores ongoing anti-Armenian policy; Excludes blockade of Armenia from political criteria section
Brussels, Belgium -- The European Commission "Regular Report on Turkey's Progress Towards Accession", released this week, cited a series of shortcomings in Turkey's rights record but criticisms are leniently expressed reported the European Armenian Federation for Justice and Democracy (EAFJD formerly ANC-Europe.) The report, issued yearly, will be reviewed by the European Parliament and will serve as a basis for a similar document upon which the Council of Europe will decide whether or not to begin accession negotiations with Turkey in December 2004.
In the political criteria section of the report, the Commission states that the "implementation of the reforms is uneven" and that, often, "executive and judicial bodies have narrowed the scope of these reforms by establishing restrictive conditions, hindering the objectives initially pursued." It goes on to explain that the role of the National Security Council has decreased but that this body continues to have representatives on civil boards such as the High Audio Visual Board or the Education Board. In the legal field, the report notes that despite the reduction of the role of military courts, these institutions still do not meet European standards, particularly in the areas of defendant rights and guarantees for a fair trial.
The report also acknowledges the overwhelming and immense obstacles encountered by non-Moslem minorities in Turkey but fails to denounce the specific discrimination endured by the Armenian minority.
With respect to freedom of religion, the report states that the impact of the reforms remains limited and that "non-Moslem religious minorities continue to face serious obstacles with respect to legal personality, property rights, internal management, and a ban on the training of clergy". It specifically addresses the discriminatory Law on Foundations and the interference of the Directorate General of Foundations". It goes on to mention that religious property is constantly under threat of seizure citing examples from the Greek Orthodox, Syriac, Catholic and even Protestant religious minorities, without mention of actions taken against the Apostolic Armenian minority.
"It is surprising that the Commission does not include any of the countless examples of discrimination the countrys largest non-Muslim religious minority -- the Apostolic Armenians -- are subjected to," said Hilda Tchoboian, Chairwoman of the Euro-Armenian Federation.
Regarding minority rights, the report recognizes that despite its ratification of the UN Covenant on Civil and Political Rights, Turkey has adopted an amendment, which limits the ability of minorities to enjoy their own culture, to profess and practice their own religion, or to use their own language". The Commission denounces this amendment, which provides that these Rights "will be interpreted and applied in accordance with the relevant provisions of the Turkish Constitution and the 1923 Treaty of Lausanne."
The Commission minimizes the ongoing anti-Armenian policy against the descendants of Genocide survivors. The report does note that "Minorities have been subject to certain discriminatory practices by the authorities" and that "there have been complaints that state-issued school history books are responsible for inducing feelings of hostility towards minority groups". However, it goes on to use euphemistic language when discussing the recent Ministry of Education edict requiring Genocide denial in schools, stating that "schools [are asked] to organize conferences and essay competitions on controversial historical events related to the Armenians, Greek Pontus and Assyrians."
"There is no controversy surrounding the Armenian Genocide, the first of the 20th century. By side-stepping the issue, the European Commission is essentially endorsing Turkeys denialist policy," added Tchoboian.
The report fails to call adequate attention to the ongoing blockade of Armenia, stating merely that, "Turkey's border with Armenia is still closed." The report then quickly notes that, "the possibility of reopening the border to diplomats and foreign tourists was mentioned along with the fact that Turkey might reconsider its linkage of bilateral relations to the Nagorno Karabakh issue." It further states that, "grass-roots civil society initiatives have continued [...], notably under the aegis of the Turkish Armenian Business Development Council (TABDC)." References to the blockade have been moved from the political criteria of accession section to one related to the "Acquis" dealing with technical issues.
"The European Commission should know that these so-called initiatives are nothing but diversions. The TABDC is simply a lobbying tool for the Turkish army and has nothing to do with grass-roots civil society initiatives. Meanwhile, the extensive campaign by European NGOs against Turkey's policy of denial has been carefully ignored," commented Tchoboian.
"Yesterday, we were told that Genocide recognition is no longer considered a political criteria for accession. Today, the Commission does not include the blockade of Armenia and even perhaps the occupation of Cyprus amongst its political criteria. We remain concerned that, in the face of Turkey's inability to adopt European values, the Commission is progressively allowing that country to impose its militaristic and intolerant values upon our citizenry," concluded Tchoboian.

European Armenian Federation
for Justice and Democracy
Avenue de la Renaissance 10
B - 1000 BRUXELLES
Tel./Fax : +32 (0) 2 732 70 27
E-mail : contact@eafjd.org
Web : http://www.eafjd.org
Retour au sommaire

 

EU FUNDING FOR NON-GOVERNMENTAL YOUTH ORGANISATIONS(12/11/2003)
The European Commission is preparing to co-fund non-governmental organisations active at the European level which involve young people, or whose activities benefit young people (Maximum grant: Euro 35 000).
To be eligible, these organisations must be non-governmental, legally established, non-profit, focused on youth and present in 8 EU countries at least (or EEA or EFTA countries).
Priority will go to activities promoting "European ideals" among young people and assisting them to take part in European civil society (For more information on the ECs youth policies: http://europa.eu.int/comm/education/youth.html).
Activities
which could benefit from EC support include youth exchanges and volunteer service, educational programmes, non-formal training, seminars, meetings and information programmes. The number of young people participating in each project will be taken into account in allocating grants as well as the range and diversity of themes included in the project. All request for subsidies must be formulated on the official application form by December 5, 2003. All necessary information concerning project submission is available on the Internet at: http://europa.eu.int/comm/youth/call/index_en.html.
Retour au sommaire

 

NEW ARMENIAN CHURCH CONSECRATED IN RUSSIA(10/09/2003)
ST. PETERSBURG, September 8 (Noyan Tapan). The solemn ceremony of the consecration of the Armenian Church of Saint Virgin was held in the city of Vsevolozhsk of the Leningrad region recently.
According to the "Yerkramas" newspaper of Armenians of the South of Russia, Alexander Beglov, the Charge d'Affaires of the Governor of St. Petersburg, participated in the ceremony. In his speech he stressed that the opening of the Armenian church is a next step on the way of development and strengthening of friendly relations of St. Petersburg and the Leningrad region with the Republic of Armenia. On behalf of the Government of St. Petersburg Alexander Beglov heartily congratulated Catholicos of All Armenians Karekin II, Bishop Yezras Nersisian, the Head of the Russian and New-Nakhichevan Diocese of the Armenian Apostolic Church, and the initiative group of Armenians of Vsevolozhsk on the consecration of church, as well as he thanked the administration of the Vsevolozhsk region, all sponsors and builders for their contribution to the erection of the temple.
Laying of the church was made on 16 July, 1998, when a land plot was redeemed for the construction by the initiative group headed by Samvel Movsisian, a philanthropist of the Armenian Church of St. Petersburg. The main construction work was completed this summer.
Retour au sommaire

 

EU FUNDING: LANGUAGE LEARNING AND LINGUISTIC DIVERSITY(10/09/2003)
The Commission has published a call for proposals to contribute to the implementation of the Action Plan on Language Learning and Linguistic diversity. This call also concerns regional and minority languages. Two types of projects may be funded in this context.
1- Projects to dissemination information on the potential of existing programmes to promote regional and minority languages;
2- Projects to establish networks to prepare the implementation of the Action Plan on language learning and linguistic diversity.
Applicants may be associations, organisations or other groups with
experience in the relevant field. A total of 5 to 10 projects will be
selected, each receiving a grant between 125 000 to 250 000 euros. Projects must concern at least four countries, 3 of which must be EU Member States. Submitting and partner organisations must be based in the EU, in an accession country or in Lichtenstein, Bulgaria, Romania, Iceland or Norway. Deadline for applications: 26/9/2003. For additional information on this call for proposals: http://www.europa.eu.int/comm/education/programmes/calls/languages/index_en.html
Retour au sommaire

 

Unsolicited comment submitted for publication(07/01/2003)
Considrations sur le Gnocide armnien et la Candidature discutable de la Turquie pour lUnion europenne : par The Reverend Dr. George Hobson, Canon Theologian, Dean. The American Cathedral, Paris.

Unsolicited comment submitted for publication

As the volume goes up in the debate about Turkeys suitability to join the European Union, I continue to be astonished that virtually no mention is ever made, even by humain rights-minded commentators of the ongoing refusal on the part of the Turkish government to acknowledge that its Young Turk forebears conducted, under the cloak of the First World War, a systematic Genocide against the Armenian population, murdering, with terrible cruelty, nearly a million and a half people in 1915- 16. The government-sponsored annihilation has been thoroughly documented, and many countries, including Russia, Greece, France Italy, Bulgaria, just revently Wales, and over half of the American states have formally recognized this fact.The USA, for reasons of military, political and economic opportunism, continues to avoid holding Turkey to account, thus declining to provide the moral leadership that could encourage the present Turkish government to admit the truth and renounce the negationist lie that its people have been taught to believe for over eighty years.
Why must the Europeans suppress public debate over this issue ? Are they embarrassed ? Afraid ? Is that sufficient excuse for repressing or side-stepping discussion of one of the most terrible events of the XXth Century ? Wasnt recognition of the Armenian Genocide initialy one of the conditions for the admission of Turkey into the EU ? What has happened to this condition ? Brussels is silent. Editorialists are silent. The magazines are silent. It would be scandalous if admission should come about without Turkey having assumed its moral responsibility with regard monstrous episode in its own not-too-distant past ; Many other countries, including USA, are being required to face the truth about unsavory aspects of their past ; why cant Turkey be held to the same standard, especially at this juncture when the nation is bidding to join the EU ?

The Rev. Dr. George Hobson, Paris.
Ararat International Presse
Agence Internationale pour la Paix dans le Monde
Retour au sommaire

 

PROMO NATIVIT DE L'ASSOCIATION JAPEL(30/11/2003)
Votre adhsion membre.japel pour 5 au lieu de 30 (dure de la cotisation valable 1 an). Vous bnficiez, pour la dure de votre cotisation, de tarifs prfrentiels sur les produits de la librairie musicale Japel. Un prix unique sur les CD de 15 soit une rduction de prs de 30%. Vous profitez galement de rductions lors des manifestations culturelles organises par Japel. Pour certains de nos concerts, vous profiterez d'invitations "privilge carr d'or". Vous serez personnellement contact par courrier lectronique. Votre adhsion est essentielle pour la continuit et le dveloppement de la vie artistique armnienne au sein de la diaspora. Notre seul engagement politique est d'ordre culturel, n'attendez plus pour devenir des acteurs "actifs" de celle-ci.
Profitez ds maintenant de cette offre afin de prparer vos cadeaux de nol. Promo nativit: valable du 1er dcembre 2003 au 6 janvier 2004.
http://www.ifrance.com/japel/
Retour au sommaire

 

LA CONDAMNATION PNALE DE LA NGATION DU GNOCIDE ARMNIEN REJETE PAR L'ASSEMBLE NATIONALE FRANAISE(28/11/2003)
Mercredi 26 novembre 2003, l'occasion de la discussion du projet de loi portant adaptation de la justice aux volutions de la criminalit, les Groupes UDF et Socialiste de l'Assemble Nationale ont prsent, des amendements communs visant permettre la condamnation pnale de la ngation du gnocide armnien.
Ces amendements ont t prsents sous deux formes : Deux d'entre eux visaient modifier la loi du 29 juillet 1881 relative la libert de la presse en y introduisant la rfrence la loi 2001-70 du 29 janvier 2001 par laquelle la France a reconnu le gnocide armnien de 1915. Un troisime, qui avait la prfrence du Comit de Dfense de la Cause Armnienne et du Conseil de Coordination des Associations Armniennes de France, car plus consensuel et n'apparaissant pas heurter de front la libert de la presse, visait adjoindre la loi 2001-70 du 29 janvier 2001, les mmes conditions de saisine et le mme arsenal juridique que la loi sur la libert de la presse.
Ces trois amendements, non soutenus par le rapporteur, le prsident de la Commission des lois et le Ministre de la Justice, ont t rejets par l'ensemble des dputs de lUMP prsents en sance et ont t vot seulement par les dputs UDF, Socialistes et Communistes.
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne tient remercier tout spcialement les dputs qui ont dpos et soutenu ces amendements, marquant ainsi leur fidlit la dfense de la Cause Armnienne et la volont de protger le respect de la mmoire des victimes et celle de leurs descendants.
Il regrette profondment la position des dputs de lUMP qui ont rejet tous les textes prsents y compris celui ne heurtant pas la loi sur la libert de la presse et interprte ce geste comme une dfiance l'gard des franais d'origine armnienne. Le CDCA est, en outre, particulirement choqu et afflig par les propos du Prsident de la Commission des lois, M. Pascal Clment (Dput du Rhne) qui a justifi son refus de soutenir ces amendements par les propos suivants : "Avant l'adoption de la loi de 2001, il avait fallu bien des propositions de loi. La question n'tait pas de trancher une vrit historique mais de rgler une difficult diplomatique avec la Turquie. De plus, la Shoah est unique. Toute comparaison serait considre par le peuple juif comme une insulte Au bout du compte, la Shoah serait banalise. L'heure n'est pas venue de dire aux Juifs que ce qu'ils ont subi, d'autres peuples l'ont galement subi. Ce ne serait ni opportun, ni raisonnable, ni politique".
Ces propos sont honteux et inacceptables venant d'un lu de la Rpublique, car en matire de Crimes contre l'Humanit il est indigne de tenter d'opposer artificiellement des peuples victimes d'une mme barbarie et de crer ainsi une comptition macabre des victimes laquelle les Armniens se sont toujours opposs.
Le CDCA prend par ailleurs acte des propos du Ministre de la Justice M. Dominique PERBEN qui a indiqu en sance que les amendements prsents taient inutiles car la loi du 29 janvier 2001 reconnaissant publiquement le gnocide armnien de 1915 permettait de facto de poursuivre pnalement ses ngateurs. Dans ces conditions et reprenant cette argumentation, le Comit de Dfense de la Cause Armnienne est dsormais dcid engager des poursuites judiciaires l'encontre de tous ngateurs tant devant les juridictions civiles que les juridictions pnales.
Bien entendu, s'agissant du volet lgislatif, le Comit de Dfense de la Cause Armnienne, restera vigilant et attirera de nouveau l'attention des lus de la Rpublique sur lopportunit de protger les victimes et les descendants des victimes de la ngation du gnocide armnien.
Paris le 27 novembre
Le Bureau National du CDCA
http://www.cdca.asso.fr
Retour au sommaire

 

NOUVEAU SUCCS DU PHONTHON POUR L'DITION 2003(19/11/2003)
Phonthon Europen 2003 du Fonds Armnien. 750000 euros ont t recueillis en promesses de dons auprs de 10 000 familles et entreprises.
Le Fonds Armnien de France est heureux dannoncer que le Phonthon Europen 2003 qui sest droul du 13 au 16 novembre 2003 a recueilli 750000 euros (prs de 5 millions de francs ou US$ 900000) en promesses de dons, soit une progression de 9 % par rapport 2002. Cette somme sera consacre la construction de la Route Dorsale du Karabagh.
Le Phonthon 2003 a mobilis plus de 600 bnvoles qui ont opr partir de 150 postes dappels tlphoniques situs Lyon, Marseille, Montpellier, Nice et Paris. Prs de 10 000 familles, entreprises et associations ont fait des promesses de dons. Comme en 2002, des bnvoles des Fonds Armniens dAllemagne et des Pays-Bas sont venus Paris pour participer au Phonthon Europen. Cette anne, des bnvoles du Fonds Armnien de Suisse ont galement rejoint le mouvement, ainsi que la petite communaut armnienne du Portugal (12 familles). Les rsultats ont t les suivants : France 700 000 euros (9000 promesses), Allemagne 30 500 euros (600 promesses), Pays-Bas 12 500 euros (300 promesses), Suisse 8000 euros (100 promesses) et Portugal 1000 euros. Des Phonthons vont se drouler galement en Australie et en Argentine, puis un Tlthon aura lieu aux USA le 27 novembre pour le financement de cette route dune importance vitale pour le dveloppement du Karabagh et le bien tre de sa population.
Le Fonds Armnien de France remercie chaleureusement tous les donateurs de la confiance quils lui tmoignent. Grce leur gnrosit, un tronon supplmentaire de plus de 5 km de la Route Dorsale du Karabagh pourra tre perc. Le Fonds remercie aussi tous les bnvoles et les associations qui ont particip la russite de ce Phonthon, ainsi que France Tlcom.
Les donateurs qui nont pas pu tre joints par nos bnvoles peuvent encore apporter leur contribution soit en appelant le NAzur 0 810 854 854 aux heures de bureaux, soit en envoyant directement leurs chques au Fonds Armnien de France, BP 12, 75660 Paris cedex 14. Un reu cerfa leur permettra de bnficier dune dduction fiscale de 60 %.
Le Karabagh connat un renouveau extraordinaire. Des dizaines de villages dtruits pendant la guerre se reconstruisent et se repeuplent. La Route Dorsale contribue puissamment au dcollage conomique de cette terre armnienne qui a t maintenue, pendant sept dcennies, dans un tat de sous-dveloppement inacceptable. Tous ceux qui contribuent la ralisation de cette route peuvent tre fiers des rsultats de leurs efforts louables.
Pour plus d'informations: http://www.himnadram.org/fr
Retour au sommaire

 

Office de Dveloppement et de Diffusion Culturel et Artistique Armnien(18/11/2003)
Voici la prsentation d'une nouvelle association : l'Office de Dveloppement et de Diffusion Culturel et Artistique Armnien (ODDCAA).
Un nouvel horizon pour les artistes armniens
Un nouveau champ conomique culturel
Un nouvel outil de promotion et de dveloppement

Analyse sommaire
1. Un paradoxe : vitalit culturelle et isolement culturel vont de pairs.
Il nest pas utile de revenir sur lextraordinaire russite qua constitu lintgration de la population armnienne dans ses terres daccueil. Chacun a pu mesurer ce parcours qui fit des exils, chasss de leurs terres, dmunis de tout, des citoyens actifs, prospres et respects pour leur apport.
Parvenant concilier le maintien du patrimoine traditionnel notamment au plan musical avec une complte assimilation des cultures occidentales, les Armniens ont, en quelque sorte, pay le prix de ce succs. Trop limite lhorizon de la communaut, lexpression musicale est aujourdhui menace dans un contexte o les musiques du monde semblent exploser au travers de nouveaux concepts unissant lments traditionnels et langages occidentaux modernes, instruments locaux et techniques lectroniques les plus pointues. Les exemples attestant de cette situation (vitalit culturelle et isolement culturel) sont nombreux et face cette problmatique, notre association souhaite dvelopper des objectifs et des actions propres ouvrir de nouveaux horizons en terme de cration et dchanges aux artistes armniens, particulirement dans le domaine des Musiques Actuelles, quils sexpriment au cur mme de lArmnie ou dans les diverses diasporas de France, Marseille au premier chef.
Il est temps et possible de donner une nouvelle dimension la musique armnienne en favorisant le reprage des artistes, les mtissages musicaux fconds, la matrise des nouveaux outils techniques

Perspectives
2. Favoriser la naissance dune activit conomique autant que culturelle
2. 1. Utiliser une structure efficace daccompagnement et de promotion
Le march franais est aujourdhui plus que jamais, demandeur des Musiques du Monde (tude de Zone Franche 2001). Ces Musiques du Monde conues, non comme des tmoignages ethno-musicologiques mais comme des musiques du temps prsent, hritires d une longue tradition, et pratiquant un syncrtisme musical fond sur la mise en mouvement, le voyage, le mlange, le mtissage. Les chiffres sont loquents(source Zone Franche) : spectacle vivant plus de 30% en part de march, industrie discographique - plus de 24% de l offre globale.
Le public franais est consommateur des Musiques du Monde quelles que soient laire culturelle et la zone gographique. Youss Ndour, Khaled, Luz Casal, Cesaria Evora, Tarkan, Alabina, Lord of the dance se produisent sur des scnes franaises et vendent des millions de CD. Toujours selon ltude " le poids des musiques du monde " ralise par Zone Franche, les plus fortes progressions discographiques entre 1997 et 1999 sont pour les artistes du Maghreb : 47% et du Moyen & Proche-Orient : 69%. Paradoxalement pour la mme priode lArmnie est en recul de 6%. Il semble vident que la rencontre entre l offre et la demande ne se ralise pas du fait dune prise de conscience tardive et, certainement, faute de structure ddie.

LODDCAA a aujourdhui lambition de combler ce vide.
Nos objectifs :
- Adapter et rapprocher les crateurs des lieux de "consommation " de la culture
- Dtecter, rassembler, adapter, mtisser, rapprocher, accompagner, mettre en prsence les artistes, les crateurs armniens avec leur public le plus tendu et ce par tout les moyens vers les deux filires professionnelles que sont : le spectacle vivant et l industrie discographique.
- Adapter et soutenir la cration et les artistes en dbut de carrire y compris lorsque celle-ci comporte "des risques artistiques " par la mise en place de rencontres, ateliers, rsidences et reprsentations avec des artistes de culture diffrentes sur des scnes franaises. On arrive ainsi au mtissage des cultures si caractristique des musiques du monde.
Nota : Afin de conduire, concrtement, ces actions, lODDCAA sest dote, dores et dj, du concours dun professionnel confirm, matrisant les paramtres de lorganisation et de la gestion des activits culturelles dans le domaine du spectacle vivant et de la production discographique, et, de surcrot, parfaitement implant dans lunivers armnien tant lui-mme franais dorigine armnienne.

2. 2 Dvelopper une "conomie culturelle "
Notre action naura pas seulement une porte culturelle.
En effet, la cration dun march fond sur loffre dune musique armnienne revisite par sa propre jeunesse aussi bien au sein de la diaspora quen Armnie et apte sduire des publics trs loigns de sa tradition fondatrice saccompagnera de retombes conomiques : circuits de production et de distribution, diffusion de spectacles, etc Considrons, par exemple, les retombes conomiques au Sngal, des succs en France de Youss NDour Ces activits feront certainement mieux connatre la ralit armnienne et ses acteurs conomiques, aussi bien en Armnie que dans la diaspora.
Lapparition et le dveloppement de nouveaux publics favoriseront ainsi ces changes conomiques nouveaux.

3. Une dmarche qui a dj obtenu des soutiens significatifs sur Marseille,
mais qui ne peut en rester l. Si vous partager notre dmarche et notre analyse et si vous tes un acteur culturel (artiste, asso.), conomique ou politique (institutionnel, collectivit), ne manquez pas de prendre contact avec notre association lODDCAA, pour manifester votre soutien, envisager une collaboration. Nous sommes la recherche de talents, de moyens financiers pour mettre en uvre nos actions et rattraper notre retard.

Contact :
Roger Piranian
Rs. Punta Marina bat.B
83270 Saint-Cyr sur Mer
Tel : 06 85 90 24 09
E-mail : office-artistique-armenien@wanadoo.fr
Retour au sommaire

 

ACHETEZ UN CALENDRIER ARMNIEN 2004(17/11/2003)
A partir du 20 novembre, et pour atteindre son objectif de crer une Radio Armenienne sur Marseille et la rgion Rhne-Alpes, l'association Hay Fusion vends des Calendriers Armniens au prix de 8 euros.Rajoutez 3 euros pour frais d'envoi en France et 5 euros pour l'tranger.Pour commander: hayfusion@wanadoo.fr ou en tlphonant au 04 91 66 31 62 le soir, chez Mme Kouzoudjian.
Retour au sommaire

 

TRIO LUDVIG GARIBIAN (nouveau CD)(14/11/2003)
La clarinette, le doudouk n'ont aucun secret pour Ludvig Garibian. Avec cet album intitul "Armenia", il nous propose un agrable voyage en Armnie accompagn de son trio. D'un village un autre, d'un humeur un autre, de la brise la tempte on est emport au gr des vents de la plaine d'Ararat. On sent bien le 21e sicle avec la qualit de l'enregistrement et le mix des percussions. Ce CD, dans sa discothque, c'est un peu de neige ternelle la maison tel que prsent sur la couverture du CD.
1..Harsanik par 2..Maralo 3..Aravod louso 4..Mirzei 5..Yes mi tzar em tsirani 6..Berd 7..Otar amai 8..Toui toui 9..Kotchari 10..Mi khosk ounem 11..Gharsi shoror 12..Nanar nanar 13..Tarkjama 14..Vorskanaghper 15..Sjatego 16..Gyond 17..Nanar nanar
Dcouvrez un extrait musical de cet album dans la rubrique musique traditionnelle de la librairie musicale japel http://www.ifrance.com/japel
Retour au sommaire

 

RAPPORT REGULIER 2003 "LA COMMISSION EUROPEENNE CRITIQUE LA TURQUIE AVEC BIENVEILLANCE"(12/11/2003)
La ngation du Gnocide voque en termes vagues mais non dnonce "La politique armnophobe passe sous silence", "La question du blocus de l'Armnie exclue des critres politiques".
Bruxelles, Belgique - La Commission europenne a rendu public ce mercredi son Rapport rgulier concernant les progrs raliss par la Turquie sur la voie de l'adhsion rapporte la Fdration Euro-Armnienne pour la Justice et la Dmocratie. Ce document fait chaque anne l'objet d'une rsolution du Parlement europen et cest sur la base d'un rapport similaire que le Conseil de l'Union Europenne dcidera en dcembre 2004 s'il convient d'ouvrir les ngociations d'adhsion avec la Turquie.
Au chapitre des critres politiques, le rapport de la Commission note que l'application des rformes est ingale et que dans bien des cas, les instances administratives ou judiciaires charges de leur mise en uvre en ont limit la porte en tablissant des conditions restrictives, faisant obstacle aux objectifs initiaux . Il remarque aussi que le rle du Conseil National de Scurit a t amoindri mais que cette instance possde encore des reprsentants dans des administrations civiles telles que le Haut Conseil de l'audiovisuel ou celui de l'Education. Sur le plan judiciaire, le rapport note qu'en dpit de l'affaiblissement du rle des tribunaux de sret d'Etat, ces instances ne fonctionnent toujours pas selon les normes europennes notamment en ce qui concerne les droits de la dfense et l'quit des procs.
En outre, le document de la Commission sinquite du non respect gnralis par la Turquie des jugements de la Cour Europenne des Droits de l'Homme (ECHR) et cite l'exemple emblmatique de l'affaire Loizidou. Il s'inquite galement de la pratique persistante bien qu'en dclin de la torture, des limitations au droit d'association, de l'usage disproportionn de la force lors de manifestations pacifiques et de la non-mise en uvre des rformes permettant la radio et la tldiffusion d'missions en langues minoritaires.
Par ailleurs, le rapport reconnat les obstacles permanents et non rsorbs rencontrs par les minorits non musulmanes mais sans dnoncer la discrimination spcifique dont souffre la minorit armnienne.



Concernant la libert de religion, le rapport constate que limpact des rformes reste limit et que les minorits religieuses non musulmanes continuent rencontrer des obstacles srieux concernant leur personnalit juridique, leurs droits de proprit, leur gestion interne et linterdiction deffectuer des stages pour leur clerg . Le rapport voque aussi la Loi discriminatoire sur les Fondations et lingrence de la Direction Gnrale des Fondations . Il mentionne galement les menaces persistantes de saisie sur les proprits religieuses. Cependant, cette partie du rapport sappuie sur des exemples concernant les Grecs Orthodoxes, les Syriaques, les Catholiques et mme les Protestants mais vite de mentionner la communaut Apostolique Armnienne.



Il est surprenant que la Commission nillustre pas ses propos avec les innombrables exemples que peut lui fournir la plus grosse minorit religieuse non musulmane, c'est--dire les Armniens Apostoliques a dclar Hilda Tchoboian, Prsidente de la Fdration Euro-Armnienne.
Au sujet des droits des minorits, le rapport reconnat qu'en dpit de la ratification de la Convention des Nation Unies sur les Droits Civils et Politiques, la Turquie a mis des rserves qui limitent la possibilit pour les minorits de jouir de leur propre culture, d'enseigner ou de pratiquer leur religion ou d'utiliser leur propre langue . Le rapport dnonce ces rserves qui spcifient que ces Droits seront interprts et appliqus en cohrence avec les provisions de la Constitution turque et du Trait de Lausanne .
Cependant, la Commission passe soigneusement sous silence la politique armnophobe contre les descendants des rescaps du Gnocide. En fait, elle mentionne bien que les minorits ont fait lobjet de certaines mesures discriminatoires par les autorits et qu' il y a eu des plaintes selon lesquelles les manuels dhistoire officiels sont accuss dinduire des sentiments d'hostilit envers les groupes minoritaires . Cependant, lorsqu'il voque la rcente circulaire ngationniste du Ministre turc de l'Education, le rapport indique que cette directive demande aux coles d'organiser des confrences et des concours de rdactions sur des vnement controverss relatifs aux Armniens, aux Grecs Pontiques et aux Assyriens .
Il n'y a pas dvnements controverss mais, concernant les Armniens, un Gnocide, le premier du XXme sicle. Nous prenons acte qu'aprs avoir longtemps vit de mentionner cette question, la Commission europenne avalise maintenant la politique ngationniste de la Turquie a ajout Hilda Tchoboian.
Le blocus de l'Armnie est aussi voqu avec pudeur par le rapport qui note laconiquement que la frontire turque avec lArmnie est encore ferme . Le rapport s'empresse cependant d'ajouter que la possibilit de rouvrir la frontire aux diplomates et aux touristes trangers a t voque, ainsi que le fait que la Turquie pourrait reconsidrer le lien de ses relations bilatrales avec la question du Nagorno Karabakh et que des initiatives de la socit civiles se sont poursuivies [], notamment sous l'gide du Conseil pour le Dveloppement Commercial Armno - Turc (TABDC) . Quoi qu'il en soit, cette question est rejete dans la partie technique du rapport traitant de l'Adoption de l'Acquis et est donc exclue des critres politiques d'adhsion.
La Commission europenne devrait savoir que ces prtendues initiatives ne sont rien d'autre que des nimes manuvres de diversion et que le TABDC est un outil de lobbying de l'arme turque qui n'a rien voir avec la socit civile. Au contraire, la trs large campagne des ONG europennes contre la politique de ngation est soigneusement ignore a comment Hilda Tchoboian.
L'information vhicule par la Commission est en outre partielle et partiale : au terme des ngociations voques, la Turquie a finalement oppos une fin dfinitive de non-recevoir cette hypothse de rouverture de frontire. En ne le mentionnant pas, en refusant maintenant de condamner le blocus de lArmnie par la Turquie, la Commission europenne encourage directement lattitude agressive dAnkara et son rle dstabilisateur dans la rgion , a ajout la prsidente de la Fdration Euro-Armnienne.
Hier, on nous disait que la reconnaissance du Gnocide ne fait pas partie des critres de Copenhague ; Aujourdhui la Commission prtend que le blocus de l'Armnie et peut-tre mme l'occupation de Chypre sont galement exclus de ces critres ; Nous pouvons craindre que, confronte a l'impossibilit de faire adopter les valeurs europennes la Turquie, la Commission se laisse progressivement imposer des valeurs militaristes et intolrantes par la Turquie. a conclu Hilda Tchoboian.

FEDERATION EURO-ARMENIENNE
pour la Justice et la Dmocratie
Avenue de la Renaissance 10
B 1000 BRUXELLES
Tel./Fax : +32 (0) 2 732 70 27
E-mail : contact@eafjd.org
Web : http://www.feajd.org
Retour au sommaire

 

FINANCEMENTS: ORGANISATIONS NON-GOUVERNEMENTALES DE JEUNESSE(12/11/2003)
La Commission europenne prvoit le co-financement (max. 35000 euros) d'organisations non gouvernementales actives au niveau europen et impliquant des jeunes, ou bnficiant ces derniers.
Pour tre ligibles, ces organisations doivent tre non gouvernementales, juridiquement constitues, sans but lucratif, axes sur la jeunesse, et, prsentes dans, au moins, huit pays membres de lUnion europenne (ou candidats ou AELE et EEE).
La priorit sera donne aux activits qui promeuvent le dveloppement des idaux europens chez les jeunes et les aident participer la socit civile europenne (cf. : http://europa.eu.int/comm/education/youth.html).
Les
diffrents projets susceptibles dtre soutenus seront les changes de jeunes et services de volontariat, les programmes ducatifs et de formation non formelle, les sminaires-rencontres, confrences et les programmes d'information. Le nombre de jeunes participant au projet sera pris en compte ainsi que l'ventail diversifi de thmes contenus dans le projet. La demande de subvention doit tre imprativement adresse via le formulaire spcifique avant le 5 dcembre 2003. Toutes les information ncessaires, ainsi que le formulaire de soumission de projet, sont disponibles sur Internet: http://europa.eu.int/comm/youth/call/index_en.html.
Retour au sommaire

 

SECOND CD DE DELEYAMAN(31/10/2003)
Le nouvel album de Deleyaman est intitul second. La musique de Deleyaman, divinement atmosphrique, transporte lauditeur dans des contres lointaines et thres, orientales et spirituelles... (Alyz Tale, elegy). http://www.deleyaman.com
A
se procurer dans les boutiques de CD : VIRGIN, FNAC, etc.
Retour au sommaire

 

APPEL A CANDIDATURE POUR LE PRIX 2004 DU CDCA(31/10/2003)
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne annonce le lancement de la troisime dition de son Prix qui rcompense lauteur dun travail universitaire ayant abouti lobtention dun diplme durant lanne 2003.
Ce concours, ouvert toutes les disciplines, rcompense les meilleurs travaux dont le sujet porte, directement ou indirectement, sur lArmnie ou les Armniens.
Toutes les disciplines sont concernes : histoire, gographie, sociologie, sciences physiques, psychanalyse, architecture, cinma, etc...
Les Prix
Cette anne, trois prix ainsi quune possibilit de publication, rcompenseront les meilleurs travaux : 1er Prix: 1500 euros, 2me Prix : 1000 euros, 3me Prix : 500 euros.
Pour qui ?
tout tidiant titulaire dun diplme Bac + 3 (niveau Licence ou quivalent) jusqu Bac + 5 (DEA-DESS ou quivalent).
Type de documents ?
Tout document rdig en franais ou en anglais ayant donn lieu la dlivrance dun diplme par des organismes denseignement franais : rapport de stage, mmoire, document de fin dtudes, film, etc...
Jury
Un jury pluridisciplinaire compos de chercheurs, professeurs et universitaires dterminera les trois uvres juges les meilleures tant sur le plan de loriginalit du thme que de la forme.

Inscription, remise des documents et des pices justificatives avant le 31 janvier 2004. Remise des prix en mai 2004. Rglement et formulaire dinscription retirer auprs du CDCA, 17 rue Bleue, 75009 Paris, Tl. : 01 44 83 07 02 - Fax : 01 42 46 81 59 ou auprs des sections Rhne-Alpes et Marseille-Provence du CDCA sur http://www.cdca.asso.fr .
Retour au sommaire

 

L'ASSOCIATION JAPEL RECHERCHE UN LOCAL POUR DVELOPPER SON SOUTIEN A LA CULTURE ARMENIENNE(14/10/2003)
Au-del de ses activits de diffusion musicale et dans la perspective de soutenir davantagela cration artistique armnienne en Diaspora, l'ass. JAPEL est la recherche d'un local (hangar, usine dsaffecte, grand atelier...)de prfrence en rgion parisienne et en zone non rsidentielle. Cela nous permettra dorganiser des manifestations culturelles hebdomadaires (concerts, expositions, projection film...), afin de faire connatre nos jeunes talents et de leur donner lopportunit de se produire, donc de se perfectionner.Si vous tes propritaire d'un tel lieu et que vous souhaitez consacrer un peu de votre temps auprs de notre association, n'hsitez pas nous contacter !
Japel
20 rue Jules Guesde
94140 Alfortville
T. 0143532784
ijapel@ifrance.com
www.ifrance.com:japel
Retour au sommaire

 

TURQUIE : LIBERTES BAFOUEES(14/10/2003)
La Fdration Euro-Armnienne dnonce l'adoption fictive des rformes.
Bruxelles, Belgique - La Fdration Euro-Armnienne prend acte de deux affaires rcentes confirmant que l'Etat turc n'a absolument pas largi sa conception de la libert d'expression.
Elle informe que M. Ragip Zarakolu, diteur et membre fondateur de l'Association turque des Droits de l'Homme, est accus "d'incitation la haine sur la base de raisons sociales, raciales ou religieuses" au terme de l'article 312 du code pnal turc. M. Zarakolu est attaqu pour avoir dit un livre intitul "le rgime du 12 septembre en procs" qui dnonce la dictature militaire des annes 1980. Aprs audition le 24 septembre dernier devant un tribunal de scurit d'Etat, la date du procs a t fixe au 3 dcembre 2003.
Ce procs inique a t condamn par l'Association Internationale des Editeurs qui appelle la leve pure et simple des charges pesant sur M. Zarakolu.
La Fdration Euro-Armnienne dnonce galement larrestation ce 7 octobre de M. Yiannis Kanelakis, de la chane de tlvision prive grecque Mega, ainsi que son technicien, M. Anestis Moutafis, Caykara, prs de Trbizonde. Ces journalistes effectuaient un reportage sur les Grecs Pontiaques de Turquie.
Selon Reporters Sans Frontires MM. Kanelakis et Moutafis ont t arrts pour la "propagande en faveur des Pontiaques". Ils ont finalement t relchs mais leurs cassettes et leurs documents ont t confisqus et les autorits turques entendent les examiner "afin de vrifier qu'elles ne contiennent aucun lment insultant pour la Turquie".
"Ces deux affaires sont emblmatiques des freins mis la libert d'expression dans ce pays : toute critique politique est impitoyablement censure, toute minorit, aussi rduite soit-elle, est perue comme une menace la scurit de l'tat." a dclar Laurent Leylekian, directeur de la Fdration Euro-Armnienne.
"Juger Ragip Zarakolu pour avoir dnonc le coup d'tat militaire turc implique que le rgime actuel se solidarise avec les putschistes du 12 septembre 1980 et qu'il approuve les exactions commises par eux. Cette fois encore, les autorits turques font preuve d'une complaisance coupable avec des criminels du pass rcent , l'image de leur refus de reconnatre les autres crimes contre l'Humanit commis au nom de la Turquie, et en particulier celui du gnocide des Armniens.
"On nous parle de sixime, de septime paquet de rformes mais rien ne change en pratique. L'Union europenne doit cesser de feindre l'ignorance sur l'incapacit d'un appareil d'tat issu de la junte militaire oprer des rformes dmocratiques. M. Zarakolu a raison d'affirmer que ce sont les putschistes du 12 septembre qui doivent tre jugs comme l'ont t les responsables des coups d'tat au Chili, en Argentine et en Grce, et non pas ceux qui ont rvl leurs crimes." a conclu M. Leylekian.
FEDERATION EURO-ARMENIENNE
pour la Justice et la Dmocratie
Avenue de la Renaissance, 10
B1000 BRUXELLES
Tel./Fax : +32 (0) 2 732 70 27
E-mail : contact@eafjd.org
Web : http://www.feajd.org
Retour au sommaire

 

FINANCEMENT UE: APPRENTISSAGE DES LANGUES ET DIVERSITE LINGUISTIQUE(10/09/2003)
La Commission europenne a publi un appel propositions visant
contribuer la mise en uvre du Programme dAction pour lapprentissage des
langues et la diversit linguistique. Cet appel concerne notamment les
langues rgionales et minoritaires.
Deux types de projets seront financs dans ce cadre.
1. Dune part, les projets visant dissminer de linformation sur les
programmes existant pouvant servir promouvoir les langues rgionales et
minoritaires ;
2. Dautre part, les projets de mise en place de rseaux pouvant contribuer
la mise en oeuvre du Programme dAction pour lapprentissage des langues
et la diversit linguistique.
Toute organisation, association ou groupement ayant de lexprience dans le
domaine requis peut soumettre une proposition. Un total de 5 10 projets
seront slectionn, chaque projet pouvant bnficier dune contribution
communautaire de 125 000 250 000 euros. Chaque projet devra concerner 4 pays
au moins, dont au moins 3 Etats Membres de lUE. Les bnficiaires ainsi que
les partenaires au sein de chaque projet devront tre bass dans lUE, dans
lun des pays devant accder lUE en 2004 ou encore au Lichtenstein, en
Bulgarie, en Roumanie, en Islande ou en Norvge.
Date limite de soumission des projets: 26/9/2003.

Pour plus dinformation sur ce appel doffre:
http://www.europa.eu.int/comm/education/programmes/calls/languages/index_fr.
html

Bruxelles,
le 8/9/2003
Retour au sommaire

 

LA MAISON DES DROITS DE L'ENFANT FETE SES 10 ANS(10/09/2003)
Pour fter ses 10 ans, la Maison des Droits de lEnfant fait appel un Grand: Richard Galliano Septet.
La Maison des Droits de lEnfant qui ouvre chaque anne de nombreuses fentres sur lenfance en difficult fte aujourdhui son dixime anniversaire en beaut avec un virtuose de laccordon et du bandonon, Richard Galliano accompagn de ses musiciens.
Ne manquez surtout pas ce concert unique organis par lAmicale des Armniens de Toulouse Midi-Pyrnes, prside par Grard Karagozian, au profit de lEnfance en Dtresse de France et dArmnie.
Tous les bnfices seront donc partags quitablement entre la Maison des Droits de lEnfant et le projet " Enfants des rues de Erevan ", concernant les enfants dmunis, men en collaboration avec Solidarit Protestante France Armnie et Mdecins Sans Frontire.
Richard Galliano Septet : Un grand moment
On ne prsente plus Richard Galliano. Celui qui a partag la scne avec des musiciens tels que Chet Baker, Eddy Louis, Daniel Humair, Michel Portal, Michel Petrucciani, Gilberto Gil, Martial Solal, entre autres " grands ", lors de concerts donns dans le monde entier, a gnreusement accept de jouer pour lenfance en dtresse ainsi que tous les musiciens de ce septet :
Jean-Marc Philips VARJABEDIAN (violon solo),parrain de ce projet et responsable de la programmation artistique qui, avec les autres musiciens du trio Wanderer, soutient depuis 7 ans les concerts pour lEnfance en dtresse de France et dArmnie.
Raphal PIDOUX (du trio Wanderer) et Henri de MARQUETTE (violoncelles), Herv SELLIN (piano), Sbastien SUREL, Lyonel SCHMIDT (violons), Jean-Marc APAP (alto), Stphane LOGEROT (contrebasse).
Cette formation se produit autant dans les festivals de jazz que les festivals classiques.

En hommage Astor Piazzolla et 10 ans aprs la disparition de ce dernier, le septet interprtera " Piazzolla Forever ".
Gageons que le 2 dcembre, Nol sera dj dans lair

La Maison des Droits de lEnfant : un grand pas vers lenfance dmunie
Prside par Marcelle Bongrain, cette association toulousaine ne en juin 1993, permet aux enfants et aux jeunes de faire valoir leurs droits, dtre couts, informs, conseills par des juristes et des professionnels en relation avec des enfants pour leur permettre de sortir de leurs difficults et de leur solitude.
Toujours pour fter ses 10 ans, Le 20 novembre 2003, une alle des droits de lenfant sera inaugure Colomiers. Plusieurs bornes prsenteront et illustreront les articles simplifis de la Convention Internationale des Droits de lEnfant (Droit la vie, au logement, la sant, lducation, la diffrence)
Et demain ? La Maison des Droits de lEnfant continuera plus que jamais faire avancer les droits des enfants, donner chacun deux les moyens de communiquer et de se faire entendre.

Mardi 2 dcembre 2003 20 h 30
Richard Galliano Septet
Halle aux Grains

Contact presse
Grard Karagozian 06 86 38 28 65
Maison des droits de l'enfant 05 61 53 22 63
6 rue des couteliers 31000 TOULOUSE
www.droits-et-enfant.com
mdde@caramail
Retour au sommaire

 

23 INTERNATIONAL STUDENTS COMPLETE ZORYAN INSTITUTE GENOCIDE AND HUMAN RIGHTS UNIVERSITY PROGRAM(10/09/2003)
TORONTO, September 8 (Noyan Tapan). Twenty-three students from around the world, completed the Zoryan Institute's Genocide and Human Rights University Program, which ran August 5-15 in Toronto, the press release of the Zoryan Institute of Canada, Inc. said. This intensive, two-week, 65-hour course analyzed the act of genocide, starting from the theorization, to the implementation, to the aftermath of genocide, including denial. The course uses the tools of such disciplines as history, sociology, political science, law and psychiatry to compare a number of case studies, including the Armenian Genocide. The aim of the program is to provide students with the intellectual framework for understanding the numerous, complex issues related to genocide as a universal human experience.
The students had diverse backgrounds, which, they noted, enriched the learning experience, as each shared his or her perspective. They came from Austria, Canada, Germany, Holland, Lebanon, the United States and Uruguay and were of Armenian, English, Croatian, Jewish, and Turkish ethnicities. Half the students were Armenian, half non-Armenian.
"Meeting so many people interested in the field was a unique experience. Dialogue with Turkish students was completely new and extremely beneficial on a personal level. It changed my experience of Genocide and its memory, it helped change significantly my understanding of the Turkish narrative greatly," said one of the Armenian students in a written evaluation at the end of the course.
"My project deals with the role of the discourse about institutional mass destruction of the Armenians at the end of the Ottoman Empire, so that I will be continuing in this field. What I liked most was the cross-cultural contact with Armenian people. I have the feeling that there was important exchanges and better understanding," wrote one of the Turkish students.
The faculty of twelve included some of the foremost experts on genocide and related fields, among whom were Rouben Adalian, Director of the Armenian National Institute in Washington, DC, Taner Akcam, Visiting Professor at the History Dept. of the University of Minnesota, Yair Auron, Senior Lecturer at the Open University of Israel, Frank Chalk, Director of the Montreal Institute of Genocide and Human Rights Studies, Richard Hovannisian, holder of the Chair Modern Armenian History at the University of California, Los Angeles.
"The purpose of training and developing young individuals and scholars is more than just to document cases of victimization," stated K.M. Greg Sarkissian, President of the Zoryan Institute. "It is important for us to understand the factors that lead to genocide, generally, and led to the Armenian Genocide in particular. It is essential to understand the causes of genocide if we wish ever to be able to prevent its recurrence."
Retour au sommaire

 

INTERNATIONAL LAW EXPERT De ZAYAS DETAILS TURKEY'S OBLIGATIONS BASED ON UN GENOCIDE CONVENTION(10/09/2003)
TORONTO, September 8 (Noyan Tapan). During a public gathering organized by the Armenian National Committees (ANC) of Canada and of Toronto, international law expert, historian, and former United Nations official on human rights Dr. Alfred De Zayas, elaborated on his recent legal memorandum about Turkey's responsibility for the Genocide against the Armenians and about reparations to Armenians, Asbarez Online reported. The author, a new voice in the struggle to bring justice to the Armenian victims and to the Armenian nation, said in his groundbreaking speech that Turkey should provide restitution for its victims.
After welcoming guests, master of ceremonies Vahan Ajemian said, "We tend to focus on the historical aspects of the Genocide of the Armenians, and sometimes neglect to consider that as a criminal act, the Genocide of the Armenians also has legal consequences that need to be examined as well."
In his speech, Dr. De Zayas stressed that the 1948 United Nations Genocide Convention fully applies to the 1915-1923 genocide against the Armenians.
"Going back to the argument of the Turkish Government that the Genocide Convention of 1948 has no applicability to the genocide against Armenians, the fact is that the object and purpose of the Genocide convention if you read the text is to prevent and suppress genocide. <...> It is necessary to deter future genocides by punishment and by restitution. It is imperative that the thief does not keep the booty; the thief should not keep the fruit of his crime. <...> The 1948 Genocide Convention has been applied in the context of the Holocaust and not only directly but also indirectly, because on the basis of the Genocide Convention, a great many laws have been adopted by legislatures of countries such as Canada. <...> Thousands of Nazis and others suspected of involvement in the Holocaust have been brought to justice because of having committed genocide even if the term genocide did not exist in 1940-41-42-43."
He stressed that the genocide against the Armenians is not subject to a statute of limitations. While the obligation to punish the perpetrators can no longer be implemented because the perpetrators have died, the states' responsibility to make reparations continues because genocide is a crime against humanity that is not subject to prescription in international law. Even more interesting is that Dr. De Zayas said the Armenian people have the right to return to their historic homeland. "I think it would be a very positive gesture for the Turkish Government to offer a possibility to return to the Armenian people, return to their territories, their thousand-year-old, two-thousand-year-old homeland in Turkey. This right to return has been recognized in the context of the Yugoslavia wars. The Dayton accords of Dec. 1995, recognized the right of the Bosnian Muslims to return in dignity and safety to their homes in Bosnia and Herzegovina. In the context of the Genocide in Rwanda, all Hutus and Tutsies were, of course, given the right to return to their homes, as the resolution says, in safety and dignity."
In concluding, he said, "if Turkey aspires to enter the European Union, if Turkey aspires to join the club <...> can be expected that they apologize and that they make an offer of restitution. Something that I would consider in the context of UN activity would be very desirable, if in connection with the UNESCO, a major effort was made to rebuild and to restore the monuments of Armenian culture that are still dotting the countryside in Turkey. That would be a form of restitution that I think would be more meaningful and more worthy and more dignified than just offering money because you simply can not buy human lives with money and the enormous crime of Genocide perpetrated against the Armenians can not just bought with money.
"The apology is necessary, the gesture of the right to return is necessary, but the reconstruction and the restoration of the cultural heritage is probably even more important.
"I don't think that it is that difficult, that hard, that impossible for the Turkish government to apologize. They don't have the worry of punishing anybody because no official responsible for the Genocide against the Armenians lives these days, but they do have the responsibility to grant restitution."
Based in Geneva, Switzerland, Dr. De Zayas (JD, Harvard University and Ph.D. University of Gottingen) teaches international law at several European and North American universities. After 22 years of service as Secretary of the United Nations Human Rights Committee, Dr. De Zayas retired recently.
Retour au sommaire

 

PREMIER CD D'UN JEUNE COMPOSITEUR: NICOLAS MAZMANIAN(01/09/2003)
"William Conrad", Suite pour orchestre de Nicolas Mazmanian.
"Une oeuvre trs tonnante, ample et apaisante...l'interpretation de l'Orchestre National Symphonique Tchque est particulirement inspire. " (Marseille l'hebdo juin 2003)
CD Single, dure: 15'25, prix: 6.49 Euros (distribu par musicast.fr).
Vous pouvez cliquer sur le lien suivant:
http://www.alapage.com/mx/?type=2&tp=F&donnee_appel=JDMIF&DIQ_NUMERO=556812
afin
d'couter quelques extraits ainsi que pour commander le CD.

Description de l'oeuvre : Compose aprs la lecture du livre de Pierre Boule du mme nom, la suite "William Conrad" se dcompose en deux mouvements contrasts. Le premier est calme, construit autour de deux mlodies au piano trs simples qui voluent dans une atmosphre rveuse et magique. Le deuxime plus vif, voit des thmes plus nombreux, des harmonies plus riches et plus varies
Retour au sommaire

 

CD DE KIM KASHKASHIAN "HAYREN"(22/07/2003)
Ce nouvel album de Kim Kashkashian marque l'entre chez ECM New Series du plus grand compositeur contemporain d'Armnie, Tigran Mansurian, dans un programme qui revient sur les origines de la musique armnienne. Les compositions de Mansurian pour alto et percussions, interprtes par Kim Kashkashian et Robyn Schulkowsky, sont enregistres ici pour la premire fois et s'ajoutent une slection de Komitas arrangs par Mansurian.

Komitas (1869-1935) est rvr par les Armniens et considr comme le plus brillant compositeur de son pays. Il tait plus que cela : compositeur, prtre, philosophe, pote, ethnomusicologue - qui collectionnait les chansons traditionnelles -, crateur de musique sacre et profane qui reliant l'ancien au moderne... Le mince fil qui rattache, sur le plan mlodique, la musique armnienne la plus ancienne aux oeuvres des compositeurs armniens contemporains passe par Komitas.

Le duo Kim Kashkashian/Robyn Schulkowsky est une formation de musique de chambre solide et originale, d'abord runie par le producteur Manfred Eicher et qui est aujourd'hui dans sa quatorzime anne d'existence. Nombre de compositeurs ont aujourd'hui crit des oeuvres spcialement pour cette association d'instruments hors du commun. Mansurian lui-mme, aprs avoir compos pour le duo, apport galement sa contribution trs particulire "Hayren", la fois comme pianiste et comme chanteur dans ses arrangements des chansons de Komitas. Comme il le dit clairement dans le livret, il n'est pas "chanteur" proprement parler, mais c'est prcisment le naturel sincre de son interprtation qui fait ressortir le charme de ces chansons, les renvoie leur tat de "musique folklorique", dans le meilleur sens du terme.

Tigran Mansurian est n de parents armniens le 27 janvier 1939 Beyrouth. En 1947, sa famille est repartie dans son pays d'origine, comme beaucoup d'Armniens l'poque, pour s'installer en fin de compte dans la capitale, Erevan, en 1956. Mansurian a fait ses tudes l'Acadmie de musique d'Erevan pendant quatre ans et, partir de 1960, au Conservatoire national Komitas o, aprs avoir obtenu son doctorat, il a enseign l'analyse de la musique contemporaine. En quelques annes peine, il est devenu l'un des principaux compositeurs armniens.

Dans les annes quatre-vingt-dix, priode difficile pour l'Armnie, Mansurian a t nomm directeur du Conservatoire Komitas. Il s'est retir il y a quelques annes du travail administratif et de l'enseignement, pour se concentrer exclusivement sur la composition. Son oeuvre, surtout caractrise par une synthse organique des antiques traditions musicales armniennes et des mthodes de composition europennes contemporaines, comprend des pices orchestrales, sept concertos pour cordes et orchestre, des sonates pour violoncelle et piano, trois quatuors cordes, des madrigaux, de la musique de chambre et des morceaux pour instruments seuls.

La qute de nouvelles directions et formes que Kim Kashkashian mne en travaillant intensment et continuellement avec des compositeurs, est une part capitale de sa vie de musicienne. Grce ces relations avec Goubadoulina, Bouchard, Jolas, Penderecki, Kancheli, Mansurian et Etvs, elle a considrablement tendu le rpertoire de l'alto. Sa passion pour la musique de chambre, forme au cours de ses annes de participation au Marlboro Music Festival, o elle fut fortement influence par sa collaboration avec Flix Galimir, continue s'exprimer par des concerts au festival Marlboro de Salzbourg, celui de Lockenhaus et de Stavanger. En ce moment, elle travaille rgulirement en duo avec la percussionniste Robyn Schulkowsky, le pianiste Robert Levin et le claveciniste Robert Hill.

Kim Kashkashian a enseign pendant de nombreuses annes l'universit d'Indiana Bloomington et, en Allemagne, aux conservatoires de Fribourg et de Berlin. Elle a commenc enseigner l'alto et la musique de chambre, en septembre 2000, au New England Conservatory de Boston.

Kim Kashkashian et Robyn Schulkowsky ont jou les chansons armniennes de Komitas et "Naturale" de Berio la Viola-Fest, rencontre au sommet des plus grands altistes prsents par l'Acadmie de Kronberg, en Allemagne, en juin 2003.

Ce coffret en tui compos d'un CD et d'un livret en trois langues comprenant un texte personnel et une biographie de Tigran Mansurian, des commentaires de Steve Lake sur Komitas, des pomes et des crits d'Ossip Mandelstam, et des photographies de Petra Goldman.

Musiques :
Tigran Mansurian : Havik : Duo pour alto et percussions
Komitas (arrang par Mansurian) : Garun a ; Krunk ; Chinar es ; Hov Arek ; Hoy, Nazan ; Tsirani tsar ; Oror ; Antuni
Retour au sommaire

 

LE CDCA DEMANDE LA CONDAMNATION DU QUID 2003 POUR NGATIONNISME(19/06/2003)
Mardi 27 mai 2003, l'initiative du Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA) auquel s'est joint le Conseil de Coordination des organisations Armniennes de France (CCAF), Mmoire 2000, l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF), et l'association J'Accuse, une assignation auprs du tribunal de grande instance de Paris a t dpose par Matre Bernard Jouanneau, contre la socit des Encyclopdies Quid et les Editions Robert Laffont pour diffusion de propagande ngationniste.
Considrant que les diteurs ont manqu leur devoir d'objectivit en relayant dans le " Quid 2003 " des opinions visant contester la ralit du gnocide armnien de 1915, le CDCA rclame leur condamnation et le retrait des passages incrimins dans les prochaines ditions de l'encyclopdie (versions papier et lectronique).
Sous le titre " Turquie / Quelques problmes / Armnie. Position turque sur le problme armnien " les auteurs proposent, en effet, en page 1305 du " Quid 2003 ", une prsentation sur une demi-colonne, de la " position turque " concernant ces vnements. Ils y reprennent, sans avertissement pour le lecteur, des thses caractre pseudo-scientifique, connues pour avoir t construites de toutes pices par des historiens proches des instances officielles de la Turquie moderne. Celles-ci ont d'ailleurs t reprises leur compte par les gouvernements successifs de ce pays, qui conteste jusqu' aujourd'hui la ralit des faits. Le CDCA considre qu'en se faisant l'cho de ces thses ngationnistes, les auteurs du QUID s'en sont faits les propagandistes, et par la mme, les complices
Outre qu'elle a pour objectif de nier le caractre de " gnocide " de ces vnements, qu'elle minimise le nombre de morts, qu'elle inverse victimes et bourreaux, et qu'elle constitue donc une insulte pour la mmoire des 1 500 000 Armniens emports par cette tragdie, cette " version turque " est systmatiquement oppose une soit-disant " position armnienne " que le lecteur est invit dcouvrir dans le chapitre " Armnie " (page 1003) o le nombre de victimes est notoirement minimalis.

Pour le CDCA, association luttant depuis 1965 pour la reconnaissance du gnocide armnien, l'emploi du terme de " gnocide " ne peut donc tre considr comme une interprtation " armnienne " ou " turque " des faits mais constitue une ralit reconnue par la communaut des chercheurs laquelle auraient du se soumettre les diteurs scientifiques. Il souligne que le caractre de " gnocide " des vnements de 1915 a t affirm de nombreuses reprises par des instances internationales (ONU en 1985, Parlement europen en 1987) ou nationales parmi lesquels la France qui a adopt une loi en ce sens le 29 janvier 2001.
Le CDCA rappelle que dans une affaire comparable, l'historien amricain Bernard Lewis a t condamn en 1995 pour " manquement son devoir d'objectivit " . Dans une interview accorde au quotidien Le Monde, ce spcialiste de l'Empire ottoman, avait alors qualifi le gnocide armnien de " version armnienne de l'histoire ". Le CDCA attend dsormais que la justice condamne de la mme faon la Socit des Encyclopdies QUID et les ditions Robert Laffont.

Fait Paris, le 13 juin 2003.

N B : La copie de l'assignation en justice peut tre obtenue sur demande auprs du secrtariat gnral du CDCA aux rfrences figurant sur ce communiqu.
CDCA - 17, rue Bleue - 75009 PARIS - Tl. : 01 44 83 07 02- Fax : 01 42 46 81 59
http://www.cdca.asso.fr
Retour au sommaire

 

APPEL DE LA COALITION DES CITOYENS ET ORGANISATIONS EUROPEENNES CONTRE LE NEGATIONNISME DANS LES PROGRAMMES SCOLAIRES TURCS(23/05/2003)
COMMUNIQUE DE PRESSE

LES ELEVES ARMENIENS DE TURQUIE SOMMS DE NIER LE GENOCIDE
Bruxelles, Belgique - La Fdration Euro-Armnienne pour la Justice et la Dmocratie a lanc ce jour un appel pour que lEurope sanctionne la rcente circulaire du Ministre turc de lEducation Nationale incitant les lves nier lextermination des Grecs Pontiques, des Assyro-Chaldens et des Armniens.
Ce document du Ministre, envoy le 14 avril dernier aux coles primaires et secondaires de Turquie demande lorganisation par les directeurs de ces tablissements de confrences et de tmoignages attestant que la Turquie na jamais extermin ses minorits. Il demande en particulier aux lves de rdiger des dissertations sur le thme de la lutte contre les allgations de gnocide .
Dans ces dissertations, le ministre interdit formellement lutilisation de certaines formules, comme les Turcs ont pu tuer des Armniens et demande quelles soient remplaces par dautres, prsentant ces faits comme une ncessit face aux massacres perptrs par les Armniens. Un premier rapport des actions entreprises en ce sens devait tre rendu par les coles aux directions rgionales du Ministre le 30 mai 2003.
La Fdration Euro-Armnienne prcise que ces mesures touchent notamment les coles armniennes dIstanbul o vivent quelque 70 000 Armniens.
Nous sommes particulirement choqus par le cynisme de cette directive qui non seulement encourage lagressivit des Turcs lgard des minorits, mais exige des enfants de ces minorits quils accusent de crime leurs parents victimes dextermination , a dclar Hilda Tchoboian, Prsidente de la Fdration EuroArmnienne.
Malheureusement, le Ministre turc de lEducation Nationale donne la preuve que la Turquie se trouve encore des annes-lumire des normes en vigueur en Europe en matire dducation. Ces mesures contreviennent totalement aux engagements pris par ce pays dans le cadre du partenariat renforc pour son adhsion a estim la Prsidente de la Fdration Euro-Armnienne.
La Fdration EuroArmnienne annonce quelle lance une campagne lchelle de lEurope pour demander la suspension des subventions de lUnion Europenne au systme ducatif turc. Pour information, la Turquie a bnfici pour son seul systme ducatif de 100 millions deuros daide de la part de Commission europenne sur la priode 1995-1999 et bnficiera du mme montant sur la priode 2003-2009. A partir de 2003, elle est en outre ligible pour les programmes ducatifs communautaires SOCRATES, LEONARDO DA VINCI et JEUNESSE.
Nous demandons toutes les associations, organisations, institutions et responsables europens, armniens, assyro-chaldens, grecs, aux dmocrates de tous les pays europens, de rejoindre la Coalition Europenne pour dnoncer le financement par lEurope du ngationnisme de lEtat turc. Nous invitons lensemble des citoyens et ONG soucieux de construire une Europe des Droits et des liberts dnoncer ces drives dun pays candidat , a conclu Hilda Tchoboian.
Lappel de la coalition est disponible ci-aprs. Les associations et institutions, ainsi que les citoyens et responsables politiques, qui souhaitent se joindre cet appel peuvent envoyer leur signature via e-mail en inscrivant "signature" dans l'objet du message, ou en renvoyant par fax la dclaration signe, au +32 2 732 70 27.

-----------------------------

APPEL DE LA COALITION DES CITOYENS ET ORGANISATIONS EUROPEENNES CONTRE LE NEGATIONNISME DANS LES PROGRAMMES SCOLAIRES TURCS

Nous, citoyens, associations et responsables politiques des diffrents pays de lUnion europenne, avons pris connaissance des dernires mesures prises par la Turquie lencontre de ses minorits grecque, armnienne et assyro-chaldenne.
Nous condamnons avec la dernire fermet la demande faite par le Ministre de lEducation Nationale de Turquie aux tablissements primaires et secondaires dorganiser des confrences et des tmoignages en vue de faire croire que ces minorits nont jamais subi dextermination en Turquie. Cette condamnation sans appel concerne principalement la demande faite aux lves de rdiger des dissertations sur le thme de la lutte contre les allgations de gnocide .
Nous sommes notamment scandaliss que ces demandes touchent dlibrment les nombreux lves armniens qui comptent encore dans leurs familles des rescaps du gnocide ou des descendants directs de ces rescaps.
Nous sommes particulirement choqus que les directives prohibent explicitement lutilisation de certaines formules, comme les Turcs ont pu tuer des Armniens et demande quelles soient remplaces par dautres prsentant ces faits comme une ncessit face aux massacres perptrs par les Armniens .
Nous rappelons que le gnocide des Armniens est un fait historique universellement reconnu et que seule la Turquie mne un combat rtrograde visant le nier, et dans lequel sinscrivent les grossires atteintes la libert dexpression ici dnonces.
Nous considrons que ces mesures haineuses sont totalement contraires aux valeurs prnes dans les systmes ducatifs de lUnion Europenne et sont par ailleurs intolrables de la part dun pays candidat.
En consquence, nous appelons lUnion Europenne la plus grande fermet sur ce sujet et suggrons avec insistance que ce point soit mis lordre du jour des prochaines runions communautaires sur les relations entre lUnion Europenne et la Turquie.
Le cas chant, nous demandons lUnion Europenne dexclure la Turquie des aides communautaires prsentes et futures ayant trait lEducation. Si ces mesures savraient insuffisantes, nous exigeons la remise en question de lAccord de Partenariat et de Coopration UE-Turquie.

22 mai 2003
Contact: Talline Tachdjian
Tel.: +32 (0)2 732 70 27

FEDERATION EURO-ARMENIENNE
pour la Justice et la Dmocratie
Avenue de la Renaissance 10
B 1000 BRUXELLES
E-mail : contact@eafjd.org
Web : http://www.feajd.org
Retour au sommaire

 

PARLEMENT EUROPEEN : LE RAPPORT OOSTANDER DESAVOUE LA TURQUIE(14/05/2003)
Le rapport adopt par la Commission des Affaires Etrangres lie la leve du blocus de lArmnie aux critres de Copenhague mais maintient une position faible sur la question du gnocide.
Bruxelles, Belgique - La Fdration Euro-Armnienne pour la Justice et la Dmocratie informe que la Commission des Affaires trangres du Parlement europen, runie lundi 12 mai dernier Strasbourg, a adopt le projet de rapport sur la demande d'adhsion de la Turquie l'Union europenne , prsent par le dput hollandais Arie Oostlander (PPE Chrtien dmocrate).
Ce rapport adopte un franc-parler novateur vis--vis de la Turquie. Ainsi, le rapport note avec regret que le rle excessif de larme ralentit le dveloppement de la Turquie vers un systme pluraliste et dmocratique et met en exergue le fait que les rformes exiges sont si fondamentales quelles requirent llaboration dune nouvelle constitution explicitement base sur les fondements dmocratiques europens, avec des droits individuels et des minorits quilibrs par rapport au droit collectif . Ce langage de vrit et la fermet de ton employe ont particulirement t dcris par les partisans dAnkara.
Les parlementaires se sont exprims par un vote main leve sur l'adoption ou le rejet des 283 amendements dposs par les dputs des diffrents groupes politiques, dont certains voquaient les questions armniennes ; ils taient galement invits se prononcer sur les 27 amendements de compromis proposs par le rapporteur, suite aux dbats de la Commission le 29 avril dernier.
Tous les amendements de compromis ont t adopts par la Commission des Affaires trangres.
Au chapitre des minorits, le rapport amend fait rfrence la Convention Cadre pour la Protection des Minorits Nationales*, aux langues indignes telles que le kurde et l'armnien [...] dont l'utilisation constitue un droit dmocratique des citoyens ; et demande la leve des menaces de saisie qui psent sur le Sminaire Sainte Croix d'Istanbul. La rfrence explicite au trait de Lausanne cens protger certaines minorits a cependant t escamote sous des prtextes fallacieux.
Concernant le blocus de l'Armnie, l'amendement de compromis adopt nutilise pas explicitement le terme d'embargo, ni celui de blocus, contrairement la position courageuse quavait lorigine adopt le rapporteur. Il appelle nanmoins les autorits turques promouvoir un bon voisinage avec l'Armnie et considre que l'ouverture des frontires, la reconnaissance mutuelle et la reprise des relations diplomatiques pourraient signifier un premier pas en tant qu'lment des critres politiques remplir .
Nous accueillons assez favorablement ce rapport. Bien videmment nous applaudissons l'adoption des amendements relatifs la protection des minorits nationales, la langue et la culture armniennes. Nous saluons galement l'amendement de compromis 21 qui inclut l'ouverture de la frontire avec l'Armnie dans les critres politiques de Copenhague. La Turquie devra donc lever le blocus qu'elle impose la jeune rpublique d'Armnie depuis plus de 10 ans et normaliser ses relations avec son voisin armnien si elle souhaite un jour adhrer l'Union europenne , a dclar Hilda Tchoboian, Prsidente de la Fdration Euro-Armnienne.
La Fdration Euro-Armnienne informe galement que les amendements sur le gnocide des Armniens, prsents par les dputs Andr Brie (GUE Allemagne), Francis Wurtz (GUE France), Christos Zacharakis (PPE Grce), Lennart Sacrdeus (PPE Sude), Marie-Arlette Carlotti (PSE France), Olivier Dupuis (NI Italie), ont tous t rejets.
C'est l'amendement expos par le rapporteur, M. Oostlander, qui a t retenu.
Celui-ci exhorte les universitaires turcs et armniens, les organisations sociales et non gouvernementales se parler, le cas chant poursuivre leur dialogue, afin de surmonter les expriences tragiques du pass, comme prcis par le Parlement dans les rsolutions prcdentes, qui ont entrav jusqu'ici la normalisation de la situation entre les deux pays .

Nous regrettons cette formulation dulcore qui permet au gouvernement turc de se sentir libre de toute contrainte quant son devoir moral de rendre justice lHumanit entire et un peuple victime dextermination a dclar Madame Tchoboian.
Les citoyens europens que nous sommes se posent aujourdhui des questions propos des subventions verses par lUnion au systme ducatif turc qui est occup inclure dans les programmes scolaires lenseignement des thses ngationnistes sur le gnocide des Armniens. Nous ne voulons pas que ce rapport renforce les positions des militaires turcs qui justifient lembargo de lArmnie par un chantage sur la question du gnocide , a comment la Prsidente de la Fdration Euro-Armnienne.
Nous avons bien remarqu que les dputs qui ont appel rejeter les amendements explicites sur le gnocide ont avou ne pas vouloir embarrasser la Turquie. Aujourdhui, nous voulons leur dire que le gnocide nest pas un sujet quon peut impunment banaliser en le sacrifiant une attitude de complaisance avec la Turquie , a conclu Madame Tchoboian.

La Fdration Euro-Armnienne a appel les parlementaires europens rviser cette formulation lors de lexamen du rapport en session plnire du mois de juin prochain.
* Il sagit dune Convention labore par le Conseil de lEurope qui a pour objet de protger l'existence des minorits nationales et qui vise promouvoir une galit pleine et effective des minorits nationales en assurant les conditions propres conserver et dvelopper leur culture et prserver leur identit. A ce jour, la Turquie na toujours pas sign cette Convention.

14 mai 2003
FEDERATION EURO-ARMENIENNE
pour la Justice et la Dmocratie
Avenue de la Renaissance 10
B 1000 BRUXELLES
Tel./Fax : +32 (0) 2 732 70 27
E-mail : contact@eafjd.org
Web : http://www.feajd.org
Contact:
Talline Tachdjian
Tl.: +32 (0)2 732 70 27
Retour au sommaire

 

LA PREMIRE ALLIANCE FRANAISE EST CRE EREVAN(28/04/2003)
L'Alliance franaise se mobilise pour faire progresser la place du franais en Armnie, pays traditionnellement francophile.
En effet, si le russe conserve la premire place parmi les langues enseignes, l'anglais gagne du terrain et occupe le second rang suivi du franais, puis de l'allemand. 12% des lves apprennent aujourd'hui le franais, contre 15% en 1988 et 20% dans les annes soixante.
D'o la volont de renforcer l'offre d'enseignement et de l'adapter aux attentes de tous les publics. Le projet de cration de l'Alliance franaise d'Armnie a t concrtis par l'quipe de l'Association Armnienne des Enseignants de Franais (AAEF), soutenue par l'Ambassade de France en Armnie et par l'Alliance franaise de Paris.
Les activits dfinies par les statuts de l'Association, comprennent tout d'abord la proposition de cours de franais, dont celui des affaires. L'Alliance franaise d'Armnie sera un centre d'examen pour les diplmes de l'Alliance franaise. Elle organisera des sminaires de formation pour les professeurs de franais et s'attachera la ralisation d'un ouvrage de franais, adapt l'environnement pdagogique armnien.
Dans le domaine culturel, elle prvoit d'organiser des manifestations artistiques autour du cinma, de la musique, de la danse, des arts plastiques, de la mode, du livre et du thtre.
Installe au 8 rue Agestan, 375070 Erevan, dans des locaux entirement rnovs sur le campus, elle organisera les cours collectifs sur place ainsi qu' l'Acadmie Rgionale Europenne du Caucase et dans les entreprises.

Contact presse :
Christine LAUMOND
Alliance franaise, 101 boulevard Raspail, F- 75 270 PARIS Cedex 06
Tl : 01 42 84 90 82
Fax : 01 42 84 90 91
Ml : chlaumond@alliancefr.org
Retour au sommaire

 

DALILO, UN CD EPOUSTOUFLANT DE VITALITE(23/04/2003)
Le concept est particulirement original : faire revivre les joyaux perdus des chants populaires et folkloriques armniens grce une chorale d'enfants aux voix enchanteresses accompagnes par des arrangements musicaux contemporains et des instruments traditionnels ttels doudoug, chevi, zourna, dehol.
Ce CD est compos de 8 titres et de 2 versions instrumentales.
Dalilo est interprt par une chorale d'environ 60 enfants non professionnels, qui rptent, avec le plus grand enthousiasme, 1 2 fois par semaine pendant la rcration "il existe peu de chorales d'enfants dans le rpertoire armnien, remarque llaig, et c'est une lacune que je souhaite combler. En outre, je pense que le chant choral est un excellent moyen de vhiculer la transmission de la langue et de l'histoire".
Les mlodies sont magnifiquement mises en valeur par l'interprtation de 1,2 voire 3 solistes "Je prfre mettre l'accent sur certains passagers par l'interprtation de solistes ou de duettos.
Aussi, je slectionne avec soin les solistes de la chorale pour la qualit du timbre de leur voix et pour la justesse de leur oreille musicale. Concernant la composition, je m'attache harmoniser sous un mme titre 2 ou 3 chants diffrents". Ce qui confre un style particulier aux arrangements de Haig Sarkissian, trs riches et force motive immdiate.
On ne peut que "craquer" en entendant les voix enfantines de ces solistes, dans Dalilo par exemple, de mme les voix des solistes plus mrs (gs de 16 22 ans) sduisent irrsistiblement (notamment dans Nor Dzaghig, Karabagh, Kedashen...)
Les compositions de Dalilo sont trs varies :
De Dalilo, qui est galement le titre du cd, splendide compilation de trois mlodies folkloriques armniennes (Hov petchets, Dalilo et Helino) rehausses par le son du zourna et rythmes par le dehol.
En passant par Nor Dzaghig chant liturgique du moyen ge, vritable pome musical, remarquablement interprt par 2 solistes Anais et Antelina.
Ensuite Sona Yar de Komitas, chant dansant enjou o la chorale se donne coeur joie dans un mlange de 6 voix diffrentes, soutenues par le chevi, sorte de flte bec au timbre aigu qui apporte beaucoup de coloration cette mlodie rapide.
On trouve aussi Vasbouragan : un chant patriotique de la rgion de Van, o deux doudougs se donnent la rplique en alternance avec des interprtations des solistes.
Alakiaz de Komitas, suggre un voyage mouvant au pays du doudoug, de la montagne et de l'eau.
Enfin, on prouve un immense plaisir couter Kl, kl o le saxophone donne une touche modern jazz assez inattendue, Karabagh trs beau chant rvolutionnaire, et Kedahen, chant patriotique compltement rarrang par Haig avec la participation d'un trio trs dynamisant, tout fait le genre de mlodie et de rythme qui donne irrsistiblement envie de chanter.
Le CD DALILO est disponible depuis le 15 avril 2003 au prix de 15 euros + frais de port soit l'Ecole Tebrotzassere, 1 bd du Nord, 93340 Le Raincy (Tl : 01 43 81 01 72), soit chez Haig Sarkissian, 25 alle Pottier, 93140 Bondy (Tl: 06 87 83 84 88) soit sur internet http://www.netarmenie.com/cdchorale
Retour au sommaire

 

Gamkonline.com(02/04/2003)
Vous pouvez dsormais retrouver votre nouvel webdomadaire Gamkonline qui sera mis jour tous les mercredis. Ils souhaitent diffuser Gamkonline de manire active afin que le plus grand nombre de personnes puisse y avoir accs. Si vous souhaitez que vous-mme ou vos proches puissent avoir accs l'information de l'Armnie, du Karabagh ou de la cause armnienne, n'hsitez pas leur transmettre votre ou leur adresse e-mail.
Gamkonline.
http://www.gamkonline.com
Retour au sommaire

 

LA FEDERATION EURO-ARMENIENNE SALUE LA FERMETE DU PARLEMENT EUROPEEN ENVERS LA TURQUIE(31/03/2003)
La Fdration Euro-Armnienne appelle le Parlement Europen tendre ce changement de ton la question du gnocide.

Bruxelles, Belgique - Une premire version du rapport 2003 du Parlement Europen sur la demande dadhsion de la Turquie lUnion Europenne a t rendue publique ce mercredi 19 mars. Le rapport, rdig par M. Arie Oostlander (Dmocrate-Chrtien, Pays-Bas), analyse la situation de la Turquie au regard des critres de Copenhague dterminants, pour ladhsion des pays-candidats lUnion Europenne. Ce nouveau rapport tranche par sa fermet avec les ditions prcdentes, savoir le rapport Morillon (2000) ou le rapport Lamassoure (2001). Le nouveau rapport souligne par exemple que les modifications demandes sont si fondamentales qu'elles exigent l'laboration d'une nouvelle constitution non explicitement fonde sur le kmalisme, mais sur les principes dmocratiques europens, lesquels creront notamment l'quilibre entre les droits des individus et des minorits et les droits collectifs, conformment aux normes europennes usuelles, telles que formules dans la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des liberts fondamentales .
De mme, le sujet du blocus envers lArmnie, qualifi dembargo, y est dnonc de manire trs ferme et, pour la premire fois, la leve de ce
blocus est explicitement intgre dans les conditions dadhsion de la Turquie. En revanche, en contradiction avec la dtermination qui mane globalement du rapport, le gnocide des Armniens et sa ngation sont occults, le rapport se contentant dexhorter les universitaires turcs et armniens, les organisations sociales et non-gouvernementales se parler, le cas chant poursuivre leur dialogue, en vue de vider enfin les diffrends du pass .
Nous ne pouvons quapprouver la franchise globalement employe par le rapporteur car nous sommes persuads que la Turquie ne progressera que si on ne lui tient un langage de vrit. En particulier, nous saluons la reconnaissance et la dnonciation de lattitude agressive de la Turquie
envers la rpublique dArmnie et son incompatibilit avec le statut de pays candidat a dclar Laurent Leylekian, directeur de la Fdration
Euro-Armnienne. En consquence, nous ne trouvons aucune justification larticle vide de sens qui est cens faire rfrence au gnocide, dautant plus que les prtendues initiatives de dialogues sur lesquelles il se fonde, sappuyaient sur des bases fausses et ont toutes choues. La position ici exprime par le rapporteur est dune part compltement dpasse puisque de trs nombreux pays europens ont dj reconnu ce gnocide pour un gnocide. Elle relve dautre part du ngationnisme passif, M. Oostlander ayant clairement dclar que cette rdaction a t choisie pour ne pas offenser les Turcs. Nous rappelons au Parlement Europen quun gnocide est un crime imprescriptible qui relve de la justice et des relations internationales et qui ne saurait tre affaire de transactions entre individus. Nous lappelons donc faire uvre de vrit et faire preuve de cohrence : sa dernire position sur la question t exprime au travers du rapport Gahrton de fvrier 2002 qui faisait explicitement mention du gnocide et cette semaine encore, la dlgation interparlementaire UE-Armnie a explicitement raffirm que la position du Parlement Europen sur la question est exprime dans ses rsolutions du 18 juin 1987 et du 28 fvrier 2002. Il ny a donc aucune raison pour que le rapport sur la Turquie formule une position diffrente a-t-il ajout.
La Fdration Euro-Armniennne note galement avec proccupation que les menaces actuelles exerces par ltat turc sur la communaut armnienne sont totalement passes sous silence. Tout se passe comme sil ny avait pas de minorit armnienne en Turquie ou comme si elle ne rencontrait aucun problme. Ce nest malheureusement pas le cas et il serait souhaitable que le Parlement Europen ne cautionne pas lattitude contemporaine de la Turquie, savoir la perptuation de loppression exerce sur les descendants des rescaps du gnocide : destruction du patrimoine culturel, menace de saisie des bien des congrgations, limitations de lapprentissage de la langue et de la culture a poursuivi Laurent Leylekian. Nous sommes confiants et pensons que le Parlement Europen sera mme d'adopter sur ces point un langage de vrit comme il la fait pour les autres. La rcente intrusion de la Turquie en Irak devrait le convaincre de la distance qui spare encore ce pays des valeurs de lUnion Europenne a-t-il conclu.

Depuis l'octroi du statut de pays-candidat la Turquie au Conseil europen d'Helsinki en 1999, le Parlement europen adopte chaque anne un rapport sur la rapport de la Commission europenne sur les progrs raliss par la Turquie que la voie de l'adhsion.
En 2000, ce rapport avait appel la Turquie reconnatre publiquement le gnocide armnien.
En 2001, le rapport Lamassoure avait prfr remplacer la mention du gnocide par une rfrence la Commission de Rconciliation Armno-Turque.
En 2002, dans le rapport "sur les relations de l'Union europenne avec le Sud du Caucase", le Parlement europen raffirma sa position du 18 juin 1987 quant la question du gnocide armnien.

Le rapport Oostlander sera soumis l'adoption de la Commission des Affaires trangres fin avril, puis il sera prsent l'ensemble des parlementaires, lors de la session plnire du mois de mai.

FEDERATION EURO-ARMENIENNE
pour la Justice et la Dmocratie
Avenue de la Renaissance, 10
B-1000 BRUXELLES
Tel./Fax : +32 (0) 2 732 70 27
E-mail : contact@feajd.org
Web : http://www.feajd.org
Retour au sommaire

 

POUR LA REALISATION DU MONUMENT COMMEMORATIF ARMENIEN PLACE DU CANADA - PARIS(17/03/2003)
Un Monument commmoratif va tre inaugur le 24 avril prochain. Vous pouvez participer au financement de ce monument de la manire suivante : adressez vos dons : "LES AMIS DU R.P. KOMITAS"
92 rue Saint Lazare - 75009 PARIS
Ds rception de votre don, un reu CERFA vous sera adress.
Description technique du Monument Hauteur : 6 mtres, Statue de 4 mtres, socle de 2 mtres. Cot total du projet : 125 000 Euros.
Retour au sommaire

 

ARMENIE, 145e MEMBRE DE L'OMC(06/02/2003)
L'Armnie est devenue, le 5fvrier2003, le 145me Membre de l'OMC, 30jours aprs la ratification de son Protocole d'accession. Le Conseil gnral a approuv l'ensemble de textes relatifs l'accession du pays en dcembre dernier.
Le Conseil gnral de l'OMC a approuv le 10 dcembre l'ensemble des textes relatifs l'accession de l'Armnie l'Organisation mondiale du commerce.
Dans son allocution au Conseil, le Premier Ministre armnien, M. Andranik Margaryan, a dclar que l'accession de son pays l'OMC tait un vnement historique.
Depuis la dclaration d'indpendance, la politique conomique et commerciale de l'Armnie a pour objectifs d'intgrer le pays dans l'conomie mondiale, de stimuler les exportations, d'attirer les investissements et d'intensifier la coopration avec les organisations internationales, a-t-il indiqu.
la suite de la dcision du Conseil, M. Karen Chshmaritian, Ministre du commerce et du dveloppement conomique, a sign le Protocole d'accession, mettant officiellement un terme au processus de ngociation, au cours d'une crmonie laquelle assistait le Directeur gnral de l'OMC, M.Supachai Panitchpakdi.
M. Supachai s'est flicit de la conclusion des ngociations avec l'Armnie, entames en 1993, et a dit qu'il tait heureux que l'Armnie devienne un Membre actif part entire de l'Organisation.
C'est un vnement trs important pour l'Armnie et pour le systme commercial multilatral, a dclar le Directeur gnral. Depuis qu'elle a accd l'indpendance, l'Armnie a engag un vaste processus de dmocratisation, de libralisation conomique et de rforme du march dans lequel l'accession l'OMC est une tape dcisive. Avec l'accession de l'Armnie, l'OMC se rapproche un peu plus de son objectif, qui est de rassembler tous les pays participant au commerce international.
Le Protocole d'accession doit maintenant tre soumis pour ratification au Parlement armnien. Trente jours aprs que le Secrtariat aura reu la notification officielle de cette ratification, le pays deviendra Membre de l'OMC.
En 2001, la composition du produit intrieur brut par secteur tait la suivante: agriculture, 28pour cent, services, 35pour cent, et industrie, 37 pour cent. Cette anne-l les exportations de l'Armnie se sont leves 343millions de dollars EU et ses importations, 874millions de dollars EU.
D'aprs les chiffres officiels, la croissance du PIB en 2001 a t de 9,6pour cent et elle devrait atteindre 12pour cent en 2002.
La dlgation armnienne se composait de M. Margaryan, Premier Ministre, M.Chshmaritian, Ministre du commerce et du dveloppement conomique, M.Vardan Khachatryan, Ministre des finances et de l'conomie, M.Armen Avetisyan, Prsident du Comit des douanes, M.HovhannesHovhannisyan, Prsident de la Commission permanente des relations extrieures du Parlement, M.Tigran Davtyan, Vice-Ministre du commerce et du dveloppement conomique, et d'autres hauts fonctionnaires.
Parmi les anciennes rpubliques de l'Union sovitique, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Gorgie, la Moldavie et la Rpublique kirghize sont Membres de l'OMC. L'Azerbadjan, le Blarus, le Kazakhstan, la Fdration de Russie, le Tadjikistan, l'Ukraine et l'Ouzbkistan sont en train de ngocier les modalits de leur accession.
Actuellement, 25 pays mnent des ngociations en vue de leur accession l'OMC: Algrie, Andorre, Arabie saoudite, Azerbadjan, Bahamas, Blarus, Bhoutan, Bosnie-Herzgovine, Cambodge, Cap-Vert, Fdration de Russie, Kazakhstan, Rpublique libanaise, Npal, Ouzbkistan, Rpublique dmocratique populaire lao, Rpublique fdrale de Yougoslavie, Samoa, Seychelles, Soudan, Tadjikistan, Tonga, Ukraine, VietNam et Ymen.
Retour au sommaire

 

ARMENIA, MEMBER OF THE WTO(06/02/2003)
Armenia, on 5February2003, became the 145thmember of the WTO, 30days after the Secretariat received official notification of the ratification of Armenia's Protocol of Accession. The General Council approved the country's accession package last December.
In his address to the Council, Armenian Prime Minister Andranik Margaryan said that acceding to the WTO was a historic occasion.
After the declaration of independence, the foreign economic and trade policy of Armenia has been directed towards integration into the world economy, stimulation of exports, attraction of investments and intensification of the cooperation with international organizations, he said.
After the Councils decision, Karen Chshmaritian, Minister of Trade and Economic Development, in a ceremony attended by WTO Director-General Supachai Panitchpakdi, signed the Protocol of Accession to formally complete the negotiating process.
Dr. Supachai welcomed the conclusion of Armenias negotiations which started in 1993 and said he was looking forward to Armenia becoming a full and active Member of the Organization.
This is a very significant event for Armenia and for the multilateral trading system, the Director-General said. Since achieving independence, Armenia embarked on a comprehensive process of democratisation, economic liberalization and market reform in which membership of the WTO is a decisive milestone. With Armenias accession, the WTO makes another important step in the goal of embracing all nations engaged in international trade.
The Protocol of Accession is now subject to the ratification of Armenias Parliament. Thirty days after the Secretariat receives official notification of this ratification, the country will become a Member of the WTO.
In2001, the Gross Domestic Product by sector was composed as follows : Agriculture 28%, Services 35% and Industry 37%. Armenias foreign trade for the year2001 was exports US$343million and imports US$874million .
According to official figures, in2001 Armenias GDP growth rate was 9,6% and was expected to reach 12% in2002.
The Armenian delegation was composed of Prime Minister Margaryan, Mr. Chshmaritian Minister of Trade and Economic Development, Mr. Vardan Khachatryan Minister of Finance and Economy, Mr. Armen Avetisyan Chairman of Customs Committee, Mr. Hovhannes Hovhannisyan Chairman of Permanent Commission on Foreign Relations in the Parliament, Mr. Tigran Davtyan Deputy Minister of Trade and Economic Development , and other senior government officials.
Among former Soviet Union Republics, Estonia, Latvia, Lithuania, Georgia,Moldova, and the Kyrgyz Republic are also members of the WTO. Azerbaijan, Belarus, Kazakhstan, the Russian Federation, Tajikistan, Ukraine and Uzbekistan are all in the process of negotiating their terms of accession.
There are now 25 countries in negotiations for accession to the WTO : Algeria, Andorra, Azerbaijan, Bahamas, Belarus, Bhutan, Bosnia Herzegovina, Cambodia, Cape Verde, Kazakhstan, Lao Peoples Democratic Republic, Lebanese Republic, Nepal, Russian Federation, Samoa, Saudi Arabia, Seychelles, Sudan, Tajikistan, Tonga, Ukraine, Uzbekistan, Viet Nam, Yemen and the Federal Republic of Yugoslavia.
Retour au sommaire

 

EN EUROPE, LE FRAT REMPLACE LA CRAT(22/01/2003)
Bruxelles, Belgique
La Fdration Euro-Armnienne pour la Justice et la Dmocratie rapporte quune organisme nomm Forum pour le Rapprochement des Armniens et des Turcs (FRAT) a t cr Paris courant janvier, ayant comme membres fondateurs des Armniens, des Turcs et des Franais*. Dans sa dclaration d'intention, le Forum exprime la volont de ses membres de se mobiliser au service du rapprochement des deux peuples . Elle affirme que La tragdie de 1915 a creus un gouffre d'hostilit et de ressentiments entre les deux communauts. [...] tout en respectant la mmoire blesse de toutes les victimes de 1915 et de leurs descendants, nous pensons que le contentieux historique, aussi dramatique soit-il, ne doit pas constamment et exclusivement dterminer l'avenir . Le texte souligne aussi la ncessit de la rflexion sur la vrit historique par les historiens et constate les
divergences d'opinion des membres du FRAT sur les vnements de 1915 .
La Fdration Euro-Armnienne informe galement qu'une semaine aprs la publication de ce document, deux membres fondateurs armniens avaient dj dmissionn de ce Forum : il s'agit de M. Christian Makarian (journaliste), et de M. Ara Cinar (directeur de publication d'UGAB magazine).
La Fdration Euro-Armnienne affirme que les termes de la dclaration d'intention de ce Forum sont directement issus du discours ngationniste du gouvernement turc : le mot gnocide est remplac par celui de tragdie , l'expression toutes les victimes de 1915 insinue quil y ait galement des victimes turques ; accrditant ainsi la thse turque qu'il n'y a jamais eu de gnocide mais des affrontements qui auraient fait des victimes des deux cts : armnien et turc. Enfin la dclaration d'intention reprend la thse officielle turque selon laquelle il faut confier la dfinition des vnements de 1915 aux historiens.
Tous les lments prouvent que ce Forum est bien la continuation en Europe de la Commission de Rconciliation Armno-Turque (CRAT). Il s'agit d'une rptition d'une entreprise qui a chou une premire fois , dclare Hilda Tchoboian, Prsidente de la Fdration Euro-Armnienne.
La Fdration Euro-Armnienne rappelle que ds la dissolution de la CRAT en dcembre 2001, elle avait prvu l'intention de la Turquie de remettre sur la sellette une nouvelle formule de cette Commission. Plus de 120 associations, organisations et institutions armniennes d'Europe avaient alors rejoint lappel la vigilance de la Fdration Euro-Armnienne contre la nouvelle CRAT.
Nous sommes rassurs de constater que lensemble des communauts armniennes d'Europe rejette cette offensive de la Turquie de manipuler l'opinion en crant des comits et des forums de dialogue qui cachent mal son intention de poursuivre sa politique de ngation , ajoute la Prsidente de la Fdration Euro-Armnienne.
La Fdration Euro-Armnienne rappelle que plusieurs instances nationales et internationales (Congrs amricain, Parlement europen, Bundestag) avaient argu de l'existence de ces prtendues structures de dialogue pour refuser d'exiger de la Turquie la reconnaissance du Gnocide des Armniens de 1915.
Nous regrettons simplement que les membres armniens de ces structures qui jouissent par ailleurs de financements douteux, pousss certainement par un fort dsir de jouer un rle publique, ignorent volontairement les consquences nfastes de leurs aventures sur les actions menes par les communauts armniennes d'Europe en vue de responsabiliser la Turquie , conclut Hilda Tchoboian.

* Les fondateurs du FRAT sont : Patrick Carrale (vice-prsident de AJAAP), Ara Cinar (membre du Conseil dAdministration de lUGAB-France), Ali Kazancigil (politologue), Marc Buker (juriste), Goksin Sipahioglu (journaliste), Kniz Mourad (journaliste), Huseyin Sermet (musicien), Jean-Claude Kebabdjian (fondateur du CRDA), Alexandre Jevakhoff (Conseiller au Ministre de la Dfense), Christian Makarian (journaliste), Georges Juttner (psychiatre).

Fdration Euro-Armnienne
anciennement C.D.C.A. Europe)
16 janvier 2003
Contact: Talline Tachdjian
Tel.: +32 (0)2 732 70 27
Retour au sommaire

 

LE MONDE EST UNE FENTRE(16/01/2003)
Gaguik Mouradian, kamantcha
Claude Tchamitchian, contrebasse
Les motions que peut procurer la musique dcoulent souvent de conjonctions et de rencontres. Lorsque Tchamitchian se produit en solo Erevan en 1994, Gaguik Mouradian est dans la salle. Lorsque celui-ci enregistre son Kamantcha solo (Emouvance, mv 1006, 1998), le contrebassiste est dans le studio et, entre deux prises, linvite une tentative totalement improvise, dans un rapprochement indit entre deux instruments de facture, dusage, de registre ou de timbre qui ne les prdestinaient pas une pratique musicale commune.
Cest ainsi quest ne cette expression musicale contemporaine dans une pratique de limprovisation totale entre deux instrumentistes aux parcours diffrencis. Alors que jazz et musique traditionnelle sont le plus souvent simplement apposs, dans cette sance lengagement va aux extrmes et, dpassant le simple change, rinvente un vocabulaire sonore qui puise dans des hritages assums.
La mmoire, ici, nest pas celle dun rpertoire ou dune tradition. Elle rvle dans une histoire commune une ncessaire universalit.
Retour au sommaire

 

ARDAG, UN PHNOMNE UNIQUE(13/01/2003)
Dans la mme famille musicale que Manu Chao, M et Sergent Garcia, voici ARDAG. Auteur, compositeur et interprte n Paris de parents armniens, ARDAG chante en franais, espagnol et anglais. Il sest fait remarquer en 2002 en signant la majeure partie de la musique originale du film de Cdric Klapisch, LAuberge espagnole , vritable phnomne de socit auprs des 15-25 ans (3 millions dentres en salle).
Tel un Erasmus musical, son 1er CD rassemble en un mlange indit les diffrents styles dont les jeunes daujourdhui ont aboli les frontires. Du rock nerv la salsa en passant par le ragga/hip hop et llectro, sa musique est festive et puissante.
Avec plus de 250 concerts son actif, et une exprience de 10 ans au sein de la compagnie Mcanique Vivante/La Toupie avec M, Juan Rozoff et Magic Malik, cest sur scne quARDAG dvoile tout son potentiel. Il nous livre aujourdhui un premier CD aux influences multiples, qui marque le renouveau du Rock Franais. Un Rock aux couleurs tropicales, explosif et dansant.
ARDAG, cest la nouveaut musicale que tout le monde attendait.
LAUREAT SACEM 2003
Le CD ARDAG est produit par Ardag et Marlon (ralisateur de M, JAVA, MOZESLI) lexception de Cambia la Vida , le single extrait de la bande originale du film LAuberge espagnole , co-produit par Ardag et DJ Loc (NOVA).

Le chanteur-auteur-compositeur dorigine armnienne invite un voyage en chansons travers lAmrique Latine, la France, lOrient et lAmrique du Nord
LE MONDE 6/4/01

Ardag : Auteur et compositeur, des origines armniennes et 2 amours : musiques latines et rock metal quil fusionne en salsa thrash avec une rythmique appuye funky par dix musiciens.
LIBERATION 9/12/01

Ardag fusionne la force du mtal et les rythmiques chaleureuses de la salsa. Une association qui mrite le dtour.
A NOUS PARIS 03/01

Le premier salsero armnien ! Un mlange hallucinant.
RADIO NOVA 07/02
Retour au sommaire

 

TITUS ANDRONICUS - LA LOI DU TALION(28/09/2003)
La loi du talion
Comdien et metteur en scne, Simon Abkarian a constitu un noyau d'acteurs avec lequel il travaille dans un esprit de recherche et de cration. Avec eux, il prsente en 1998 Peines d'amour perdues de Shakespeare, en 2000 L'Ultime Chant de Troie d'aprs Euripide, Eschyle, Snque et Parour Sevak. Ancien membre du Thtre du Soleil dirig par Ariane Mnouchkine, il travaille par la suite avec Irina Brook dans Une bte sur la lune (Molire du meilleur comdien 2001) de Richard Kalinoski et avec Silviu Purcarete, Paul Golub, Simon McBurney... Au cinma il travaille avec Cdric Klapisch, Marie Vermillard, Michel Deville, Atom Egoyan, Jonathan Demme ou Sally Potter. Depuis 2002 il dirige une classe d'improvisation au Conservatoire National d'Art Dramatique. Aujourd'hui, avec son quipe, il se confronte la pice la plus sanglante de William Shakespeare, Titus Andronicus.

"En parlant de la pice avec les acteurs, le mot "cauchemar" revient sans cesse dans nos conversations. Il faut nous rendre l'vidence, nous allons entrer dans cette histoire par la porte de l'inconscient. C'est de l que viendra la forme du spectacle. C'est un enfant qui ouvrira cette porte, Lucius, le petit-fils de Titus.
Comme dans mes prcdents travaux, la musique, la danse, le chant seront l, car pour moi le thtre c'est aussi une clbration, une fte. Certes nous pourrions raconter l'histoire des "gentils" Romains et des "mchants" Goths. Mais ce n'est pas si simple. Les guerres engendrent des vaincus qui ont le droit de se taire et des vainqueurs qui imposent leur loi. Si tous les peuples tendent vers un bonheur hypothtique, c'est dans une violence indfectible - et cette pice nous le montre bien - qu'ils se rencontrent. Dans le sang qui coule flot, Romains et Barbares se confondent : les uns deviennent le reflet des autres. Aujourd'hui, on nous montre ce qu'on veut bien nous montrer et nous voil soumis au diktat des images qui manipulent nos imaginaires. Le thtre nous offre un champ de visions libres de tout arbitraire. Le thtre est le monde des choses caches. Comment se fier ce que l'on voit ?" Simon Abkarian.
Au Palais de Chaillot du 5 novembre au 13 dcembre 2003 (voir agenda).
TITUS ANDRONICUS

De William Shakespeare
Traduction et mise en scne de Simon Abkarian

SALLE GEMIER
5 NOVEMBRE AU 13 DCEMBRE 2003 - 20H30
DIMANCHE 15H - Relche Lundi

Assistant la mise en scne Pierre Ziad
Dcor et conseillires aux costumes Nolle Ginefri
Lumire Jean-Michel Bauer
Conseillre artistique pour la danse Suzanne Linke
Travail chorgraphique Catherine Schaub Abkarian
Travail musical Macha Grosjacques
Production : Thtre National de Chaillot , Thtre du Nord - Centre Dramatique, National Lille-Tourcoing, Thtre du Jeu de Paume - Aix-en-Provence, Compagnie Tera
Retour au sommaire