Communiqués - Archives 2004
Les communiqués publiés sur ce site sont sous l'entière responsabilité de leur auteurs.
L'Arménoscope ne peut en aucun cas être tenu responsable de leur contenu.


Retour aux communiqués



Annonces/Services
01/12/2004 - Mthode d'apprentissage de la langue armnienne chez soi en 50 heures
15/09/2004 - DEPART DE MARSEILLE ET FOS SUR MER DE GROUPAGES DE MARCHANDISES A DESTINATION DE EREVAN ET GYUMRI
15/07/2004 - T-SHIRT APENKIM PROPOS PAR L'UCJA
15/07/2004 - REQUIEM UN REPAS POUR LA MMOIRE DE "DIGUINE HASMIG"
15/07/2004 - DISPONIBILIT DU LIVRE CRI D'UN CHRTIEN D'ORIENT
01/07/2004 - T-SHIRT "AYPENKIM"


Communiqu en Anglais/English note
01/12/2004 - Conference announcement
03/10/2004 - THE NEW TURKISH PENAL CODE WOULD CRIMINALIZE RECOGNITION OF THE ARMENIAN GENOCIDE
19/05/2004 - LEADING EUROPEAN ELECTORAL CANDIDATES MEET WITH ARMENIAN COMMUNITY
10/05/2004 - The Armenian Community in Sweden paid homage to the memory of victims of the Armenian Genocide of 1915
09/02/2004 - AMNESIE INTERNATIONALE
04/02/2004 - MOBILISATION CONTRE "CETTE" TURQUIE EN EUROPE


Communiqu gnral
01/12/2004 - DCLARATION DU COLLECTIF 2015
01/12/2004 - ELARGISSEMENT DE L'UNION EUROPENNE : NON AU CHANTAGE TURC
14/11/2004 - JACQUES CHIRAC MARSEILLE : LES ARMNIENS EN COLRE
10/11/2004 - RETRAITE NATIONALE DE JEUNES 2004
27/10/2004 - ERDOGAN ET LE GNOCIDE ARMNIEN, RACTION DE LA COMMUNAUT ARMNIENNE DE FRANCE
13/10/2004 - Procs contre le Consul Gnral de Turquie Paris et la socit Wanadoo : dlibr fix au 15 novembre 2004
07/10/2004 - 50 PARLEMENTAIRES UMP ET UDF DEMANDENT A ETRE REUS PAR JACQUES CHIRAC SUR LA QUESTION DE L'ENTREE DE LA TURQUIE EN EUROPE
04/10/2004 - PROCES DE M. AYDIN SEZGIN, CONSUL GENERAL DE TURQUIE A PARIS, POUR NEGATIONNISME : AUDIENCE LE 11 OCTOBRE A 14H00
03/10/2004 - LE NOUVEAU CODE PNAL TURC CRIMINALISE LAFFIRMATION DU GNOCIDE DES ARMNIENS
24/09/2004 - MOBILISATION GENERALE POUR LE 6 OCTOBRE
24/09/2004 - LOPPOSITION PARLEMENTAIRE A LENTREE DE LA TURQUIE DANS LUNION EUROPEENNE SORGANISE
17/09/2004 - FRANCE-KARABAGH, UNE MATERNELLE POUR TALICH
19/08/2004 - LIVRE BLANC SUR LA TURQUIE (SOUSCRIPTION)
16/07/2004 - LA TURQUIE N'EST PAS ENCORE APTE INTGRER L'UNION EUROPENNE
15/07/2004 - LE REPRESENTANT SPECIAL AUPRES DE LUNION EUROPEENNE, HEIKKE TALVITIE, A EREVAN ET A STEPANAKERT.
15/07/2004 - MSF SE RETIRE DE SON PROGRAMME "ENFANTS EN SITUATION DIFFICILE"
15/07/2004 - LE CDCA ASSIGNE LE CONSUL GNRAL DE TURQUIE PARIS
15/07/2004 - PROPOSITION DE LOI SUR LE NGATIONNISME DU GNOCIDE ARMNIEN
15/07/2004 - COMMUNIQU DE PHILIPPE PEMEZEC, DPUT
01/07/2004 - PROPOSITIONS DE LOI SUR LA NGATION DU GNOCIDE ARMNIEN
09/06/2004 - La F.R.A. Europe Occidentale a tenu son 68me congrs les 4-5 et 6 juin Paris.
19/05/2004 - ELECTIONS EUROPEENNES: LES TETES DE LISTES S'EXPRIMENT DEVANT LA COMMUNAUTE ARMENIENNE
19/05/2004 - OUVERTURE DU SITE DE L'EGLISE APOSTOLIQUE ARMNIENNE
10/05/2004 - 74e SYNODE DE L'UNION DES EGLISES EVANGLIQUES DE FRANCE
10/05/2004 - Info du Collectif VAN : Dimanche 9 Mai
23/03/2004 - APPEL A DOCUMENTS A PUBLIER
19/02/2004 - CONFRENCE MONDIALE EREVAN DE L'UNION MONDIALE ARMNIENNE
18/02/2004 - APPEL A PROPOSITIONS DANS LE CADRE DE L'ELARGISSEMENT DE L'UE
18/02/2004 - VOLTE-FACE DE LA COMMISSION AU SUJET DU BLOCUS TURC?
18/02/2004 - RESSOURCES INTERNET SUR LA TURQUIE ET L'UNION EUROPEENNE
09/02/2004 - FECONDATION IN VITRO EN ARMENIE
05/02/2004 - "MRE ARMNIE" EN VHS
02/02/2004 - AFFAIRE D'EXPULSION D'UN COMPAGNON D'EMMAS
28/01/2004 - LETTRE OUVERTE DU CRDA L'ASSOCIATION ELELE-MCT
26/01/2004 - LA CONSPIRATION DU SILENCE
23/01/2004 - REPONSE A L'AGRESSION DACHNAK
23/01/2004 - PARTI RAMGAVAR: APRS LA RCUPRATION, LE MENSONGE
21/01/2004 - Forum Emploi & Avenir 2004
19/01/2004 - LE PARTI RAMGAVAR S'EXERCE LA RCUPRATION POLITIQUE
07/01/2004 - LETTRE OUVERTE DE L'ADL ARTE
07/01/2004 - NGATIONNISME SUR ARTE


Communiqu li un vnement de l'agenda
01/12/2004 - ADHESION DE LA TURQUIE : PHILIPPE PEMEZEC ET LES PARLEMENTAIRES UMP ET UDF SE FELICITENT QUE LE DERNIER MOT SOIT LAISSE AUX FRANAIS
15/11/2004 - LES DPUTS FRANAIS VOTENT DANS LA RUE
07/10/2004 - LETTRE OUVERTE AUX ARMNIENS DE MARSEILLE
15/07/2004 - PROFONDE INDIGNATION L'OCCASION DE LA VISITE OFFICIELLE EN FRANCE DU PREMIER MINISTRE TURC DE LA COMUNAUT ARMNIENNE DE MARSEILLE
14/07/2004 - MANIFESTATION PARIS A L'OCCASION DE LA VISITE DU PREMIER MINISTRE TURC EN FRANCE
16/06/2004 - 7me dition du tournoi "SPORT - FOI - ARMENITE"
09/06/2004 - LES FRANAIS DORIGINE ARMENIENNE APPELLENT A MANIFESTER LE SAMEDI 12 JUIN 2004 VERS LELYSEE
08/06/2004 - STAND D'INFORMATION & DE PROTESTATION DU COLLECTIF VAN


 

Mthode d'apprentissage de la langue armnienne chez soi en 50 heures(01/12/2004)
Manuel d'Armnien occidental pour les non-armenophones de Mme Hilda Kalfayan-Panossian. Une mthode audio-visuelle, novatrice et radicale pour apprendre parler, lire et crire l'armnien chez soi en 50 heures. Faites-en cadeau vos enfants et petis-enfants qui vont prsenter l'armnien au Bac. Faites-en cadeau vos amis francophones qui veulent apprendre l'armnien. 3 volumes en couleur + 1 coffret de 4 cassette audio comprenant 2 heures d'enregistrement pour 95 euros (frais d'expdition compris).
Association Machtotz, Tel. : 01 47 50 97 51
Retour au sommaire

 

DEPART DE MARSEILLE ET FOS SUR MER DE GROUPAGES DE MARCHANDISES A DESTINATION DE EREVAN ET GYUMRI(15/09/2004)
Sagatrans Marseille propose ses services pour le groupage de marchandises par voie de mer, destination d'Erevan et Gyumri. Humanitaire, particuliers et commercial. Rens. : SAGATRANS MARSEILLE, 30 avenue Robert Schuman BP 1 - 13471 MARSEILLE Cedex, Tl. 04 91 13 27 40, Fax 04 91 91 00 81.

Au travers de son activit maritime, en tant que commissionnaire de transport, SAGATRANS MARSEILLE a mis en place un SERVICE DE GROUPAGE EXPORT vers EREVAN ET GUMRI.
En effet, depuis plusieurs annes, nous travaillons cette destination uniquement en conteneurs 20 et 40 pieds DRY, mais aucun groupage de marchandise ntait envisageable avant cela. A prsent , il devient possible denvoyer cartons, palettes, caisses, et colis divers.
Ces envois peuvent se faire sous le couvert dune association dans un cadre humanitaire, mais aussi dans un cadre commercial, et enfin particulier.
Nous sommes en mesure de vous proposer 1 dpart par mois, en collaboration avec la CMN INTERNATIONAL (compagnie maritime trs familiarise avec cette destination pour sa forte collaboration aux actions humanitaires depuis 1989).
Le fret est livr ou enlev par nos services, stock en entrept, empot dans un conteneur, et mis bord navire. La douane export est directement assure par nos soins, ainsi que ltablissement des connaissements maritimes.
Le transit time est de 24 jours depuis FOS SUR MER jusqu POTI (Gorgie) et 4-6 jours depuis POTI EREVAN .
Une fois Erevan, notre agent , dpote et dgroupe le conteneur, mettant votre disposition son service douane pour les formalits import de la marchandise.
Pour toute demande de cotation, ou pour tout renseignement sur les prochains dparts, nhsitez pas prendre contact avec notre Service Export Mer Noire, qui vous rpondra dans les plus brefs dlais.
contact : OLIVIER HACCOUN
TEL : 04 91 13 27 40
FAX : 04 91 91 00 81
Retour au sommaire

 

T-SHIRT APENKIM PROPOS PAR L'UCJA(15/07/2004)
Qui n'a pas encore son Tee-shirt "Apenkim" ?? LE tee-shirt de l't 2004 !!!
* Tee-shirt 190 gr. avec impresion dans le dos de l'alphabet armnien aux couleurs du drapeau armnien.
* Tailles : L, XL.
* Couleur : Gris chin.
* Prix : 10 uros (+ 5 uros de frais d'envoi par La Poste).
* Commandes, renseignements : emmanuel@ucja.org
* lien web : http://www.ucja.org/article.php?sid=187&&thold=0

infos U.C.J.A. : http://www.ucja.org
Retour au sommaire

 

REQUIEM UN REPAS POUR LA MMOIRE DE "DIGUINE HASMIG"(15/07/2004)
Pour les anciens danseurs (ses) des Ballets SOSSI : un Requiem suivi d'un repas sont prvus pour la mmoire de Diguine Hasmig".
Faites-vous reconnatre en incrivant :
KUTNERIAN S.
2, rue du Capt.Lelivre
45330 MALESHERBES
ou MICHEL GUEMDJIAN
AU 01 39 90 63 089
URGENT
Merci
Retour au sommaire

 

DISPONIBILIT DU LIVRE CRI D'UN CHRTIEN D'ORIENT(15/07/2004)
Le livre "Cri d'un Chrtien d'Orient, face l'Amrique, Isral et l'intgrisme" est dsormais disponible. Avant-propos de Tho Klein. Vous pouvez trouver les dtails sur ce livre ainsi qu'un bon de commande l'adresse : http://editions.sigest.net/page00010004.html
Retour au sommaire

 

T-SHIRT "AYPENKIM"(01/07/2004)
Tee-shirt 190 gr. avec impresion dans le dos de l'alphabet armnien aux couleurs du drapeau armnien. Tailles : L, XL.
Couleur : Gris chin. Prix : 10 uros (+ 5 uros de frais d'envoi par La Poste). Commandes ou renseignements : emmanuel@ucja.org.
Site : http://www.ucja.org/article.php?sid=187&&thold=0
Retour au sommaire

 

Conference announcement (01/12/2004)
EUROPES DIASPORAS & EUROPEAN CITIZENSHIP
Barcelona, 27-28-29 January 2005

Paris, December 13, 2004. Building upon the pioneering work of the Assembly of Cultures of Europe established in 1997 by late Lord Menuhin, the Yehudi Menuhin Foundation and its partners have taken the initiative to launch a debate on the subject at a conference in Barcelona entitled: Europes Diasporas and European Citizenship.
Europe is a mosaic of peoples and diasporas are a part of it. Jews, Armenians, Roma and many other groups have been European from the start, and have played key roles in Europes history and construction, though they have no territory to call their own.
Despite this undisputed European pedigree, diasporas have not yet found a place in EU policy-making: they will, often arbitrarily, be classified as immigrant or indigenous, minority or religion, or simply ignored with sometimes profound consequences.
The conference will explore the place of diasporas in the on-going debate on European Citizenship and on European Integration: does the EU encourage the participation of these naturally transnational communities in the European project, and if so how? Do diasporas identify with European Citizenship, the first non State citizenship, and can they contribute to European integration?
The purpose of the conference is to contribute to the symbolic and practical inclusion of diasporas into the European integration project, by looking at current policies emanating from the European institutions, and by encouraging these communities to contribute more actively and pragmatically to the European project.
The conference will bring together academics, members of diasporas, politicians, and constituencies active in EU policy-making, including individuals from European Diasporas, to discuss the participation of diaspora groups in the European project and the formulation of the European Citizenship. The conference is expected, inter alia, to produce a Declaration of Barcelona, to be presented to the Committee for Culture and Education at the European Parliament.
Speakers include:
Michel Bruneau, Director of Research, CNRS, University of Bordeaux
Alain Brun, European Commission, Head of Unit, DG Justice & Home Affairs (tbc)
Pascale Charhon, General Director, CEJI (Centre Europen Juif dInformation)
Carlos Closa, University of Zaragoza, Dept. of Political Sciences, lawyer in European Citizenship issues
Enrique Barn Crespo, Member of the European Parliament and President of the IYMF
Ramon Flecha, Professor of Sociology, University of Barcelona
Dr Marisol Garcia, Deputy Director CISC, University of Barcelona
Alvaro Gil-Robles, Council of Europe Commissioner for Human Rights (tbc)
Michelle Guillon, Emeritus Professor, University of Poitiers, member of Migrinter
Ian Harden, Head of the Legal Department, European Ombudsman (tbc)
Imre Kertesz, writer, Hungary, Nobel Prize of Literature (tbc)
Jean Denise Lambert, Member of the European Parliament (tbc)
Claire Mouradian, Director of Research, CNRS, Centre of Studies of the Russian, Soviet World & post-Soviet
Simon-Pierre Nothomb, Secretary General of The Europeans in the World
Dr. Eva stergaard-Nielsen, Autonomous University of Barcelona, Grup de Recerca Sobre Migracions (GRM)
Prof. Georges Prevelakis, Universit de Paris I & Institut dtudes politiques de Paris (tbc)
Juan de Dios Ramrez-Heredia, President Union Romani, Barcelona
Nicolas Tavitian, Director European Programmes, AGBU & project manager, IYMF
Tony Venables, Director ECAS
Alain Viaut, CNRS Research Fellow, MITI/TIDE Laboratory: Territoriality and Identity in the European Domain, University of Bordeaux III
The conference will open:
Pasqual Maragall, President of the Generalitat of Catalunya, &
Rector Juan Tugores, Rector of the University of Barcelona
Venue:
European Parliament Office in Barcelona,
Paseo de Gracia 90,
08008 Barcelona
tel: +34 93 272 20 44
Registration:
Registration is free, however participants have to register, as places are limited.
Please contact Eleni Efstathiou at +32 (0)2 673 35 04, or by email at finances@menuhin-foundation.com, to receive your registration form.
Language:
The main language of the conference will be English, with interpretations in French and Spanish (and vice versa for the speakers who do not speak English) (tbc).

Retour au sommaire

 

THE NEW TURKISH PENAL CODE WOULD CRIMINALIZE RECOGNITION OF THE ARMENIAN GENOCIDE(03/10/2004)
The European Armenian Federation calls on the European Commission to end its silence in the face Turkey's campaign of denial
PRESS RELEASE.BRUSSELS, BELGIUM - Following its recent attempts to criminalize adultery, the Turkish government is now trying to place several articles in the provisional penal code that threaten freedom of speech, including, notably, criminal sanctions against those who recognize or otherwise affirm the facts of the Armenian Genocide.
The European Armenian Federation condemns article 306 of the new Turkish penal code. This provision threatens authors with jail sentences over statements, that are construed by government officials to undermine Turkish "national interests". Examples of so-called offensive statements listed in the provisional law include, "The Turkish Army must withdraw from Cyprus" and "Armenians endured a genocide during the Ottoman era." Some parliamentarians introduced an amendment, which would mandate sanctions against authors and individuals, if it is determined that their statements are motivated by "material interests." The provision gives no legal justification for the law, which remains fundamentally incompatible with the European values of free expression. The European Commission scarcely reacted when the Turkish Ministry of Education brought genocide denial into the classroom, by institutionalizing it in the curriculum. A coalition of European NGOs expressed its concern about the denialist curriculum and called for the suspension of EC grants to the Turkish educational system. The European Parliament also expressed its concern in the Oostlander report on the Turkish application for EU membership.

"Today, far from repenting for the Genocide, Turkey now wants to include denial of this crime in its penal code. Clearly, the indifference of the European Commission is partially responsible for the hardening of the Turkish position on this issue", said Hilda Tchoboian, Chairperson of the European Armenian Federation. "Prime Minister Erdogan's about-face on the adultery issue will simply be a media ploy if Europe does not demand that Ankara grant full freedom of speech to its citizens. We call on political parties, governments, and human rights organizations to urge the European Commission to call for justice for the Armenian Genocide. It is unthinkable that the Commission would not consider Turkey's denialist position a key obstacle to the initiation of preliminary talks," added Tchoboian."Whether they are in favor of a European Turkey, or whether they are against its accession, the Union's democrats cannot tolerate these attacks on the freedom of press and thought that have free reign in Turkey. It is time for the European Union to call on Turkey to recognize the Armenian Genocide," concluded Federation's chairperson.
Retour au sommaire

 

LEADING EUROPEAN ELECTORAL CANDIDATES MEET WITH ARMENIAN COMMUNITY(19/05/2004)
Lyon, France - On May 9th, the leading candidates for the European Parliament elections from the southeast region of France addressed the topic of Turkeys accession to the European Union during a Europe Day event organized by the Armenian National Committee of France and the Armenian Revolutionary Federation.

Speaking at the event held at the Bourse du Travail in Lyon were Thierry Cornillet (Union of French Democrats), Grard Benhamias (Greens), and Patrick Louis (Union for France). The debate was moderated by France Inter Radio journalist Frederic Bourgade, with participation of Franck Bianchieri from Think Tank Europe 2002 and Hilda Tchoboian from the European Armenian Federation. Absent due to the launching of their parties electoral campaigns, Franoise Grossette (Union for the Presidential Majority) and Michel Rocard (Socialist Party) issued filmed statements.

Franck Bianchieri commented on the growing concern and opposition to Turkey s accession that he noticed during the debates he moderated in 100 European cities. Before an attentive audience of more than a thousand attendees, Thierry Cornillet and Patrick Louis declared their official opposition to Turkeys accession for geographical, cultural and demographic reasons, promising to uphold this position when they are elected to the European Parliament. Likewise, Franoise Grossette, whose party recently made a dramatic shift in position on the issue, favored a privileged partnership status for Turkey. From the left, Grard Benhamias from the Greens party stated that in his opinion we should quickly integrate Turkey and that we should trust the Turkish democrats to improve the Human Rights situation as well as recognize the Armenian Genocide, which should result from the country's democratisation.

Expressing his viewpoint, Michel Rocard discussed the strategic importance of Turkish accession because of Turkeys ethnic and cultural links with Turkish-speaking countries of central Asia that have oil reserves from which Europe could benefit; according to him, the recognition of the Armenian Genocide would naturally come when Turkey would feel ridicule for its denial.

Hilda Tchoboian recalled that it is since the European Parliament began the examination of Turkeys candidacy in 2000 that it started to consider the genocide and blockade issues, at the urging of the European Armenian Federation. Recalling the Morillon and Lamassoure reports, she denounced the inconsistencies between the declaration of parties opposed to Turkish accession and their refusal to speak firmly and truthfully to Turkey in the European Parliament annual reports.

Regarding the positions of the Left, Tchoboian refuted the exemplary nature of Turkeys accession for the Muslim world, because of Turkeys poor relations with its Arab neighbours. She also denounced the argument of secularism, which in Turkey is not based on plurality and on the separation of religion and State, but on the Turkish States protection of the Muslim religion, which became the majority religion after the extermination of Turkey's non-Muslim citizens.

"If Europe does not require Turkey to adhere to its values as a pre-condition to its accession, Europe will be forced to integrate Turkey's denialist values, and to give free rein to the denial of other genocides, affirmed the Chairperson of the European Armenian Federation.

She emphasized that beyond a formal recognition, Europe must bring about Genocide reparations, requiring in particular that Turkey give to Armenia and to Armenian people guarantees of security. Turkey must promise to abolish its aggressive policy towards Armenia; this policy is not the act of a regime, but rather follows from a State doctrine that has continued under military, civil and Islamist regimes, concluded Tchoboian.

Concluding the first portion of the event, Georges Kepenekian declared that Armenians would remain watchful, and would not give parties carte blanche regarding matters that remain at the centre of attention for European citizens. The second portion of the event included a concert by the band Bratsch.

EUROPEAN ARMENIAN FEDERATION
for Justice and Democracy
Avenue de la Renaissance 10
B - 1000 BRUXELLES
Tel./Fax : +32 (0) 2 732 70 27
E-mail : contact@eafjd.org
Web : http://www.eafjd.org
Retour au sommaire

 

The Armenian Community in Sweden paid homage to the memory of victims of the Armenian Genocide of 1915(10/05/2004)
Stockholm, 02/05/04 - On April 24, 2004 in Uppsala, Sweden the Armenian Community of Sweden and many foreign representatives paid homage to the memory of the victims of Armenian Genocide. Many came to Uppsala from far cities to take part in the commemoration soiree, organized by the Union of Armenian Associations in Sweden, Swedish Armenian organizations and the Swedish Church. The commemoration ceremony took place in the main church of Uppsala.
The bells of this wonderful church rang to the memory of the victims of the Armenian genocide and the Armenian flag fluttered over Uppsala from the eminent highness of the church. The anthem of the Republic of Armenia was performed and the service was given to the repose of victims. The service was followed by a concert. The public admired the recitals of Arpine Zakhinian with the piano accompaniment of Lilit Soukiassian, the performances of Karine Sedrakian, Karine Gevrogyan, Swedish singer Annette Taranton and the duduk of Hayk Hakobian. Sting Lundstrom the Swedish poet recited his poems dedicated to Armenian people, and Jan Gustavson performed the Armenian traditional song Krunk on his trumpet.
Goran Gunner, professor at Faculty of Baptist Theology in Stockholm and honored worker at the research department of the Swedish Church, author of the book Nostalgia for Ararat reminded the public of the bitter historical truth and the wishes of the Armenian people aspiring to justice.
Garo Hakopian the chairman of the Union of Armenian Associations in Sweden and Assembly of Armenians of Europe made a speech on the subject the present and the past. He noted to forget the past means not to see the present, not to see the present means not to have future. We believe that our people, in spite of all difficulties will create brighter future.

Union of Armenian Associations in Sweden
Retour au sommaire

 

AMNESIE INTERNATIONALE(09/02/2004)
"Je voudrais regarder l'avenir et pouvoir pardonner un jour. Encore faut-il que quelqu'un me demande pardon", regrettait un jeune Tutsi dans un document tlvis.

Qu'il s'agisse du gnocide d'un million et demi d'Armniens sous l'empire Ottoman entre 1915 et 1918, ou celui des peuples Juifs, Tsiganess, cambodgiens et rwandais qui ont ponctu de manire dramatique le XXme sicle, ces crimes contre l'humanit restent une plaie bante dans la conscience universelle.
L'amnsie collective interdit tout travail de mmoire. Elle peut ainsi concourir une potentielle reproduction de l'Histoire, o le destin des hommes s'efface aux regards des intrts politiques et conomiques.
Dans ce contexte, "Amnsie Internationale" inscrit sa dmarche autour de trois grands axes : le travail de mmoire, acte ncessaire pour les rescaps et les gnrations issues de ces tragdies, la rsistance face aux ngationnisme et la prvention de ces actes barbares, pour que l'Histoire ne se rpte plus.
Porteuse d'espoir et rsolument tourne vers l'avenir, cette manifestation se veut ouverte toutes les contributions empreintes de paix et de tolrance, dans le respect de la dmocratie, au-del des clivages politiques, ethniques et religieux.
Initiative novatrice de la Jeunesse Armnienne de France, cette journe-vnement a constitu une premire dans l'Hexagone Forte du succs de la premire dition, qui avait rassembl prs de 4000 personnes le 10 fvrier 2001 au Dock des Suds, la deuxime dition s'annonce plus forte et plus dense en tmoignages, participation et changes.
"Amnsie Internationale" vise cette fois un objectif principal : opposer aux ngationnismes en tous genres un acte de rsistance fort, par le biais de rencontres et de dbats runissant de nombreux intellectuels, journalistes et personnalits du monde culturel, mais aussi travers des expositions et des concerts de soutien auxquels de nombreux artistes participeront. Une Cit du Livre ainsi que des stands mis en place par les communauts invites viendront encore enrichir cette journe.
A la fois espace-forum et lieu culturel incontournable de Marseille, le Dock des Suds, qui accueille cette anne encore "Amnsie Internationale" reste fidle son esprit : mettre en valeur les multiples expressions artistiques et culturelles qui composent la cit phocenne.
Rendez-vous incontournable, "Amnsie Internationale II" s'adresse tous ceux qui dnoncent le diktat des intrts conomiques et politiques dans le monde, au dtriment de la vie des hommes.


JAF Marseille - 47 avenue de Toulon - 13000 MARSEILLE
Tl. / Fax : 04 91 802 820
Retour au sommaire

 

MOBILISATION CONTRE "CETTE" TURQUIE EN EUROPE(04/02/2004)
Mobilisation exceptionnelle de la communaut armnienne Contre "cette" Turquie dans lEurope
LUMP, le PS et lUDF se positionnent la veille d'chances lectorales
Prs de 1 800 personnes, pour une salle d'une capacit de 800, ont assist dimanche 1er fvrier 2004, au Palais des Congrs de Paris, la runion publique organise par le Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA) contre "cette" Turquie dans l'Union Europenne. Cette forte mobilisation est la preuve, sil en fallait une, de lexaspration et de la dtermination des citoyens franais d'origine armnienne et de leurs nombreux amis face une Turquie gnocidaire et ngationniste.
Trois grandes formations politiques franaises (UMP, Parti Socialiste et UDF) avaient rpondu prsents ainsi que de nombreux lus locaux dont le Prsident du Conseil Rgional Jean-Paul Huchon*.
Aprs une introduction ferme et dtermine de Charles Aznavour*, Roger Karoutchi (snateur et prsident du groupe UMP du Conseil Rgional dIle-de-France), remplaant Jean-Franois Cop retenu Matignon, a exprim la ncessit pour la Turquie de reconnatre le gnocide armnien pour envisager d'intgrer l'Union Europenne mme s'il a convenu que ce dbat n'tait pas tranch dans son parti.
Harlem Dsir (dput europen, PS) et Andr Santini (dput maire dIssy-les-Moulineaux, UDF) ont prsent les engagements de leur parti respectif qui intgrent le respect des conditions fixes par la rsolution de juin 1987 concernant une "solution politique pour le problme armnien", rpondant ainsi aux souhaits des Franais d'origine armnienne.
Lhistorien isralien Yar Auron et le psychanalyste et crivain Grard Miller, grands tmoins du CDCA, ont soulign la valeur thique et morale de l'engagement des hommes politiques dans cette cause et leur responsabilit historique vis--vis du peuple armnien mais aussi du peuple turc pour lui permettre de faire la lumire sur son pass.
Au terme de ce dbat, anim par Agns Vahramian, grand reporter France 2 et Michael Cazarian, dlgu national aux affaires europennes du CDCA, les trois reprsentants politiques ont sign un appel* et se sont engags le faire signer dans leur parti respectif. Cet appel sera envoy dans les prochains jours lensemble des parlementaires ainsi quaux dputs europens franais.
En concluant, le Comit de Dfense de la Cause Armnienne a tenu remercier toutes les personnes qui se sont dplaces, ainsi que les organisations et associations qui ont soutenu cet vnement : Cette mobilisation ne doit pas en rester l et devra se poursuivre jusqu'en dcembre 2004 et principalement lors des commmorations du 89 anniversaire du gnocide armnien perptr par la Turquie, organises en avril prochain par le Conseil de Coordination des organisations Armniennes de France (CCAF). Pour quenfin justice soit rendue au peuple armnien par la Turquie, l'Europe et la France ne doivent pas cder aux pressions conomiques et mdiatiques orchestres par "cette" Turquie ngationniste et gnocidaire a dclar Harout Mardirossian, prsident du CDCA.

Disponibles sur le site www.cdca.asso.fr :
Liste des personnalits prsentes, intervention de Charles Aznavour et texte de l'appel
Retour au sommaire

 

DCLARATION DU COLLECTIF 2015(01/12/2004)
Communiqu de presse
Paris, le 1er Dcembre 2004
CANDIDATURE DE LA TURQUIE L'UNION EUROPENNE
LA DIASPORA ARMNIENNE DEMANDE RPARATION
DCLARATION DU COLLECTIF 2015 : rparation
constitu Paris le 25 novembre 2004
Face au projet dlargissement la Turquie de lUnion europenne, et face loccultation des obligations morales et matrielles qui dcoulent du gnocide commis contre les Armniens en Turquie, les adhrents la prsente dclaration, runis lappel de lOrganisation terre et culture le 25 novembre 2004, constituent le Collectif 2015 : rparation.
Ce Collectif se donne pour objectif dagir pour que soit repose dans toute sa dimension la Question armnienne :
1. Les victimes et survivants du gnocide avaient une patrie : ils en ont t chasss.
2. Ltat turc doit aux Armniens rparation. Cette rparation est dfinie par le prjudice caus. Elle comprend notamment :
La valeur des vies humaines perdues,
Le prjudice rsultant des mesures de dnationalisation (privation des droits civiques et politiques),
Le prjudice moral subi par les rescaps et leurs descendants,
La restitution des Biens nationaux confisqus et la rhabilitation des monuments,
Le ddommagement pour les biens privs spolis, en particulier fonciers et immobiliers,
La restitution des avoirs et placements bancaires.
Dans cette perspective le Collectif 2015 : rparation :
1. Dcide de prparer un Livre blanc, conu comme un outil juridique et politique destin permettre aux Armniens de faire valoir leurs demandes. Sa rdaction sera confie un comit dexperts qui sadressera aux organisations et institutions comptentes de la diaspora et de la Rpublique dArmnie en vue dune collaboration.
2. Juge indispensable la mise en place dune structure ad hoc reprsentative, habilite formuler toute demande de rparations, et employer le produit de toute indemnisation la rparation des dommages et prjudices causs.
3. Appelle les institutions europennes considrer le caractre incontournable de la rparation due aux Armniens.
4. En appelle la conscience du peuple turc, pour quil reparcoure lhistoire, et reconnaisse au peuple armnien la place qui tait la sienne ses cts, dans une fraternit toujours possible.

Contact : collectif2015@otc-france.org
Retour au sommaire

 

ELARGISSEMENT DE L'UNION EUROPENNE : NON AU CHANTAGE TURC(01/12/2004)
Communiqu de presse 01/12/2004 11h

Le 17 dcembre 2004, lEurope se prpare prendre position sur louverture des ngociations dadhsion avec la Turquie. Dans son rapport du 6 octobre, la Commission, si elle se prononce pour louverture des ngociations, demande galement la Turquie de poursuivre ses rformes. Au lieu de se placer dans la position du candidat qui cherche se mettre en conformit, la Turquie, comme son habitude, renverse les rles et se livre dsormais un odieux chantage.
Sur la reconnaissance de Chypre, tout dabord, le ministre turc des Affaires trangres, Abdullah Gl a indiqu le 30 novembre : Nous avons des attentes. Nous envisagerons cette question lorsque nos attentes auront t satisfaites, lorsqu'une dcision sera prise et lorsque les ngociations pour l'adhsion commenceront. L'Union europenne doit satisfaire ses obligations . En dautres termes, la Turquie ne reconnatra lexistence dun des Etats membres de lUnion quaprs une ventuelle adhsion. Ceci est un bel exemple de solidarit europenne et de dfense de lacquis communautaire en matire de politique trangre a ironis un reprsentant de la communaut chypriote en France, le 28 novembre dernier lors dune runion publique Paris.
Sur les droits de lHomme ensuite, le Ministre de la Justice turc vient dindiquer que les dirigeants kurdes rcemment librs, dont la militante des droits de lHomme et laurate du prix Sakharov du Parlement europen, Leyla Zana, seront rejugs par une Cour spciale Pnale au mois de janvier 2005, ceci alors que ce procs tait originellement prvu dbut dcembre. En outre, sagissant de la question des minorits, le groupe majoritaire de lAKP de lAssemble Nationale vient de dposer deux projets de loi dont lexamen a t annonc pour janvier. Le premier revient sur les acquis de la diffusion de mdias en langue kurde, lautre limite les droits des femmes en matire daccs au systme de sant. En clair, le Ministre de la justice turc lie le sort de Leyla Zana et de ses compatriotes la dcision de Bruxelles et pourrait les renvoyer en prison en cas de report de louverture des ngociations dadhsion, ce qui constitue un chantage ignoble devant lequel des personnalits comme MM Rocard, Cohn Bendit ou Lellouche ont dj cd , sindigne Varoujan Sirapian de lADL Ramgavar. LUnion europenne ne doit pas faire confiance un Etat qui manipule ainsi la vrit et cherche sur chaque condition qui lui a t fixe manuvrer pour ne remplir que la moiti de son contrat.
Sagissant du blocus exerc lencontre de la Rpublique dArmnie, le gouvernement turc, en dsaccord avec lOSCE, le Conseil de lEurope et le Parlement europen a dcid de soutenir une rsolution de lAzerbadjan lONU lui permettant lusage de la force si ncessaire pour rsoudre le problme du Haut-Karabakh. Le Premier Ministre turc M. R.T. Erdogan a ainsi indiqu quil fallait que lArmnie cesse toute revendication de reconnaissance de soi-disant gnocide armnien si elle souhaitait voir la position turque changer son gard . Alors que le rapport de la Commission europenne publi le 6 octobre dernier indique que la leve du blocus lencontre de lArmnie est une condition pralable louverture des ngociations, la Turquie exploite cette condition pour en faire une menace en cas dchec.
Cette attitude belliciste met bien en relief que la Turquie nest pas neutre dans sa relation avec lArmnie. LEurope doit tre beaucoup plus exigeante avec elle si elle ne souhaite pas tre entran dans des conflits rgionaux dclare M. Harout Mardirossian du Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA).
Enfin, sagissant de la position de la France lgard de la ncessaire reconnaissance du gnocide armnien de 1915, la Turquie passe dsormais des menaces verbales sur les parlementaires aux menaces physiques sur les Franais dorigine armnienne promettant la monte daffrontements communautaires en cas de report de louverture des ngociations. Le passage tabac dont ont t victimes Valence des militants armniens qui faisaient signer des ptitions en faveur de la reconnaissance de ce gnocide en est le meilleur exemple.
Cet acte raciste et inqualifiable est unanimement condamn par la communaut armnienne. Il n'est que le dbut de l'expression du danger turc, qui vise par ces provocations empcher que la France, par la voix de Jacques Chirac, ne soppose louverture des ngociations tant que la Turquie naura pas reconnu le gnocide armnien comme le stipule une loi de la Rpublique. Au moment mme o les Prsidents des groupes politiques de lAssemble Nationale doivent se rendre en Turquie, aprs que 265 dputs se soient prononcs le 17 novembre 2004 contre louverture des ngociations dadhsion avec la Turquie, alors que lopinion publique est plus de 75% dfavorable la perspective de cette adhsion avec un Etat ngationniste et gnocidaire, nous attendons du Prsident de lAssemble Nationale et du Prsident de la Rpublique quils soient fidles la parole de la France donne le 29 janvier 2001. Nous attendons que la reconnaissance du gnocide armnien soit considre comme un pralable louverture des ngociations. La mmoire du peuple armnien doit tre respecte a solennellement dclar Mourad Papazian, Prsident de la FRA Dachnaktsoutioun pour lEurope Occidentale.
Ces organisations comptent alerter encore et toujours lopinion publique sur ce chantage inadmissible exerce par la Turquie lgard dEtat souverains, de pays membres de lUnion et de citoyens franais. Aussi elles appellent pour la journe du 17 dcembre 2004 un grand rassemblement europen Bruxelles, au moment mme o les 25 prendront leur dcision.
LEurope ne doit pas reculer devant le chantage permanent de la Turquie.

Paris, le 1 dcembre 2004
Retour au sommaire

 

JACQUES CHIRAC MARSEILLE : LES ARMNIENS EN COLRE(14/11/2004)
Communiqu du Comit de Dfense de la Cause Armnienne Marseille Provence
Dimanche 14 novembre 2004 - 18h

A l'occasion de la visite Marseille du Prsident Jacques Chirac pour l'inauguration de la bibliothque municipale vocation rgionale l'Alcazar , une vingtaine de manifestants franais d'origine armnienne se sont runis dans le but d'interpeller le prsident de la Rpublique Jacques Chirac sur sa position concernant la candidature de la Turquie l'Union europenne. Dans la matine, le prsident avait dclar que l'adhsion ventuelle de la Turquie constituait "une chance extraordinaire pour l'Europe de se renforcer".
Les manifestants brandissaient des pancartes dnonant le ngationnisme de la Turquie sur la ralit du gnocide armnien. Immdiatement, les forces de l'ordre sont intervenues.
Des responsables du Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA) Marseille Provence prsents, sur les lieux, ont t choqu par la violence de l'intervention de la Police. La police est intervenue avec une violence disproportionne, les manifestants pacifistes ont t brutaliss. Cette raction de la police me choque au plus haut point. a dclar Vartan Arzoumanian, prsident du Comit de Dfense de la Cause Armnienne Marseille Provence.
Alors quune manifestante a t agresse verbalement (crachats et insultes) et physiquement par un individu se rclamant d'origine turque, la police nest pas intervenue, prfrant amener les manifestants au commissariat le plus proche. Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne condamne avec la plus grande fermet cet acte.
Jacques Chirac s'apprte au Conseil europen du 17 dcembre prochain donner un avis favorable louverture des ngociations dadhsion de la Turquie l'Union europenne, la communaut armnienne de France est inquite.
Nous ne pouvons accepter que l'Europe ouvre des ngociations d'adhsion avec un pays ngationniste. Jacques Chirac doit avoir le courage politique de repousser l'ouverture des ngociations, tant que la Turquie ne reconnaitra pas le gnocide armnien de 1915 a estim Vartan Arzoumanian.
Retour au sommaire

 

RETRAITE NATIONALE DE JEUNES 2004(10/11/2004)
Retraite nationale de Jeunes 2004 : c'tait TOV !!
C'est dans le cadre merveilleux d'un petit village drmois que 110 jeunes de l'U.C.J.A. se sont retrouvs les 6 et 7 novembre, pour vivre ensemble des moments exceptionnels !
Cette anne, c'est le comdien et metteur en scne marseillais Olivier Arnra qui nous a invit rflchir sur le thme : "Sel, sucre, poivre de la terre...quelle est ma saveur ?!"
Au travers de tmoignages personnels, d'explications "thtrales" de textes bibliques, et de mots hbreux, il nous a montr comment faire "sortir le sel de la salire" pour "donner du got ce(ux) qui nous entoure(nt)" !!...plus d'infos dans quelques jours avec un compte-rendu dtaill de nos rencontres.
Nous avons eu galement l'occasion de vivre notre premire Retraite U.C.J.A. "Europenne", en accueillant parmi nous 14 jeunes de l'glise vanglique armnienne de Bruxelles, accompagns par le pasteur Sarkis Pachayan et son pouse Nicole, et quelques jeunes d'Allemagne et d'Angleterre !
lien direct : http://www.ucja.org/article.php?sid=217&thold=0
Retour au sommaire

 

ERDOGAN ET LE GNOCIDE ARMNIEN, RACTION DE LA COMMUNAUT ARMNIENNE DE FRANCE(27/10/2004)
La FRA Dachnaktsoutioun (Parti Socialiste armnien), lADL Ramgavar (Parti Armnien Dmocrate Libral) et le Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA) ragissent aux propos tenus aujourdhui par le premier ministre turc R.T. Erdogan la confrence de presse au sige de lOCDE.
Si la Turquie na pas de problme au sujet du gnocide armnien, pourquoi cette dernire a t-elle dploy autant dnergie et de pression pour empcher la reconnaissance par la France du gnocide armnien ? a dclar Vartan Arzoumanian du Comit de Dfense de la Cause Armnienne ; On ne peut pas accepter dentendre de tels propos, cela est intolrable. La Turquie na pas de problme avec le gnocide armnien, quelle le reconnaisse et que des rparations soient engages a conclu Vartan Arzoumanian.
Mourad Papazian pour la FRA Dachnaktsoutioun considre pour sa part que la Turquie veut touffer le vrai problme et tente de sduire lopinion publique avec des mensonges. Les archives ouvertes aux chercheurs ne couvrent pas la priode de 1914 1917 ; nombreux sont les historiens qui ont souhait travailler sur le sujet en Turquie, sans succs. Pour Mourad Papazian, Monsieur Erdogan veut nous montrer une vitrine et une image prsentable de son pays, mais nous ne sommes pas dupes.
Les propos du premier ministre turc nous confortent dans notre dmarche auprs de Jacques Chirac auquel nous avons adress un appel solennel lui demandant de nous entendre et de se prononcer pour le report des ngociations dadhsion. a conclu Jean Sirapian de lADL Ramgavar.
Ces trois organisations appellent manifester le 17 novembre 2004 devant lAssemble Nationale et le 17 dcembre 2004 Bruxelles loccasion du Conseil Europen pour rappeler que la reconnaissance du gnocide armnien est une condition louverture des ngociations dadhsion avec la Turquie.
Retour au sommaire

 

Procs contre le Consul Gnral de Turquie Paris et la socit Wanadoo : dlibr fix au 15 novembre 2004 (13/10/2004)
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne informe que le procs quil a engag avec ses conseils Matres Arapian, Tavitian et Jouanneau contre le Consul Gnral de Turquie Paris M. Aydin Sezgin sest droul ce 11 octobre 2004 de 15h15 19h00 devant la 17me chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris.
Aprs avoir cout les plaidoiries des avocats du CDCA, du Consul de Turquie, de Wanadoo-France Tlcom, ainsi que lavis du Procureur de la Rpublique, le tribunal a mis sa dcision en dlibr au lundi 15 novembre 2004.
Nous attendons avec srnit la dcision de la 17me chambre du TGI de Paris a dclar Harout Mardirossian, prsident du CDCA la sortie de laudience. Nous notons que ni la partie adverse, ni le procureur de la Rpublique nont contest la ralit des faits : le site Internet du Consul Gnral de Turquie relve bien du ngationnisme. Les dbats nous ont renforc dans la conviction que nous avons eu raison dengager ce procs. Rien nest acquis, mais en tant que citoyens franais, nous avons confiance dans la justice de notre pays. a conclu Harout Mardirossian.

Paris, le 12 octobre 2004
Retour au sommaire

 

50 PARLEMENTAIRES UMP ET UDF DEMANDENT A ETRE REUS PAR JACQUES CHIRAC SUR LA QUESTION DE L'ENTREE DE LA TURQUIE EN EUROPE(07/10/2004)
Organiss en groupe de rflexion, 50 parlementaires de lUMP et de lUDF, se sont runis aujourdhui lAssemble nationale afin dafficher leur unit contre lentre de la Turquie dans lEurope.
Fort du soutien des Franais, qui se dclarent majoritairement hostiles lentre de la Turquie, ces parlementaires souhaitent que le gouvernement sengage fermement sur un dbat lAssemble nationale avant le 17 dcembre, date du sommet de Bruxelles et demandent tre reus par le Prsident de la Rpublique avant cette chance.
Il faut rappeler quavec prs de 100 millions dhabitants, la Turquie deviendra lun des Etats les plus importants de lUE et compterait plus de reprsentants au Parlement europen que la France ou que lAllemagne. Or gographiquement, la Turquie nappartient pas au continent europen. De plus, sa conflictualit la place au cur de nombreux contentieux avec ses voisins : Irak, Syrie, Chypre, Kurdistan - sans oublier quelle na toujours pas reconnu le gnocide armnien Bref, lentre de la Turquie dans lEurope serait une erreur historique et la liste des arguments pour la repousser est longue.
En revanche, les 50 parlementaires sont convaincus quil est indispensable de mettre en place un partenariat privilgi et notamment conomique avec les pays de larc mditerranen, car dautres pays, du Maroc au Liban, ont aussi vocation intgrer ce nouveau type de coopration rapproche.
Cest un dbat trop important pour que la reprsentation nationale ne soit pas consulte .

Philippe PEMEZEC Hauts-de-Seine
Yvan LACHAUD Gard
Thierry MARIANI Vaucluse
Etienne MOURRUT Gard
Lon VACHET - Bouches du Rhne
Marc LE FUR Cte dArmor
Christian PHILIP Rhne
Patrick LABAUNE Drme
Daniel GARRIGUE Dordogne
Jean Sbastien VIALATTE Var
Axel PONIATOWSKI Val dOise
Jean DIONIS DU SEJOUR Lot et Garonne
Richard MALLIE Bouches du Rhne
Jean marie BINETRY Doubs
Jean MARSAUDON Essonne
Yves BUR Bas-rhin
Jacques MASDEU ARUS - Yvelines
Gabriel BIANCHERI Drme
Max ROUSTAN Gard
Patrick BALKANY Hauts de Seine
Muriel MARLAND MILITELLO alpes- maritimes
Roland BLUM Bouches du Rhne
Jrme RIVIERE Alpes Maritimes
Jean pierre NICOLAS Eure
Pierre MICAUX Aube
Jean Claude GUIBAL Alpes Maritimes
Bernard CARAYON Tarn
Lionnel LUCA Alpes Maritimes
Arlette FRANCO Pyrnes Orientales
Georges SIFFREDI Hauts de Seine
Jacques Alain BENISTI Val de Marne
Claude GOASGUEN Paris
Rudy SALLES Alpes Maritimes
Yannick FAVENNEC Mayenne
Franck GILARD Eure
Marc BERNIER Mayenne
Jean Pierre SOISSON Yonne
Christian VANNESTE Nord
Richard CAZENAVE Isre
Bernard BROCHAND Alpes Maritimes
Michel ZUMKELLER Territoire de Belfort
Jean Yves COUSIN Calvados
Genevive COLOT Essonne
Jean Louis LEONARD Charente maritime
Daniel SPAGNOU Alpes de Hautes Provence
Alain GEST Somme
Philippe FOLLIOT Tarn
Nicolas DUPONT AIGNAN Essonne
Bernard MAZOUAUD Dordogne
Jean-Christophe LAGARDE Seine-Saint-Denis
Dominique PAILLE - Deux svres
Retour au sommaire

 

PROCES DE M. AYDIN SEZGIN, CONSUL GENERAL DE TURQUIE A PARIS, POUR NEGATIONNISME : AUDIENCE LE 11 OCTOBRE A 14H00(04/10/2004)
Suite l'assignation jour fixe dpose le 9 juillet 2004, la demande du Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA) par Matres S.Tavitian et P. Arapian, le CDCA informe que l'audience aura lieu le lundi 11 octobre 2004 14h devant la 17 chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris (4, bd du Palais - 75001 Paris).
Cette assignation vise faire condamner le Consul Gnral de Turquie Paris pour la publication et la diffusion de propos ngationnistes du gnocide armnien sur son site Internet ainsi que l'hbergeur de ce site, la socit Wanadoo pour ne pas avoir supprim les pages concernes, malgr la demande formule par le CDCA.
En effet, sur les sites Internet http://www.tcparbsk.com ou http://perso.wanadoo.fr/tcparbsk/ hbergs en France dans les pages personnelles de Wanadoo, le Consul Gnral de Turquie Paris met en ligne, accessible de la page d'accueil, un pamphlet vocation clairement ngationniste destin aux internautes la recherche d'informations gnrales sur la Turquie. Intitul "Allgations armniennes et faits historiques", ce texte reprend sous forme de dix questions et rponses, la thse dveloppe, depuis de longues annes, par l'Etat turc l'gard du gnocide des Armniens. Cette srie d'arguments caractre pseudo scientifique est connue pour avoir t construite de toutes pices par des historiens proches des instances officielles de la Turquie moderne et a t reprise leur compte par les gouvernements successifs de ce pays, en contradiction totale avec l'opinion de la communaut internationale des historiens et celle des Etats ayant reconnu ce crime contre l'Humanit.
En dposant son assignation, le Comit de Dfense de la Cause Armnienne estime que le Consul Gnral de Turquie Paris se livre de la propagande ngationniste dans un pays ayant reconnu par une loi, le 29 janvier 2001, la ralit du gnocide armnien de 1915. Ce faisant, le Consul outrepasse ses attributions et bafoue, une fois de plus, la mmoire des 1 500 000 Armniens victimes de cette ignoble tragdie et les descendants des rescaps.
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne appelle tous les dfenseurs des Droits de l'Homme et de la mmoire du peuple armnien le rejoindre dans la dignit ce 11 octobre 2004 14h au TGI de Paris.
A l'issue de l'audience, un point presse se tiendra devant le Palais de Justice de Paris.
Le CDCA
Paris, le 4 octobre 2004
Retour au sommaire

 

LE NOUVEAU CODE PNAL TURC CRIMINALISE LAFFIRMATION DU GNOCIDE DES ARMNIENS(03/10/2004)
La Fdration Euro-Armnienne appelle la Commission europenne cesser de cautionner par son silence la politique ngationniste de lEtat turc


Aprs sa rcente tentative de pnalisation de ladultre, le gouvernement turc entreprend dintroduire dans son projet de code pnal un article menaant la libert dexpression, en sanctionnant notamment laffirmation du gnocide des Armniens.

La Fdration Euro-Armnienne dnonce en particulier larticle 127 du nouveau code pnal turc qui prvoit des peines de prison pour les auteurs darticles qui porteraient atteinte aux " intrts nationaux " de la Turquie. La loi prcise quelques thmes qui menaceraient ces intrts: parmi ceux-ci, des affirmations telles que larme turque doit quitter Chypre, ou encore les Armniens ont subi un gnocide lpoque ottomane sont les plus remarquables. Des dputs ont introduit un amendement limitant la pnalisation de ces expressions aux cas daffirmations motives par " des intrts matriels ".

La Fdration affirme que cette rserve nest pas de nature justifier une telle loi qui demeure incompatible avec les valeurs europennes. Elle rappelle quen 2003, lorsque le Ministre turc de lEducation avait introduit la ngation du gnocide dans le cursus scolaire, la Commission europenne navait que peu ragi. Une coalition dorganisations europennes avait alors demand la suspension des financements europens du systme ducatif turc. Le Parlement europen avait galement exprim son inquitude dans son rapport sur ladhsion de la Turquie.

Aujourdhui, loin de se repentir, la Turquie inscrit le ngationnisme dans son code pnal. De toute vidence, lindiffrence de la Commission a une part de responsabilit dans ce durcissement. affirme Hilda Tchoboian, Prsidente de la Fdration Euro-Armnienne. "Nous devons comprendre que le volte-face de M.Erdogan sur ladultre promet de ntre quune opration mdiatique si lEurope nexige pas dAnkara le respect total des liberts fondamentales. Nous lanons un appel lensemble des forces politiques, aux gouvernements, et aux organisations de Droits de lHomme, afin de relayer auprs de la Commission europenne lexigence de reconnaissance du gnocide. Il est inconcevable que la Commission ne considre pas ces dispositions ngationnistes comme un obstacle majeur lamorce de toute ngociation dadhsion. a poursuit Hilda Tchoboian.

Quils soient favorables une Turquie europenne, ou quils sopposent son intgration, les dmocrates de lUnion ne peuvent tolrer les atteintes la libert de la presse et dopinion ainsi que le ngationnisme dEtat qui ont libre cours en Turquie. Il est temps que lUnion europenne demande la Turquie de reconnatre le gnocide des Armniens. a conclu la Prsidente de la Fdration.
Retour au sommaire

 

MOBILISATION GENERALE POUR LE 6 OCTOBRE(24/09/2004)
Face l'imminence annonce de l'ouverture des ngociations avec la Turquie en vue de son adhsion l'Union europenne, nous, dlgations armniennes venues de toute la France Marseille ce 11 septembre, exigeons des autorits comptentes lapplication de la rsolution du Parlement europen du 18 juin 1987 qui conditionne l'adhsion de la Turquie l'Union Europenne sa reconnaissance du gnocide armnien.
Nous appelons l'ensemble des Franais d'origine armnienne, ainsi que l'ensemble des forces dmocratiques du pays se mobiliser dans la rue le 6 octobre, date laquelle la commission europenne doit rendre public son rapport quant l'adhsion turque.
Nous appelons les mouvements politiques franais, qui considrent dans leur unanimit que la Turquie ne peut entrer dans l'Europe sans avoir reconnu le gnocide des Armniens perptr par le gouvernement jeune turc au cours de la premire guerre mondiale, faire montre de vigilance et de dtermination afin que les
excutifs europens respectent les dcisions prises par le lgislatif europen et en particulier la rsolution du 18 juin 1987.
Compte tenu des risques d'escamotage de cette rsolution par la commission europenne, le 6 octobre pourrait en effet annoncer un recul des droits de l'homme et constituer un nouvel outrage la mmoire des martyrs du peuple armnien.
C'est pourquoi nous lanons cet appel afin que ce jour ne soit pas marqu du sceau de l'indignit et qu'il se transforme au contraire en un vritable sursaut de la conscience humaniste du pays.
Nous appelons tous les Armniens, les dmocrates et les dfenseurs des droits de l'homme de toutes confessions faire barrage aux tentatives d'incursion du ngationnisme turc du gnocide armnien en Europe.
Nous les appelons combattre cette infamie politique qui est lourde de menaces non seulement pour les Franais dorigine armnienne mais galement pour les valeurs humanistes constitutives de l'Europe.

CCAF Marseille
CCAF Nice Cte d'Azur
Dlgation du bureau du CCAF Paris
Maison de la Culture armnienne de Grenoble
Association culturelle armnienne d'Avignon et du
Vaucluse
Organisation Euro-Armnie
Amicale des Armniens de Draguignan et sa rgion
Association Culturelle armnienne de Callas-cabries
Association Culturelle armnienne d'Aix-en-Provence
Abriss club (Armniens de Toulon)
ACABA, Association Culturelle des Armniens de
Bouc-Bel-Air
Retour au sommaire

 

LOPPOSITION PARLEMENTAIRE A LENTREE DE LA TURQUIE DANS LUNION EUROPEENNE SORGANISE(24/09/2004)
Face aux nouvelles dclarations de Monsieur Gnter Verheugen, commissaire europen en charge des questions dlargissement de lUnion, lopposition parlementaire UMP sorganise autour de Philippe Pemezec, dput de la 12me circonscription des Hauts-de-Seine.

Bien avant lavis que doit rendre la commission europenne le 6 octobre prochain sur lentre de la Turquie dans lUnion Europenne, les jeux sont dj faits ! En effet, le commissaire europen a annonc aujourdhui que le gouvernement dAnkara avait donn des garanties concernant les droits de lhomme et que par consquent, il ny avait plus dobstacle louverture de ngociations dadhsion de la Turquie dans lunion europenne.
Les Etats membres de lUnion Europenne sont appels se prononcer lunanimit sur ce dossier le 17 dcembre prochain. Philippe Pemezec a dj mobilis les parlementaires franais contre lavis cette commission, en crant un groupe parlementaire dopposition lentre de la Turquie dans lUnion europenne.

Pour Philippe Pemezec : Il faut rappeler quavec prs de 66 millions dhabitants en 1999, la Turquie deviendrait lun des Etats les plus importants de lUE et compterait plus de reprsentants au Parlement europen que la France ou que lAllemagne. Or gographiquement, la Turquie nappartient pas au continent europen : 10 % du territoire turc (la Thrace orientale ou Turquie d'Europe) est situ en Europe et 90 % (l'Anatolie ou Turquie d'Asie) sur le continent asiatique. De plus, sa conflictualit la place au cur de nombreux contentieux avec ses voisins : Irak, Syrie, Chypre - sans oublier quelle na toujours pas reconnu le gnocide armnien.

Outre Philippe Pemezec, le groupe parlementaire est, pour le moment, compos de :
- Jean-Yves Cousin - Calvados
- Michel Zumkeller Territoire de Belfort
- Bernard Brochant- Alpes Maritimes
- Richard Cazenave Isre
- Jean-Pierre Soisson Yonne
- Marc Bernier Mayenne
- Christian Philip Rhne
- Franck Gilard Eure
- Yannick Favennec Mayenne
- Rudy Salles Alpes Maritimes
- Claude Goasguen Paris
- Jacques Alain Benisti Val de Marne
- Georges Siffredi Hauts de Seine
- Arlette Franco Pyrnes Orientales
- Jean Marsaudon Essonne
- Lionnel Luca Alpes Maritimes
- Bernard Carayon Tarn
- Jean-Claude Guibal AlpesMaritimes
- Pierre Micaux Aube

Ces vingt dputs attendent dtre rejoints par dautres parlementaires qui leur ont, dores et dj, manifest leur sympathie. Ils envisagent lorganisation dactions concrtes pour que la France exprime clairement son hostilit lentre de la Turquie dans lEurope.

Annie Herpin
Attache de presse
01 46 01 43 04
Retour au sommaire

 

FRANCE-KARABAGH, UNE MATERNELLE POUR TALICH(17/09/2004)
L'association France-Karabagh s'est fixee depuis maintenant 10 ans le repeuplement et la reconstruction du Karabagh. Durant les premieres annes de notre action, nous avons canalise nos efforts sur le district d'Arakioul dans le sud-est de l'Artsakh avec la construction et la reconstruction de maisons, de maternelles, d'ecoles et de dispensaires ainsi que le dveloppement agricole. Depuis deux ans, nous avons decide de demarrer des projets dans d'autres villages du Karabagh ou les besoins sont vitaux et ou existe une importante demande de retour de la population actuellement migre.

Cette annee, nous avons trouve les financements pour plusieurs de nos projets : la construction de plusieurs maisons, d'un centre
communautaire-dispensaire et d'une maternelle dans le villages de Tsamtsor (en partenariat avec la fondation Armenia de Geneve) et la construction de 18 maisons dans le village de Saralantch (en partenariat avec l'association Amiti Alsace-Armenie) ainsi que l'achat de bovins et ovins pour les habitants:

Cependant, un de ces projets concerne la construction d'une maternelle a Talich, situe a 26 km de Mardakert, au nord a la frontire de l'Azerbaidjan. Ce village compte 537 habitants pour 156 maisons alors qu'avant la guerre le village comptait 2 228 habitants. Talich a une ecole accueillant 82 eleves et 13 professeurs. Celle-ci vient d'etre partiellement renovee par l'Etat mais il n'existe pas de maternelle. Le nombre d'enfants de la tranche d'age de 0 a 6 ans est de 58.

Les villageois sont tous des agriculteurs mais malgre de bonnes terres arables, il leurs est difficile de cultiver leurs terrains car les azeris ont detourne le cours du fleuve Indji qui irriguait ces terres.
Cette maternelle qui est realisee en partenariat avec l'association DA Connexion est dans sa phase de finition interieure et exterieure ; elle sera terminee pour la premiere semaine de septembre. Malheureusement, nos moyens sont insuffisants pour la meubler et apporter toutes les fournitures ncessaires a la rentree 2004.

Il manque 6 000 euros pour rendre la maternelle operationnelle des cette anne.

Nous en appelons a votre generosite car votre aide sera d'une grande utilite tant au niveau de cette maternelle qu'a celui de l'avenir de ce village.

Avec nos remerciements.

Vous pouvez libeller vos cheques a l'ordre de France-Karabagh, 15 rue du 24 Avril 1915, 69150 Decines ou faire un virement bancaire sur le compte de l'association France-Karabagh, n00105225714, Banque populaire de la Loire et Lyonnais, agence de Decines n 13907.
Un recu CERFA vous sera envoye qui vous permettra de deduire ce don de vos impots.
Retour au sommaire

 

LIVRE BLANC SUR LA TURQUIE (SOUSCRIPTION)(19/08/2004)
L'ouverture des ngociations concernant la candidature de la Turquie l'Union Europenne se dcidera en dcembre 2004.

Les mdias en France, des rares exceptions prs, essayent de montrer de ce pays une image d'un Etat lac, moderne et dmocratique. On rpte sans cesse que la Turquie a une vocation europenne et le processus de cette candidature est irrversible. On nous montre dans les reportages seulement une partie d'Istanbul, moderne et 'in' pour dire : " voil la Turquie d'aujourd'hui " en cachant au public les 97% restant de la Turquie anatolienne. Le ngationnisme de l'Etat turc est compltement occult. Le blocus illgal de l'Armnie depuis 11 ans pass sous silence.

C'est pour rompre ce silence dont on entoure le dossier de la candidature turque l'U.E., les vrits que les puissances d'argent s'ingnient cacher, que la presse dnature et que nos dirigeants taisent que l'Institut Tchobanian a dcid d'diter un Livre Blanc sur la Turquie d'aujourd'hui, paratre en octobre 2004.

Tir 3000 exemplaires, ce Livre Blanc de 100 pages au format A4 sera distribu aux parlementaires et dcideurs franais et europens et paralllement sera mise en vente pour le public.

Plusieurs personnalits ; intellectuels, politologues, conomistes,
historiens, journalistes, ont accept de participer ce livre
collectif, sous la direction de l'Institut Tchobanian. (voir la liste
sur le site http://www.tchobanian.org/page00010017.html#I0000d02b )
Votre soutien nous est indispensable. Si vous tes une entreprise vous pouvez faire une souscription et/ou passer une publicit dans le livre. Une facture avec TVA vous sera adresse. Si vous tes un particulier un Cerfa vous sera dlivr pour dduction d'impt.

Souscription, don et/ou commande pour publicit l'aide des bulletins que vous pouvez trouver sur la page:
http://www.tchobanian.org/page00010017.html#I0000d02b
Retour au sommaire

 

LA TURQUIE N'EST PAS ENCORE APTE INTGRER L'UNION EUROPENNE(16/07/2004)
Cest sur la base de ce constat lucide que les organisations armniennes appelant une manifestation de protestation le mardi 20 juillet 2004, souhaitent mobiliser lopinion publique franaise quelques de jours de larrive en France du Premier Ministre turc M. Recep Tayyip Erdogan.
Malgr les demandes rptes des instances internationales, la Turquie occupe toujours le Nord de lIle de Chypre et cette prsence militaire est la cause du refus de laccord de paix , dclare ainsi Mourad Papazian, Prsident de la FRA Dachnaktsoutioun lors de lannonce de cette manifestation de protestation. Force est de constater aussi que les droits de la minorit kurde demeurent bafous, comme lillustrent les nouvelles procdures judiciaires lencontre de Leyla Zana, peine libre. Il faut enfin dnoncer la politique ngationniste dEtat du gnocide armnien. Dans ce cadre, il faut que la plainte engage par le Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA) lencontre du Consul de Turquie en France pour diffusion de propos ngationnistes puisse aboutir. Enfin, Mourad Papazian lance un appel la France, en dclarant : Il faut qu loccasion de la visite en France du 1er Ministre turc, le Prsident de la Rpublique dise clairement son hte les raisons pour lesquelles la Turquie nest pas encore apte intgrer lUnion europenne. Pour notre part, nous considrons que louverture des ngociations dadhsion de la Turquie lUnion europenne doit faire lobjet dun report sine die.
De son ct, Varoujan Sirapian, reprsentant lADL Ramgavar a, pour sa part, stigmatis les atteintes permanentes aux droits de lhomme rapportes par les organisations de dfense des droits de lHomme et mme le Snat franais. Ainsi, une centaine de prisonniers politiques poursuivent une grve de la faim parfois jusqu la mort. Nous connaissons bien la Turquie, son double langage et sa politique consistant donner le change en engageant des rformes qui ne sont jamais vritablement appliques. Nous connaissons M. Erdogan et le chantage permanent quil exerce lencontre des pays europens dont la France. Objectivement, aucun des critres permettant louverture des ngociations dadhsion nest respect. a conclu Varoujan Sirapian.

Cest pourquoi les deux partis politiques armniens avec le soutien du Conseil de Coordination des organisations Armniennes de France (CCAF) appellent une manifestation le mardi 20 juillet 2004 18h Place du Trocadro Paris pour protester contre la tentative de sduction laquelle va se livrer M. Erdogan avec un objectif prcis : tromper la France pour quelle dise oui louverture des ngociations dadhsion de la Turquie lUnion europenne.
Afin de mettre en lumire lcart entre le discours et la ralit de cette Turquie gnocidaire et ngationniste, une confrence de presse est organise au Press Club (rue Jean Goujon) le mardi 20 juillet 2004 11h.

Paris, le 15 juillet 2004
FRA -Dachnaktsoutioun
ADL Ramgavar
Retour au sommaire

 

LE REPRESENTANT SPECIAL AUPRES DE LUNION EUROPEENNE, HEIKKE TALVITIE, A EREVAN ET A STEPANAKERT. (15/07/2004)
1.Laide de lUnion europenne au Caucase du Sud dpend des progrs du rglement des conflits,
Mediamax, Erevan
2.Le Ministre armnien des Affaires Etrangres et lenvoy de lUnion europenne se disent satisfaits du dveloppement des relations avec lArmnie.
Arminfo, Erevan.


LAIDE DE LUNION EUROPEENNE AU CAUCASE DU SUD DEPEND DU REGLEMENT DES CONFLITS.
Erevan, agence Mediamax, 30 juin 2004.

Ma visite Stepanakert dmontre que lUnion europenne na pas oubli lArmnie, lAzerbadjan et le Nagorni Karabagh et aussi que le rglement du conflit du N K est important pour nous dclarait le reprsentant spcial auprs de lUnion europenne pour le Caucase du Sud, Heikke Talvitie, la suite de sa visite de deux jours au N K. (propos recueillis par un correspondant de Mediamax Stepanakert).

Talvitie a affirm que lUnion europenne porte de lintrt la stabilit de la rgion, ltablissement dun climat de confiance et implantation de programmes de reconstruction. Il ajoutera, nanmoins, que cela dpendra fortement des progrs dans la rsolution des conflits dans la rgion mais aussi que:Dans un premier temps, nous pensions mettre en uvre des programmes aprs la rsolution finale des conflits, mais aujourdhui, nous projetons de prter assistance la rgion trs prochainement vu que certains progrs dans le processus de paix ont t accomplis.

Sa dernire visite au NK remontant 10 annes, aujourdhui, il exprime sa satisfaction en dclarant que grce vos efforts, vous avez accompli des changements considrables dans divers domaines. Il prcisera Le tout est en accord avec les intrts de lUnion europenne et des parties en conflit et va dans le sens dune stabilisation de la rgion.
Talvitie a aussi rencontr le Prsident du NK, Arkady Gukasyan, le Prsident de lAssemble Nationale, Oleg Yesayan et le Prmeier Ministre Anushavan Daniyelyan Stepanakert, ce premier juillet 2004.

LE MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET LENVOYE DE LUNION EUROPEENNE SE DISENT SATISFAITS DU DEVELOPPEMENT DES RELATIONS AVEC LARMENIE.

Arminfo, Erevan.
Nous sommes satisfaits de lengagement de lArmnie dans la politique de voisinage de lUnion europenne, et nous sommes prts entamer un travail conjoint avec lUnion europenne dans le cadre du Plan dAction de Partenariat Individuel, dclarait le Minsitre des Affaires Etrangres, Vartan Oskanyan, lors dune rencontre avec le reprsentant spcial auprs de lUnion europenne pour le Caucase du Sud, Heikke Talvitie.
Le service de presse prsidentiel armnien prcise que les deux hommes ont dbattu des relations de lArmnie avec lUnion europenne et avec la Turquie, ainsi que du rglement du conflit au Karabagh(selon Arminfo). Ils ont aussi soulign limportance de la visite prochaine en Armnie de Janez Potochnik, le reprsentant charg de la politique dlargissement de lUnion europenne. Durantla visite, les parties vont examiner la perspective dune coopration bilatrale. Oskanyan a voqu les rsultats des rencontres trilatrales entre lArmnie, lAzerbadjan et la Turquie dans le cadre du sommet de lO.T.A.N. Istanbul.
Pour ce qui est du rglement du conflit du Karabagh, ils ont conclus que de pultiples runions pouvant difier une confiance commune sont ncessaires. Le Ministre a galement soulign la porte dautres programmes rgionaux de coopration au dveloppement dans le Caucase du Sud. Pour sa part, M. Talvitie a discouru sur le bilan de sa visite au Karabagh le 25/06. Il a galement rencontr ladjoint (armnien) du Ministre des Affaires Etrangres, Ruben Shugaryan, aujourdhui (01/07/2004).
Retour au sommaire

 

MSF SE RETIRE DE SON PROGRAMME "ENFANTS EN SITUATION DIFFICILE"(15/07/2004)
Quel avenir pour les enfants en situation difficile dArmnie ? MSF se retire de son programme enfants en situation difficile et sinquite de lavenir de ces enfants.

Erevan/Paris, le mardi 22 juin 2004 - Mdecins Sans Frontires met un terme sa mission auprs des enfants en situation difficile quelle mne depuis sept ans, dans linstitution de Vardashen et dans les familles en urgence sociale. Mdecins Sans Frontires considre quil appartient dsormais aux autorits de rformer les Centres Rpublicains dEducation Spciales et les programmes de prises en charge des enfants et de leur famille socialement en danger.
A travers le travail accompli durant ces dernires annes Vardashen par des quipes pluridisciplinaires (mdecins, psychologues, ducateurs, juristes...), Mdecins Sans Frontires a montr quaux mthodes violentes et rpressives employes dans les CRES, il existe une alternative : une approche ducative rsolument porte sur le respect de lenfant, ses droits, son individualit. A travers son programme de prvention, Mdecins Sans Frontires a galement dmontr quen apportant un soutien direct aux familles en difficult, les enfants pouvaient rester chez eux. Ils ntaient plus amens mendier pour gagner leur vie et ne risquaient plus dtre abusivement placs dans ces institutions inadaptes leur situation puisque rserves aux dlinquants.
Le fruit de ce travail a t partag avec les autorits armniennes lors du colloque organis par Mdecins Sans Frontires, en septembre 2003, sur la protection de ces enfants et leur devenir. Force est de constater, quen dpit de tous les constats et les bonnes dclarations dintention lors de cette journe, peu de choses ont chang. Aucune mesure, ni dans les textes ni dans les actes, na t amorce pour trouver des solutions alternatives au placement abusif des enfants dans ces institutions, et pour transformer les CRES en institutions caractre social et non plus rpressif.
Si on peut noter des volutions concrtes, telles que ladoption d'un rglement intrieur ratifi par le ministre ou le renforcement du personnel de nuit Vardashen, elles restent nanmoins trs insuffisantes.
La question du mauvais traitement des enfants dans les CRES nest toujours pas rsolue. En effet, depuis septembre, des violences ont encore t constates Vardashen.
A Noubarashen, malgr les dnonciations publiques, rien na t entrepris pour faire cesser les violences qui sont perptres contre les enfants depuis longtemps et rien na t fait pour changer les mthodes utilises.
Concernant le statut des CRES et la stigmatisation des enfants qui y sont placs, les autorits armniennes nont apport aucune rponse aux questions qui avaient t poses il y a neuf mois : aujourdhui encore, malgr le fait que 100% des enfants sont placs a Vardashen en raison de situation sociale difficile et non pour des dlits, l'amalgame entre problmes sociaux et dlinquance perdure.
Aussi, rien na t entrepris pour apporter une aide sociale directe aux familles en grande marginalit afin que lenfant puisse y tre maintenu sil y est en scurit.
Il est pourtant urgent et ncessaire que les autorits entament les rformes de fonds pour que ces enfants puissent avoir une rponse de prise en charge adaptes leur besoin. Mdecins Sans Frontires refait le point, ci-aprs, sur ses prconisations dbattues en septembre dernier.


RECOMMANDATIONS MSF
Fort de sept annes dexprience dans linstitution de Vardashen et de quatre annes auprs des enfants et de leurs familles en difficult Erevan, MSF veut convaincre aujourdhui quil existe une alternative de prise en charge pour ces enfants en situation difficile en Armnie.
Pour que ces enfants socialement en danger puissent esprer un avenir dcent dans lArmnie de demain, Mdecins Sans Frontires prconise les points suivants :

1 - Les CRES doivent tre remplacs par des institutions ouvertes
Ces tablissements noffrent toujours pas aujourd'hui de garanties suffisantes pour que les enfants qui y sont accueillis ne soient pas victimes de violence.

2 - Il faut organiser le retour des enfants dans leur famille
En sappuyant sur des services de proximit (coles, coles de nuit, centres de jour, ongs et associations communautaires), la priorit doit tre donne au maintien de lenfant dans son cercle familial, en appuyant directement celles-ci.

3 - Les enfants qui ne peuvent rester en famille doivent tre accueillis, proximit de chez eux, dans des institutions ouvertes
En restant proche de leur domicile, le lien entre famille et lenfant pourrait tre maintenu ; les enfants auraient la chance de suivre une scolarit en milieu scolaire normal, lextrieur de linstitution.

4 - Engager une rforme du dispositif pour favoriser le maintien en famille et trouver des alternatives au placement de lenfant en institution
En premier lieu, le statut des Commissions dOrientation des Mineurs doit tre clarifi et celles-ci doivent pouvoir sappuyer sur un rseau de service daide sociale et ducative au domicile des parents ainsi que sur des centres de jours.
Pour les enfants en danger, comme pour les enfants dlinquants (un enfant dlinquant est aussi un enfant en danger), un vritable systme de protection judiciaire de la jeunesse avec des juridictions spcialises (juges et tribunaux pour enfants) reste tre mis en place.


Programme daide aux Enfants en situation difficile de Mdecins Sans Frontires France en Armnie. Historique, rsultats et statistiques.

1. Bref historique du programme daide aux enfants en situation difficile
Dans le cadre de son programme de lutte contre les Maladies Sexuellement Transmissibles quelle mne depuis 1995 dans lhpital de vnrologie dErevan, Mdecins Sans Frontires rencontre en consultation une jeune fille de 13 ans victime dMST aprs un sjour dans le Centre Rpublicain dEducation Spciale de Vardashen.
Novembre 1996 septembre 1997 : valuation par MSF du parcours des Enfants Des Rues (de la rue au placement en institution) et prise de conscience des difficults que ces enfants rencontrent.
Novembre 1997 : ouverture du programme Enfants en situation Difficile avec apport dune assistance mdicale et psychologique dans deux institutions : le Centre dAccueil et de Distribution des mineurs de Zeithoun et le Complexe dEducation Spciale de Vardashen.
Avril 1999 : fermeture du programme Mdecins Sans Frontires dans le Centre de Zeithoun. LONG Fund of Armenian Relief (FAR) prend le relais dbut 2000.

2. 1997-2004 : le complexe dducation spciale de Vardashen
Nov 1997-1999 : approche mdicale et psychologique et lutte contre les violences
Lorsque Mdecins Sans Frontires a commenc travailler dans le Centre Education Spciale de Vardashen, cette institution tait compltement ferme sur elle-mme. Thoriquement prvue pour accueillir des enfants dlinquants et dviants, gs de 12 18 ans (filles et garons), elle accueillait dj des enfants qui taient en grande difficult sociale et non des enfants dangereux.
Les conditions denfermement y taient catastrophiques. La violence courante et lgitime, orchestre par un groupe de gardiens sans formation - appel le rgime - qui maltraitait physiquement et psychologiquement les enfants. Linstitution fonctionnait sur un mode totalitaire, obsde par la volont de soumettre les enfants et de limiter le nombre de fugues. Les enfants taient battus, torturs, racketts, forcs voler, travailler ou se prostituer
Les enfants taient coups de leur famille et restaient toute le journe dans le plus grand dnuement matriel et dactivits.
Lurgence pour Mdecins Sans Frontires tait de pouvoir assurer la protection de ces enfants. A travers une prise en charge mdicale et psychologique, les enfants ont pu se confier sur les svices quils avaient pu endurer. Des veilles nocturnes ont alors t mises en place 24H/24H pour prvenir ces violences. Et, ds 1998, deux gardiens sont renvoys pour violence lgard des enfants.
En novembre 1998, Mdecins Sans Frontires largit son programme un volet social afin de sensibiliser les familles maintenir le lien avec leur enfant durant le temps du placement et de rendre plus agrable la vie des enfants lintrieur de linstitution.
En fvrier 1999, Mdecins Sans Frontires dveloppe un volet ducatif son programme et apporte un soutien technique et matriel lquipe ducative de linstitution. Dans le mme temps, dbute une valuation de la population des enfants prsents dans les rues dErevan.
En juillet 1999, fin du rgime : enfin, aprs de longs mois de pression et de dnonciations, le rgime , ce groupe de gardiens violent, sans formation, est supprim et remplac par une quipe ducative. Un vritable travail ducatif au sein de linstitution peut commencer. Nous essayons de dfinir un projet individuel pour chaque enfant et den suivre son application. Nous formons le personnel et le soutenons dans lorganisation des journes des enfants, dans la gestion du quotidien et dans la mise en place de diverses activits. Nous fournissons galement le matriel ncessaire la ralisation de ces activits.
Depuis 1999, la prise en charge des enfants dans linstitution de Vardashen sappuie sur une approche pluridisciplinaire qui sarticule autour de plusieurs volets : mdical, psychologique, social, ducatif et juridique. Cette approche ducative qui sest substitue lapproche rpressive de cette institution a permis doffrir lenfant de meilleures conditions de vie dans linstitution, de le restituer sa famille quand cela tait possible ou, au moins de maintenir le lien avec celle-ci.

Des rsultats aujourdhui tangibles
Le Vardashen daujourdhui na plus rien voir avec linstitution dcouverte par Mdecins Sans Frontires en 1997 . Aujourdhui :

1. la violence a quasiment disparue : mme sil y a eu un renvoi dun ducateur pour maltraitance en septembre dernier, il nen demeure pas moins que ce type dabus na rien voir avec les violences graves organises par le rgime de 1997. En effet, passages tabac, tortures, exploitations commerciales ou sexuelles, viols ces actes de barbaries ont compltement disparus de linstitution,

2. le nombre total denfants dans linstitution en baisse : lheure actuelle, il y a 76 enfants dans linstitution de Vardashen contre une centaine encore ces dernires annes. Les placements non ncessaires ont t vits notamment grce au travail de prvention auprs directement des enfants en danger social.

3. moins dadmissions et plus de sorties :
- Des sortis en hausse : il y a eu ces trois dernires annes plus de 130 enfants sortis de linstitution, dont 38 en 2003. Sur ces 38 enfants, 71 % continuent bnficier dune prise en charge la sortie de ltablissement. Ce chiffre (en trs forte progression) est un indicateur trs parlant du chemin parcouru depuis quelques annes. On note notamment que le travail avec les familles permet de dboucher sur quelques retours en milieu familial aprs la priode de crise.
- Des entres en baisse : paralllement, le nombre dentres dans ltablissement a largement diminu : trois admissions en 2004, 20 en 2003 contre une quarantaine entre 1999 et 2001. Le travail sur le maintien du lien famille/enfant semble porter ses fruits puisque moins denfants sont placs Vardashen.

4. Le nombre de dlits commis est en baisse : plus linstitution sest ouverte sur lextrieur moins les enfants commettaient de dlit :

5. La dure moyenne de placement : la dure moyenne de placement est denviron deux ans et demi. Aujourdhui, linstitution joue vraiment un rle de protection pour des enfants en grande difficult sociale et familiale et pour lesquelles il est difficile de trouver dautres solutions que le placement en institution (enfant, notamment, en danger dans leur propre famille).

6. Les enfants ont pu bnficier dactivits rcratives, ducatives, de formation etc


Un problme essentiel demeure

1. les enfants sont toujours placs loin de leur famille : 61% des enfants placs Vardashen viennent encore des rgions dont 22% de Gumri alors que dans cette ville il existe des solutions daide la famille ou des solutions de placements.

2. 2000-2004 : le service prvention auprs des enfants et familles en difficult

Prs de 4 ans aprs ses dbuts dans linstitution de Vardashen, lquipe constate que des placements abusifs ou injustifis sont trop souvent prononcs dans linstitution. MSF dcide alors de travailler en amont et en aval de Vardashen pour rechercher des solutions alternatives aux placements et la rue pour les enfants en situation difficile. Des quipes commencent sillonner les rues dErevan, la rencontre de ces enfants.

En 1999, MSF signe un protocole de partenariat avec la mairie du quartier de Shengavit qui met disposition de lquipe, un local municipal.

Septembre 2000 : Les quipes dmarrent leur travail dans les rues dErevan par une phase de prise de contact progressif et dcoute des enfants de la rue, pour crer les conditions de leur libre adhsion au programme. Le travail du service prvention sest tourn vers les enfants en urgence sociale cest--dire des enfants dont la situation de danger immdiat (physique ; psychologique ; moral), pouvait justifier leur placement en institution.
En moyenne, 200 enfants taient suivis par anne.

Une fois la situation durgence passe, chaque enfant est amen construire avec une quipe pluridisciplinaire (coordinateur, de six travailleurs sociaux, trois psychologues, un mdecin, un juriste, une assistante sociale, une responsable rseau, et des logisticiens.),
un projet individualis, qui peut dans certains cas devenir un projet concernant lensemble de sa famille.
Aider la famille aider ses enfants
En premier lieu, il sagira pour les quipes de protger lenfant. Par exemple, Mdecins Sans Frontires pourra fournir une assistance mdicale et psychologique, de la nourriture, des vtements, des produits dhygine, ou effectuer de petites rhabilitations logistiques dans sa maison lorsque lhiver arrivera. Un hbergement durgence sera parfois fourni, ou les locations assures pour viter lexpulsion.

Dans un second temps, une fois la situation stabilise, un projet dintgration est bti avec lenfant et sa famille. Par exemple, lenfant peut tre re-scolaris, suivre une formation professionnelle, retrouver ses droits (allocations publiques ; accs aux soins etc.).


Quelques rsultats en chiffres du service prvention

Au total, depuis louverture du programme en 2000, Mdecins Sans Frontires a pris en charge 1000 bnficiaires directs (enfants) et indirects (familles).

- 458 enfants ont t admis dans notre programme depuis 2000
- 321 enfants en sont sortis : grce un suivi social de qualit, 75% ont t sortis du programme en raison dune stabilisation de la situation familiale.

Annnes
2000 Nombre enfants admis = 78 Nombre enfants sortis = 0
2001 Nombre enfants admis = 156 Nombre enfants sortis = 89
2002 Nombre enfants admis = 109 Nombre enfants sortis = 98
2003 Nombre enfants admis = 75 Nombre enfants sortis = 74
2004 Nombre enfants admis = 40 Nombre enfants sortis = 60

- le nombre total de bnficiaires indirects (parents, grands- parents, ) entre 2000 et 2004 a t de 512 personnes.

Le 8 juillet 2004
Mdecins Sans Frontires
Retour au sommaire

 

LE CDCA ASSIGNE LE CONSUL GNRAL DE TURQUIE PARIS(15/07/2004)
Le CDCA assigne le Consul Gnral de Turquie Paris pour propagande ngationniste sur son site Internet et la socit Wanadoo.
Le 9 juillet 2004, la demande du Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA), Matres Serge Tavitian et Patrick Arapian ont dpos une assignation auprs du Tribunal de Grande Instance de Paris, contre le Consul Gnral de Turquie Paris pour diffusion de propos ngationnistes.

Considrant que le site Internet du Consulat Gnral de Turquie Paris, loin de servir les intrts des nationaux turcs tablis dans ce pays, se livre, destination d'un public franais, un ngationnisme du gnocide des Armniens, le CDCA rclame la condamnation du Consul Gnral de Turquie Paris et la suppression de l'accs ce site par son hbergeur Wanadoo.
"A quelques jours de la visite en France du premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan et l'heure o la Turquie frappe la porte de l'Union europenne, nous ne pouvions laisser diffuser sur Internet, des crits ouvertement attentatoires la mmoire de nos parents et grands-parents. Et encore moins en France, pays qui les a recueilli et qui a reconnu par une loi la ralit du gnocide des Armniens de 1915", a dclar Mlle Svane Seropyan, dlgue nationale du CDCA la prvention du ngationnisme, la sortie du Palais de Justice de Paris.
En effet, sur les sites Internet http://www.tcparbsk.com ou http://perso.wanadoo.fr/tcparbsk/ hbergs en France dans les pages personnelles de Wanadoo, le Consul Gnral de Turquie Paris met en ligne, accessible de la page daccueil, un pamphlet vocation clairement ngationniste destin aux internautes la recherche d'informations gnrales sur la Turquie. Intitul "Allgations armniennes et faits historiques", ce texte reprend sous forme de dix questions et rponses, la thse dveloppe, depuis de longues annes, par l'Etat turc l'gard du gnocide des Armniens. Cette srie darguments caractre pseudo scientifique est connue pour avoir t construite de toutes pices par des historiens proches des instances officielles de la Turquie moderne et a t reprise leur compte par les gouvernements successifs de ce pays, en contradiction totale avec l'opinion de la communaut internationale des historiens et celle des Etats ayant reconnu ce crime contre l'Humanit.
En dposant plainte, le Comit de Dfense de la Cause Armnienne estime que le Consul Gnral de Turquie Paris se livre de la propagande ngationniste dans un pays ayant reconnu par une loi, le 29 janvier 2001, la ralit du gnocide armnien de 1915. Ce faisant, le Consul outrepasse ses attributions et bafoue, une fois de plus, la mmoire des 1 500 000 Armniens victimes de cette ignoble tragdie et les descendants des rescaps.
Le CDCA, association luttant depuis 1965 pour la reconnaissance du gnocide des Armniens considre que linitiative du Consul Gnral de Turquie Paris et l'absence de contrle et de raction de lhbergeur de son site Internet constituent une faute majeure que la justice doit sanctionner pour fermer dfinitivement la porte tous les ngateurs qui dtournent Internet de son rle d'information pour en faire un outil de propagande et de subversion.
"L'utilisation dvoye de ce site Internet dmontre le chemin restant parcourir par la Turquie pour rpondre aux standards dmocratiques et aux valeurs europennes. La Turquie ne saurait acqurir le statut de pays candidat lUnion europenne (UE) tant qu'elle n'aura pas os affronter son histoire, admis ses crimes et cess son ngationnisme d'Etat. Noublions pas que la rsolution du Parlement europen du 18 juin 1987 rige la reconnaissance par la Turquie du gnocide des Armniens comme une condition lexamen de son ventuelle adhsion lUE ", a conclu Svane Sropyan.

Fait Paris, le 9 juillet 2004.
CDCA
Retour au sommaire

 

PROPOSITION DE LOI SUR LE NGATIONNISME DU GNOCIDE ARMNIEN(15/07/2004)
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA) informe que deux nouvelles propositions de loi visant sanctionner pnalement la ngation du gnocide armnien ont t dposes l'Assemble Nationale.
La premire mane du dput UMP Philippe Pemezec (co-signe par 64 dputs de la majorit) et la deuxime mane du dput PS Didier Migaud et du groupe socialiste et apparents (signe par les 148 dputs socialistes).
Ces deux propositions de loi rejoignent celles dj dposes titre personnel par Roland Blum (UMP) et Franois Rochebloine (UDF).
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne prend acte du dpt de ces propositions de loi sanctionnant pnalement la ngation du gnocide armnien perptr par la Turquie et note que les parlementaires franais saisissent de nouveau l'importance de la lutte contre tous les ngationnismes, notamment le ngationnisme du Gnocide des Armniens.
Le CDCA porte dsormais son attention pour que le Gouvernement reprenne son compte ces propositions de loi et dfinisse un cadre juridique sous la forme d'un projet de loi sanctionnant tous les actes ngationnistes et rvisionnistes, particulirement la ngation du Gnocide des Armniens.
Le CDCA va aussi porter ses efforts pour que ces quatre propositions de loi, manant de trois groupes parlementaires diffrents, soient inscrites l'ordre du jour de l'Assemble Nationale dans les procdures prvues cet effet ou examines dans le cadre d'amendements lors de l'examen de textes de nature pnale.

Pour le CDCA
la dlgue nationale la prvention du ngationnisme
Svane Sropyan
Retour au sommaire

 

COMMUNIQU DE PHILIPPE PEMEZEC, DPUT(15/07/2004)
Philippe Pemezec, dput de la 12me circonscription des Hauts-de-Seine, a dpos au mois de fvrier 2004 une proposition de loi visant rprimer la ngation du gnocide armnien. Aujourdhui, il stonne de la rcupration de cette proposition par les socialistes, ceux-l mme qui ont refus la co-signature propose fin avril tous les dputs loccasion de la commmoration du gnocide.
En effet, une proposition de loi a t dpose le mois dernier par Didier Migaud, membre socialiste du groupe damiti France Armnie lassemble. Ce groupe damiti qui, contre toute attente, avait galement refus sa co-signature Philippe Pemezec.
Ce dernier se flicite, nanmoins, que sa proposition de loi dpose quelques 5 mois plus tt ait enfin retenu lattention des socialistes. Cest que ce combat se situe hors des querelles politiciennes. La ngation du gnocide armnien doit tre sanctionne.
Retour au sommaire

 

PROPOSITIONS DE LOI SUR LA NGATION DU GNOCIDE ARMNIEN(01/07/2004)
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA) informe que deux nouvelles propositions de loi visant sanctionner pnalement la ngation du gnocide armnien ont t dposes l'Assemble Nationale.
La premire mane du dput UMP Philippe Pemezec (co-signe par 64 dputs de la majorit) et la deuxime mane du dput PS Didier Migaud et du groupe socialiste et apparents (signe par les 148 dputs socialistes).
Ces deux propositions de loi rejoignent celles dj dposes titre personnel par Roland Blum (UMP) et Franois Rochebloine (UDF).
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne prend acte du dpt de ces propositions de loi sanctionnant pnalement la ngation du gnocide armnien perptr par la Turquie et note que les parlementaires franais saisissent de nouveau l'importance de la lutte contre tous les ngationnismes, notamment le ngationnisme du Gnocide des Armniens.
Le CDCA porte dsormais son attention pour que le Gouvernement reprenne son compte ces propositions de loi et dfinisse un cadre juridique sous la forme d'un projet de loi sanctionnant tous les actes ngationnistes et rvisionnistes, particulirement la ngation du Gnocide des Armniens.
Le CDCA va aussi porter ses efforts pour que ces quatre propositions de loi, manant de trois groupes parlementaires diffrents, soient inscrites l'ordre du jour de l'Assemble Nationale dans les procdures prvues cet effet ou examines dans le cadre d'amendements lors de l'examen de textes de nature pnale.
Retour au sommaire

 

La F.R.A. Europe Occidentale a tenu son 68me congrs les 4-5 et 6 juin Paris.(09/06/2004)
Dclaration
Aprs avoir statu sur laction du Comit Central sortant, les dlgus, venus de diffrents pays dEurope, ont travaill sur les principaux thmes de rflexion et dactions politiques de la F.R.A. pour les deux annes venir.
Les dlgus ont examin les diffrents axes de travail concernant la promotion et la dfense de la cause armnienne en Europe, le dveloppement accru des relations des ses diffrentes structures avec ses organisations de jeunesse, les relations avec les Comits de Dfense de la Cause Armnienne, les associations armniennes, les partis politiques armniens et les partis politiques franais et europens. Une rflexion nouvelle a t mene concernant sa participation aux diffrentes structures communautaires et la relance dune tude approfondie pour la mise en place dun systme reprsentatif lu au suffrage universel direct.
Les dlgus se sont galement prononcs sur les actions pour le rapprochement entre lArmnie et les structures europennes, la ncessit de maintenir la reconnaissance du gnocide armnien comme exigence fondamentale ainsi que le respect de la rsolution du 18 juin 1987 avant tout examen de la candidature de la Turquie lUnion europenne et la volont de participer la construction dune Europe sociale et des Droits de lHomme fonde sur des valeurs de paix et de dmocratie.
A la veille des lections europennes et compte tenu de la nouvelle phase dlargissement europen, le Congrs a raffirm ces points.
Il considre en effet que le peuple armnien, qui a fait lobjet dune tentative dextermination par la Turquie, a droit la paix et la scurit que la communaut europenne se doit de garantir.
Il rappelle par ailleurs que la Turquie maintient un blocus conomique lencontre de lArmnie ce qui freine considrablement le dveloppement de lArmnie et cre des conditions qui dfavorisent la stabilit et la paix dans le Caucase.
La F.R.A. Dachnaktsoutioun considre que lEurope est avant tout un projet politique qui ncessite lappartenance une communaut de valeurs fonde sur la dmocratie et les Droits de lHomme.
Elle constate que malgr les multiples reconnaissances du gnocide armnien par de nombreux pays et la rsolution du Parlement europen du 18 juin 1987 Strasbourg, lUnion europenne et le Conseil europen nont toujours pas considr cette exigence comme un critre formel pralable louverture des ngociations dadhsion. Cest pourquoi les dlgus reprsentant lEurope Occidentale appellent instamment, lissue de ce congrs, les instances europennes, et en particulier le Conseil europen, conditionner louverture des ngociations dadhsion de la Turquie. Une position clairement et publiquement dfendue par le Parti socialiste qui, par lintermdiaire de Franois Hollande, a sign une dclaration avec la FRA, prsente dans le cadre dune confrence de presse commune.
La FRA Dachnaktsoutioun appelle toutes les forces politiques franaises et europennes suivre lexemple du Parti socialiste franais et appeler la Turquie :
- reconnatre le gnocide armnien
- vacuer des forces turques de Chypre
- librer les prisonniers politiques
- respecter les Droits de lHomme et des minorits en Turquie et notamment des Kurdes
Les dlgus ont lu un nouveau comit central auquel ils ont confi la responsabilit de la direction de laction.
Le comit central est compos de 9 membres :
Mourad PAPAZIAN (Paris)
Charles PAPAZIAN (Paris)
Mariette GARABEDIAN (Paris)
Vartks MIROYAN (Paris)
Hagop MEGUERDITCHIAN (Paris)
Hilda TCHOBOIAN (Lyon)
Michael CAZARIAN (Lyon)
Simon MENAKIAN (Marseille)
Daron GARABEDIAN (Bruxelles)

Paris, le 8 juin 2004
Retour au sommaire

 

ELECTIONS EUROPEENNES: LES TETES DE LISTES S'EXPRIMENT DEVANT LA COMMUNAUTE ARMENIENNE(19/05/2004)
Lyon, France - Dimanche 9 Mai 2004, lors dun meeting organis loccasion de la Journe de lEurope la Bourse du Travail de Lyon par le Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA) et la F.R.A Tachnagtsoutioun, les ttes de listes de la circonscription du Sud-Est de la France pour les Europennes ont eu loccasion de sexprimer sur lentre de la Turquie en Europe: taient prsents Thierry Cornillet (UDF), Grard Benhamias (Verts), Patrick Louis (UPF). Le dbat tait anim par Frdric Bourgade, journaliste France Inter, avec la participation de Franck Bianchieri du Think Tank Europe 2002 et Hilda Tchoboian, de la Fdration Euro-Armnienne. Absents en raison du lancement de la campagne lectorale de leur parti, Franoise Grossette (UMP) et Michel Rocard (PS) se sont exprims par des interviews filmes. Franck Bianchieri a tmoign de la proccupation et de lopposition grandissantes ladhsion de la Turquie, constate lors des dbats quil a anims dans 100 villes europennes.

Devant un auditoire attentif de plus de mille personnes, Thierry Cornillet et Patrick Louis ont expos leur opposition formelle ladhsion turque, pour des raisons gographiques, culturelles et dmographiques, promettant de poursuivre cette politique lorsquils seraient lus au Parlement europen. De mme, Franoise Grossette, dont le parti a fait un revirement spectaculaire depuis peu sur la question, a prconis un statut de partenariat privilgi pour la Turquie. A gauche, Grard Benhamias, du parti des Verts, a rappel quil fallait intgrer la Turquie rapidement, et faire confiance aux dmocrates turcs pour lamlioration de la situation des Droits de lHomme, ainsi que la reconnaissance du gnocide qui serait le rsultat de la dmocratisation du pays.
Pour sa part, Michel Rocard, a soulign limportance stratgique de ladhsion turque, en raison des liens ethniques et culturels de la Turquie avec les pays turcophones dAsie Centrale dont les rserves ptrolires ne sauraient laisser lEurope indiffrente ; selon lui, la reconnaissance du gnocide des Armniens viendrait naturellement lorsque la Turquie se sentirait ridicule pour son ngationnisme.

Hilda Tchoboian a rappel que cest loccasion de lexamen de la candidature de la Turquie que le Parlement europen a commenc depuis 2000 considrer, sous limpulsion de la Fdration EuroArmnienne, les questions du gnocide et du blocus. Rappelant les rapports Morillon et Lamassoure, elle a dnonc les incohrences entre les dclarations des partis opposs ladhsion turque et leur refus de dire la vrit la Turquie dans les rapports annuels du Parlement Europen. Pour les positions de la Gauche, Hilda Tchoboian a dmenti lexemplarit de ladhsion de la Turquie pour le monde musulman, en raison des relations conflictuelles qui rgissent le rapport de ce pays avec ses voisins arabes. Elle a galement dnonc largument de la lacit, fonde en Turquie non sur la pluralit, et la sparation de la religion et de ltat, mais sur la protection par ltat turc de la religion musulmane devenue majoritaire aprs lextermination des citoyens non musulmans.
Si elle nimpose pas ses valeurs la Turquie comme condition pralable son adhsion, lEurope sera forcment amene intgrer les valeurs ngationnistes de la Turquie, et donner libre cours aux ngationnismes des autres gnocides a affirm la Prsidente de la Fdration EuroArmnienne.
Elle a soulign quau del dune reconnaissance formelle, lEurope doit rendre possible les rparations du gnocide, permettant notamment la Turquie de donner lArmnie et au peuple armnien les garanties de sa scurit. La Turquie doit promettre de renoncer sa politique agressive vis vis de lArmnie ; cette politique nest pas le fait dun rgime, mais dcoule dune doctrine dtat qui se poursuit aussi bien sous les rgimes militaires ou civiles, que sous celui des Islamistes a conclu Hilda Tchoboian.
Avant un concert du groupe Bratch, en faisant la synthse du dbat, Georges Kepenekian a dclar que les Armniens resteraient vigilants, et ne donneraient pas de carte blanche aux partis dont les actions futures resteront au centre de lattention des citoyens.

FEDERATION EURO-ARMENIENNE
pour la Justice et la Dmocratie
Avenue de la Renaissance 10
B1000 BRUXELLES
Tel./Fax : +32 (0) 2 732 70 27
E-mail : contact@feajd.org
Web : http://www.feajd.org
Retour au sommaire

 

OUVERTURE DU SITE DE L'EGLISE APOSTOLIQUE ARMNIENNE(19/05/2004)
L'Eglise Apostolique armnienne ouvre son site internet l'adresse suivante http://www.eglise-apostolique-armenienne.com
Retour au sommaire

 

74e SYNODE DE L'UNION DES EGLISES EVANGLIQUES DE FRANCE(10/05/2004)
Le 74e Synode de l'Union des Eglises Evangliques Armniennes de France a eu
lieu du 30 avril au 2 mai 2004 l'glise de LYON. Durant leurs travaux, les 35 dlgus du Synode ont lu la nouvelle Commission synodale.
Synode 2004 : les 80 ans de l'U.E.E.A.F. :
http://www.eeaissy.com/eeaissy/modules.php?name=News&file=article&sid=334
Le
message d'ouverture : par le Pasteur Gilbert Lonian :
http://www.eeaissy.com/eeaissy/modules.php?name=News&file=article&sid=336
1924-2004
: 80 ans de la fidlit de Dieu.
Les promesses de Dieu et la responsabilit de l'homme.
Gense chapitre 26 : v.24 et 25.
Si depuis 80 annes, qui reprsentent 4 gnrations de serviteurs de Dieu et de chrtiens, ces Eglises existent, vivent et rayonnent de l'vangile de Jsus-Christ, cest parce que leur identit et leur vocation s'inscrivent dans le plan souverain de Dieu.
Retour au sommaire

 

Info du Collectif VAN : Dimanche 9 Mai(10/05/2004)
Les Armniens de la structure militante du CCAF, qui agissent dsormais sour le nom de collectif VAN (Vigilance Armnienne contre le Ngationnisme), taient prsents ds 8h30 ce Dimanche 9 Mai 2004, aux conventions nationales de l'UMP Aubervilliers et celle du PS la Mutualit Paris l'occasion du lancement de la campagne europenne. Au journal de 13h de TF1 & de LCI, a t diffuse longuement l'interview de Mr Laurent Fabius, avec en arrire-plan des panneaux dnonant l'entre de la Turquie en Europe et mentionnant le Gnocide Armnien, ainsi que des plans gnraux sur cette prsence armnienne impromptue (banderole, distribution de tracts aux tnors du PS et tous les reprsentants rgionaux et nationaux du PS). Cette intrusion dans la vie politique franaise d'une
communaut trop discrte, a t trs bien perue par les politiques (notamment Mr Bertrand Delano, Maire de Paris, qui est venu saluer un par un tous les militants armniens) et par les nombreux mdia
prsents sur place. Tous les responsables du PS (Rocard, Delano, Moscovici, Mauroy, Fabius, DSK, etc) ont raffirm aux militants leur soutien la demande de reconnaissance par la Turquie du Gnocide Armnien et il leur a t expressment demand d'inclure ce postulat dans leur programme.
Presque la mme heure, un autre groupe de militants de VAN taient prsents la Convention de l'UMP Aubervilliers, o des contacts fructueux ont t nous avec les hommes politiques prsents et la presse.
Visionnez la vido de LCI et TF1 sur : http://videos.tf1.fr/video/news/newsthemes/politique/0,,2777593,00.html
Michel
Rocard, invit sur LCI au "Grand jury RTL Le Monde", vient de dclarer 2 reprises que "la Turquie doit d'abord reconnaitre le Gnocide Armnien".

http://www.liberation.fr/page.php?Article=203789
TURQUIE:
"ENCORE UN EFFORT A FAIRE"
Interrog sur le dossier controvers de la Turquie, le prsident franais a raffirm, comme lors de sa
confrence de presse du 29 avril, que cet "Etat lac" avait "incontestablement fait des efforts trs
importants" mais qu'il lui restait "encore un effort faire" en vue de ngociations d'adhsion "longues et difficiles".
"Ce n'est pas une affaire pour demain matin, (...) mais elle se fera et il est souhaitable qu'elle se fasse", a-t-il dit, prenant de nouveau le contre-pied de l'UMP qui runissait dimanche son conseil national en vue des lections europennes du 13 juin.
http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20040509.FAP0546.html?1603
PARIS
(AP) -- Jacques Chirac a raffirm dimanche qu'il tait souhaitable que la Turquie intgre
l'Union europenne lorsqu'elle remplirait les conditions poses par l'UE. Tony Blair a dclar sur LCI (interview avec JP Raffarin en direct de Matignon) propos de la Turquie: "nous avons dj pris cette dcision de principe d'accepter la Turquie dans l'U.E".


VAN (Vigilance Armnienne contre le Ngationnisme)
C/o, Nouvelles d'Armnie, 37, rue Fondary, 75015 Paris
E-mail : van@yevrobatsi.org
Retour au sommaire

 

APPEL A DOCUMENTS A PUBLIER(23/03/2004)
Afin de lutter contre le ngationnisme de la Turquie et tabir la reconnaissance du gnocide des armniens, nous souhaitons diter et publier des auteurs, potes et crivains d'origines armniennes, d'expression franaise qui sont interesss par le sujet. Nous sommes intresss par tout contact dsirant collaborer ce projet. Contact : http//www.office-artistique-armenien@wanadoo.fr
Retour au sommaire

 

CONFRENCE MONDIALE EREVAN DE L'UNION MONDIALE ARMNIENNE(19/02/2004)
L'Union Mondiale Armnienne organise une confrence mondiale sur "L'impact du Gnocide dans le rglement des relations armno-turques", Erevan, les 6 et 7 mai prochain. Runion dans les salles de l'Acadmie nationale des Sciences d'Armnie.
4 Thmes dactualit sont inscrits lordre du jour, avec la participation dexperts internationaux et des reprsentants dassociations, dorganisations et de personnalits dsireuses de soumettre une communication sur la Question armnienne en rapport avec les thmes de la Confrence.
Retour au sommaire

 

APPEL A PROPOSITIONS DANS LE CADRE DE L'ELARGISSEMENT DE L'UE(18/02/2004)
Intitul: programme de microprojets Phare.
Type d'activits finances: vnements de type confrences, sminaires,
congrs, symposiums, foires ou ateliers lis llargissement de lUnion
Europenne. Dure maximale des projets: 12 mois.
Objectif de l'appel: contribuer au succs de l'largissement de l'UE de
2004.
Pays/rgion: les projets doivent tre raliss sur le territoire de lUnion
Europenne ou dans l'un des 10 pays suivants adhrant l'UE au 1 mai 2004.
Bnficiaires: organisations non-gouvernmentales (ONG), autorits locales et associations , instituts d'enseignement suprieurs, organisations professionnelles, institutions de recherche et de dveloppement.

Date limite de soumission: 17 mars 2004.
Subventions min. et max. : entre 20 000 et 50 000 euros (un total de 147 projets
environ seront financs.
Information supplmentaire et formulaire de candidatures:
http://europa.eu.int/comm/europeaid/index_en.htm.
Retour au sommaire

 

VOLTE-FACE DE LA COMMISSION AU SUJET DU BLOCUS TURC?(18/02/2004)
Selon Radio Free Europe (RFE/RL), un reprsentant de la Commission
europenne aurait ni vendredi que la leve du blocus impos l'Armnie
soit l'une des conditions de l'adhsion de la Turquie l'Union europenne.
Si cette prise de position devait tre confirme, elle reprsenterait un
changement important dans la politique de l'UE sur ce
sujet, et ce quelques semaines aprs que le Parlement europen ait nouveau
fait appel la leve du blocus.
En mai 2000, le Conseil des Ministres de l'UE avait affirm sans ambiguit,
par l'intermdiaire de son president en exercice Seixas da Costa, que
"coopration entre l'Union europenne et l'Armnie fait partie de l'acquis
que la Turquie devra accepter au cas o le processus de ngociation serait
entam". Il avait galement ajout que "la Turquie
doit montrer sur le plan pratique que, indpendamment de la lecture faite de
la situation en Armnie, si elle veut entamer les ngociations avec l'Union
europenne et devenir membre de l'Union europenne, elle se verra videmment
oblige de respecter tout le cadre de bons rapports que l'Union europenne
entretient avec l'Armnie." Le Conseil des Ministres de reprsente les Etats
members de l'UE, alors que la Commission en est l'administration centrale.
La declaration faite au Parlement europen par Seixas da Costa en mai 2000
est disponible sur Internet:
http://www3.europarl.eu.int/omk/omnsapir.so/debatsL5?LEVEL=TOC2&CHAP=11&
FILE=20000517FR&LANGUE=FR
(puis choisir la rponse la question numro
H361/00 de Marie-Anne Isler Bguin
Retour au sommaire

 

RESSOURCES INTERNET SUR LA TURQUIE ET L'UNION EUROPEENNE(18/02/2004)
Le CRDA, Centre de recherche et de documentation armnienne, de Paris, publie une page web consacre aux sources d'information et danalyse en franais concernant le processus dadhsion de la Turquie l'Union europenne. On y trouve, outre un accs aux sites et documents officiels, des liens vers des sites associatifs, et vers des articles et tudes sur la questions.
http://www.armenweb.com/CRDA/fr/9genocide1915/f_8unioneuro0.htm
Par ailleurs, un nouveau site web a t mis en ligne rcemment sur l'Union europenne. Sous le nom de Yevrobatsi ("Europen") et l'adresse: http://www.yevrobatsi.org, il fait campagne sur diffrents questions intressant les Armniens et l'Europe et contient surtout des articles d'opinion ou d'analyse.
Retour au sommaire

 

FECONDATION IN VITRO EN ARMENIE(09/02/2004)
Nous avons l'honneur et la joie d'annoncer la naissance des premiers enfants par procration mdicalement assiste savoir une fcondation in vitro Erevan en Armnie et au Caucase.
En effet, le jeudi 5 fvrier 2004 9h45 heure locale (11h45 Marseille), Mme Karin Maisuradz, armnienne d'Akhalkalak (Gorgie) a donn naissance par csarienne effectue par le Professeur Gorgui Okeov et son quipe deux filles et un garon l'Hpital Markarian d'Erevan. La mre et les enfants se portent bien.
Cet Hpital, qui est le Centre de Protection Maternelle et Infantile d'Armnie est aussi le sige du Centre Franco-Armnien de Procration Mdicalement Assiste mise en place en 1998 par notre association avec le concours de l'Institut de Mdecine de la Reproduction de Marseille dont le Dr. Jean-Pierre Franquebalme, Chirurgien Gyncologue-Obsttricien, le Dr. Philippe Terriou, Biologiste et M. Jean-Louis Spach, Technicien Biologiste en Biologie de la Reproduction.
La collaboration commence en 1995 entre l'quipe du Pr. Okov, d'abord la Maternit de la Sainte Vierge, puis l'Hpital Erebouni et maintenant l'Hpital Markarian et le Centre Diagnostica, avec le Dr. Garen Jinanian, Biologiste ainsi que l'Institut marseillais s'est concrtise en 98 avec la mise en place du CFAPMA (Centre Franco-Armnien de Procration Mdicalement Assiste) et s'affirme aujourd'hui tre le premier russir avec la naissance de ces trois enfants. Une autre naissance est prvue dans une quinzaine.
Erevan/Marseille - 7/02/04.

AZADAKROUTIOUN
Sige social : Rsidence les Bougainvilles - 17D avenue du bousquetier - 13012 MARSEILLE (France-)
Tl. : 04 91 88 14 33
fax : 04 91 88 17 42
E-mail : azadakroutioun@wanadoo.fr
Notre site Internet : http/www.azadakroutioun.fr.fm
Retour au sommaire

 

"MRE ARMNIE" EN VHS(05/02/2004)
Un documentaire intitul Mre Armnie d'une dure de 104 minutes et ralis par Mat Jardin vient de paratre.
Une cassette VHS est en vente au prix de 20 euros (+ 4 euros de port),
sachant quune partie des recettes sera reverse au Muse Rgional de Shirak Gumri.
Pour tous renseignements ou commande :
Plan Large Production
La Rinjardire BP 37
44370 VARADES
Tl : 02 40 98 67 92 Fax : 02 40 98 67 94 mail : planlarge@wanadoo.fr
Retour au sommaire

 

AFFAIRE D'EXPULSION D'UN COMPAGNON D'EMMAS(02/02/2004)
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA) Marseille Provence informe les associations, les organisations et la communaut armnienne de France quun compagnon d'Emmas Cernay (Alsace) a entam une grve de la faim pour protester contre l'arrt de reconduite la frontire qui le frappe. Hayk Pagosyan semble dtermin mener son action jusqu'au bout et a perdu 11 kilos en une semaine.
Interpell vendredi dernier au cours d'un contrle de routine par la brigade motorise de Belfort alors qu'il effectuait une tourne pour la communaut Emmas de Cernay o il travaille et vit depuis trois ans, Hayk Pogosyan, ressortissant armnien, a entam une grve de la faim pour protester contre l'arrt de reconduite la frontire dont il fait l'objet depuis 2001, suite au refus par l'Office Franais de Protection des Rfugis et Apatrides (OFPRA) de sa demande d'asile dpose en janvier 2001.
Dimanche, aprs avoir t remis la PAF, la police de l'air et des frontires, de Delle, et une priode de garde vue suivie d'une mise en rtention administrative, Hayk Pogosyan a comparu devant le juge des liberts du tribunal de Belfort qui l'a assign rsidence la communaut Emmas de Cernay. Et c'est de l qu'il poursuit sa grve de la faim entame ds son interpellation, soit il y aujourd'hui 9 jours. Refusant de s'alimenter, Hayk, g de 37 ans, a perdu 11 kilos. Il ne boit que de l'eau.
Le responsable de la communaut Emmas de Cernay a prcis au CDCA Marseille Provence que Hayk Pogosyan est depuis aujourdhui, suivi deux fois par jour par plusieurs mdecins, Hayk Pagosyan s'inscrivant dans une logique trs dure .
Hayk Pogosyan ne veut pas retourner dans son pays o il a, dit-il, t menac par des organisations mafieuses. En poste l'aroport d'Erevan, il lui aurait t demand de passer des colis illicites. Et devant son refus, les menaces se seraient transformes en agressions. Des rapports de mdecins attestant de ses blessures avaient t ports au dossier de sa deuxime demande d'asile. Sans succs...

A ses cts, son avocat et des membres de la communaut Emmas se mobilisent pour obtenir du Conseil d'tat, devant lequel recours a t dpos, la rouverture de son dossier. Hayk ne s'est jamais cach de l'administration franaise, il parle notre langue et ceux qui partagent son quotidien Emmas connaissent l'homme droit et honnte qu'il est , a expliqu au CDCA Marseille Provence le responsable dEmmas Cernay, qui prend trs au srieux le jusqu'au-boutisme du compagnon.

Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne Marseille Provence, qui suit cette affaire avec la plus grande attention, demande la communaut armnienne de France denvoyer des messages de soutien et dencouragement notre compatriote Hayk Pogosyan, ainsi qu ces compagnons dEmmas ladresse : emmaus68@wanadoo.fr (en armnien ou en franais)
On compte sur vous.
Comit de Dfense de la Cause Armnienne
Marseille Provence
260, av. du 24 avril 1915 Gnocide Armnien
13012 Marseille
http://www.cdca.asso.fr
cdca13@yahoo.fr
Retour au sommaire

 

LETTRE OUVERTE DU CRDA L'ASSOCIATION ELELE-MCT(28/01/2004)
L'Association ELELE-MCT est l'association organisatrice du colloque au Snat les 30-31 Janvier 2004 : "Islam et lacit dans l'espace turc - Turquie et Europe".
Le CRDA rend hommage au travail remarquable qu'accomplit l'Association ELELE auprs des migrants venant de Turquie pour leur insertion dans la socit franaise. Nous rappelons que l'Association ELELE n'a pas manqu de soutenir notre initiative de dialogue turco-armnien lors du colloque du 17 Juin 2001 au Snat, dialogue auquel le CRDA reste profondment et sincrement attach.
Dans cet esprit, le CRDA comprend et partage l'intrt que portent l'Association ELELE et les diffrents intervenants sur ce colloque : un colloque
- qui veut dfendre et illustrer la lacit en Turquie
- et qui se veut tre aussi "un moment d'enrichissement pour tous et cela d'autant plus que 2004 sera l'anne de dbats importants autour de la candidature de la Turquie pour son ventuelle entre en Europe".
Nous souhaiterions apporter au dbat les points d'analyses suivants :
La lacit franaise est fondamentalement diffrente dans ses causes et dans ses ralits passes et prsentes avec le lacisme de la Turquie fonde par Kemal Ataturk :
- autant en France, au terme d'un trs long processus, la loi de 1905 et les lois qui suivirent ont consacr l'affirmation de la dmocratie sur le pouvoir conomique et politique de l'Eglise catholique romaine,
- autant la brusque suppression du Califat, de l'enseignement religieux des mdresss, a t le fait d'actes autoritaires qui ont t la marque fondamentale du rgime moderne kmaliste dans les circonstances graves et tragiques de l'poque.
Dans la ralit, jusqu' nos jours, le lacisme autoritaire de la Turquie moderne li son mergence, perptue, en dpit des rcentes rformes votes, des pratiques encore enracines d'exactions, d'impunits, de dplacements forcs de populations, pratiques qui ont horriblement entach tout le 20me sicle dans cette rgion du monde. Ce lacisme accompagn de telles violences nationalistes (diffrentes d'une lacit nationale consensuelle) se confond, nous semble-t-il, avec la pathologie ancienne du dni, de la ngation des exactions de masse, des brimades administratives, de l'oppression par la peur des expressions minoritaires, du traitement rpressif de la question kurde, toutes choses dnonces par les dmocrates turcs eux-mmes.
Dans le contexte difficile d'mancipation nationale et de modernisation de la Turquie, l'institution musulmane du Califat a t supprime par le rgime kmaliste qui a pratiqu une politique de table rase. Ce nouveau rgime nationaliste avec la lacisation brutale du pays a mis en place un blocus de l'islam, y a pos une chape de plomb. Au regard de ses valeurs traditionnelles, l'islam authentique aurait pu tre amen condamner les crimes passs dans un esprit de vrit spirituelle et de foi.
Nous constatons regret un non-dit massif du lacisme officiel de l'tat en Turquie : ce lacisme sert, nous semble-t-il, de rempart contre toute demande spirituelle ou religieuse de reconnaissance par l'islam des-dits crimes. L'islam de France, dans le cadre de la lacit, ne manquera pas de s'exprimer officiellement sur le gnocide armnien un jour ou l'autre, par exemple, comme cela a t le cas aux Etats-Unis. Un tel recours l'islam est co-substantiel au dialogue islamo-chrtien et au dialogue dmocratique en gnral.
A travers la crispation d'Ankara qui s'exprime jusque dans les coles armniennes de Turquie et le dni de la part d'un nationalisme de prtendue auto-dfense dans l'espace turc en gnral - espace public ou mdiatique, mais aussi scolaire et universitaire, etc. -, nous ne pouvons qu'en dplorer :
-les omissions intentionnes - les occultations - les mutismes - les minimisations comme si de " rien-n'tait " - les ignorances programmes - les constructions d'une non-existence - les mises l'cart de la reconnaissance - ou tout autre escamotage smantique banalis.
Puisque le colloque aborde aussi "l'espace turc en Europe", il n'est pas possible de ne pas voquer le cas des migrs venant de Turquie : des migrs vivant une situation psycho-sociologique dlicate avec les problmes d'intgration que l'on sait. En plus, ils se trouvent confronts au ngationnisme officiel qui leur a t inculqu dans leur pays d'origine face un environnement non-ngationniste du pays d'accueil.
Une relation harmonieuse, tout le moins non conflictuelle, entre la sphre de la foi islamique, elle-mme trs riche, celle des traditions culturelles en hritage, et la sphre publique de la lacit dmocratique, passe ncessairement par la comprhension du phnomne de ce qu'on a nomm la " thocratie militaire " allant jusqu'au devchirm ottoman. Nous pensons que la base inconsciente du ngationnisme turc est le devchirm ottoman.
La rsolution du problme central de la gense ngationniste travers ses mcanismes souterrains, pensons-nous, dpend d'une recherche approfondie et cruciale sur la perptuation de la violence effarante de l'anti-dmocratie en Turquie -y compris sous la bannire de la lacit.
Le CRDA espre de toutes ses forces en cette rsolution.
Le CRDA souhaite que l'association ELELE, qui lutte contre les prjugs humains, familiaux, raciaux et religieux au sein des groupes d'migrants et notamment pour les droits de la femme et sa dignit, voudra aussi contribuer au dveloppement des dialogues entre toutes les communauts en faveur desquels nous oeuvrons fraternellement tous ensemble.
Nous leur exprimons tous nos vux de succs et notre sincre estime.
Paris, le 27 janvier 2004.
Jean-Claude Kbabdjian, Prsident-fondateur du CRDA
Nil V. Agopoff, chercheur au CRDA
Retour au sommaire

 

LA CONSPIRATION DU SILENCE(26/01/2004)
Jean Sirapian dnonce "la conspiration du silence" l'Assemble Nationale
Thierry Mariani, Dput du Vaucluse (UMP), et Alexandre del Valle, gopolitologue, avaient organis une confrence-dbat, jeudi 22 janvier 19 h 30 la Salle Victor Hugo de l'Assemble Nationale sur le thme : "La scurit l'preuve de la globalisation".
L'invit exceptionnel tait Charles Pasqua, ancien Ministre, actuellement dput Europen, Prsident du RPF et Prsident du conseil gnral des Hauts-de-seine. Celui-ci a dvelopp tout particulirement le problme de la menace islamiste pour nos socits. Participait galement a ce dbat Rachid Kaci, responsable de l'association " Dmocratia ".
Plus de 300 personnes ont assist cette confrence. Charles Pasqua a t applaudi plusieurs reprises lors de son allocution qui avait pour objet la menace terroriste et le lien entre le terrorisme et les intgristes.
Jean Sirapian a t invit par Alexandre Del Valle prendre la parole sur le thme de l'adhsion ventuelle de la Turquie Europe. Monsieur Sirapian,a dnonc " la conspiration du silence " qui s'est mis en place en Europe et en France pour occulter les critres d'adhsion de la Turquie d'une part et la propagande pro-turque des mdias. Le dernier exemple en date tant l'mission d'Arte diffuse le 6 janvier dernier.
Il a soulign que, concernant les lections europennes, aucun parti politique en France n'a inscrit dans son programme les critres de Strasbourg vots en juin 1987 et ceux de Copenhague en 1999, critres qui pourtant dfinissent bien les tapes que la Turquie doit affranchir avant que sa demande d'adhsion soit prise en compte.
Charles Pasqua a rpondu Monsieur Sirapian que lui et son groupe taient opposs l'entre de la Turquie dans les Institutions Europennes pour des multiples raisons mais malheureusement les dputs europens franais, aussi bien gauche qu' droite, ne se sentaient pas trs concerns par ce sujet. Il n'a pas exclu un possible retournement de dernire minute, sous la pression amricaine, et de voir l'Europe ouvrir les ngociations avec la Turquie. D'o la ncessit d'un travail pdagogique de fond qu'il faut mettre en oeuvre vis--vis de ces dcisionnaires. ADL travaille au sein du CCAF mais aussi en liaison avec des associations franaises pour analyser et rvler les points suivants : droits de l'homme, droits des minorits, lutte contre le ngationnisme de l'Etat turc, progression de l'intgrisme dans ce pays, etc.
Il faut braquer les projecteurs sur la situation relle de la Turquie que certains mdias s'enttent prsenter comme laque et moderne.
La confrence s'est termine vers 22h00 avec la promesse d'organiser d'autres manifestations dans les mois venir.

COMMUNIQUE DE L'ADL
22/01/2004
Retour au sommaire

 

REPONSE A L'AGRESSION DACHNAK(23/01/2004)
REPONSE A L'AGRESSION DACHNAK
C'est avec stupfaction mais aussi avec tristesse que nous avons eu
connaissance du communiqu de presse diffus, le 19 janvier dernier, par
les dirigeants actuels du parti FRA dachnak.
Alors que nous avions, depuis ces dernires annes, privilgi la
rencontre, le dialogue et la discussion, voici un communiqu d'un autre
temps qui dcevra tous ceux qui s'taient rjouis de l'esprit amical qui
s'tait instaur dans notre communaut avec la cration en France,
depuis 1993, tour tour, de la COPA, du Comit du 24 Avril et du CCAF.
Pourquoi la FRA a fait la sourde oreille aux appels de l'ADL pour se
runir autour d'une table et de discuter du projet Pro Armenia avec la
participation du CCAF ? N'aurait-il pas t plus sage de demander une
rencontre et une discussion avant cette vritable dclaration de guerre ?
Nous sommes tout fait d'accord que le concept Pro Armenia doit tre "
la disposition de la Nation armnienne " et c'est justement dans cet
esprit que l'ADL a dpos et sauvegard le nom suite une tentative de
prise de contrle et de manipulation des ngationnistes turcs.
Pro Armenia et l'esprit qui l'a entour n'a jamais appartenu aucun
parti politique. Et tous ces hommes d'exception qui l'ont anim, il y a
un sicle, l'ont fait dans cet esprit.
L'ADL-Ramgavar n'a jamais voulu accaparer une ide mais au contraire
elle a voulu la mettre l'abri de toute tentation de monopole. Elle a
souhait la faire partager et avancer avec les autres. Depuis le dbut
l'ADL a propos de mettre le concept Pro Armenia, le site Internet et la
revue, si elle voit le jour, la disposition du CCAF et au service de
tous ceux qui uvrent pour la Cause armnienne.
Mais essayons de comprendre les raisons de cette agression !
L'ADL s'est affiche comme partenaire de la droite rpublicaine (UMP et
UDF) ce qui doit faire ombre aux dashnaks quelques semaines des
lections rgionales et europennes de 2004 sur la rgion parisienne,
Rhne-Alpes et PACA. Est-ce un hasard que ce communiqu soit publi
maintenant, quelques semaines des lections auxquelles participent des
candidats soutenus par l'ADL-Ramgavar ?
Nous appelons les dirigeants actuels de la FRA plus de raison et
restons nanmoins leur disposition, s'ils le dsirent, pour une
rencontre et une discussion franche et ouverte.
Quant aux menaces, elles sont aussi d'un autre temps !

Jean Varoujan Sirapian
Bureau de l'ADL France
Paris, le 21 janvier 2004
Retour au sommaire

 

PARTI RAMGAVAR: APRS LA RCUPRATION, LE MENSONGE(23/01/2004)
La polmique qui sest dveloppe avec lADL ramgavar fait partie de la ralit dmocratique qui sinstaure naturellement dans une collectivit vivante et dynamique.
Il nous parait naturel de faire part de notre surprise et de notre colre lorsque lADL ramgavar sapproprie, en le dposant lINPI, le label Pro Armenia cr par la FRA Dachnaktsoutioun et encore actuellement en activit.
Il parait galement normal que LADL ramgavar ragisse au communiqu de presse que la FRA Dachnaktsoutioun a diffus le lundi 19 janvier dernier. Lexploitation du registre de la surprise et de lmotion par lADL ramgavar fait partie du jeu. Chacun pourra librement se faire une ide de la lgitimit de la manuvre en cours.
Et dailleurs, cest avec le plus grand regret que nous nous sommes rsolus diffuser notre dernier communiqu, mais il tait apparent que lADL ramgavar profitait du climat de convivialit entre les organisations de la communaut pour entamer une dmarche de rcupration politique et de mensonge historique qui ne peut que semer la discorde. LADL ramgavar ne peut pas, dune part, entreprendre ce type de rcupration grossire, et, dautre part, soffusquer de la raction de la FRA Dachnaktsoutioun quelle a menace de poursuites judiciaires en septembre 2003 en cas dutilisation publique de Pro Armenia.
La coopration entre les organisations armniennes sest fonde sur un principe de confiance mutuelle qui nous a permis de construire et de gagner le combat pour la reconnaissance du gnocide armnien par la France. Et lorsquune de ces composantes, lADL ramgavar, trahit la confiance et rompt ainsi le pacte dunion qui runissait lensemble, la colre est grande et la raction que nous avons pu avoir est la mesure de la dception que nous avons ressentie.
A un moment o nous avons besoin dunion et alors que le combat nous porte sur la scne de lUnion europenne avec le projet turc dadhsion lEurope, nous ne pouvons perdre notre temps et notre nergie grer les initiatives malhonntes de lADL ramgavar.
Pour tenter de justifier sa dmarche de capture, lADL ramgavar se dfend en indiquant quil souhaitait mettre Pro Armenia la disposition du CCAF. Or, jamais, contrairement aux affirmations du parti ramgavar, le CCAF na t saisi de ce dossier. Et, par ailleurs, en octobre 2002, au cours dune runion bilatrale, le parti ramgavar a propos La FRA Dachnaktsoutioun que ces deux partis quittent ensemble le CCAF pour recrer la COPA (Coordination des Organisations Politiques Armniennes). La FRA Dachnaktsoutioun a refus cette proposition, la considrant inopportune et incompatible avec lunion.
Pourquoi tenter de se sortir de cette situation en utilisant le mensonge ? Parce que le mensonge est le seul recours possible ? Et nous savons que lADL ramgavar a lanc la cration dun mouvement Pro Armenia, en catimini, en esprant recueillir les fruits dune opration qui se transforme finalement en fiasco.
La communaut a besoin dunion. La FRA Dachnaktsoutioun sera sans concession par rapport aux dmarches de manipulation dont la communaut armnienne pourrait faire lobjet.
Nous considrons que, grce notre raction, la communaut armnienne est aujourdhui informe de lillgitimit et de la malhonntet de la dmarche de lADL ramgavar.
Pour conclure, nous appelons le parti ramgavar faire preuve dhonntet en crant, sil le souhaite, un mouvement quil ne peut baptiser Pro Armenia, puisque ce label est actuellement utilis par les Comits de Dfense de la Cause Armnienne qui ont organis une Confrence Internationale Pro Armenia en janvier 2003 Paris.
A un moment o nous avons besoin dunion dans le cadre du combat contre lentre de la Turquie dans lUnion europenne, nous considrons quil nest pas opportun de crer des situations de conflits internes qui ne profitent qu nos ennemis.
Nous considrons, qu ce stade, les changes de communiqus ont atteint leurs limites.

FRA DACHNAKTSOUTIOUN Europe occidentale
Paris, le 22janvier 2004
Contact presse : Mourad PAPAZIAN
Retour au sommaire

 

Forum Emploi & Avenir 2004(21/01/2004)
Le G2IA (le Groupement Interprofessionnel International Armnien) et COPEA (le Centre dOrientation pour Etudiants Armniens) organisent le troisime forum professionnel armnien INITIALEMENT PROGRAMM le dimanche 7 mars 2004 EST REPORT UNE DATE NON-DTERMINE.

Programme
13h30 Accueil
14h00 Confrence " Recherche demploi et conduite de carrire "
14h45 Ateliers
15h45 Confrence sur " Les grandes mutations du travail et de lemploi "
17h15 Ateliers et tables rondes
18h30 Cocktail

Le Forum Emploi & Avenir a pour principal objectif de favoriser les changes entre des tudiants, des jeunes en dbut de carrire et des professionnels confirms.
Le forum sera organise autour de deux temps forts :
1. Une confrence sur le thme " Recherche demploi et conduite de carrire ", prsente par des professionnels des Ressources Humaines.
Cette confrence sera suivie dateliers permettant des changes personnalises entre des experts du recrutement et de lvolution de carrire et les participants : analyse CV, entretiens tests, questions / rponses individualises
2. Une confrence et des tmoignages pratiques sur le thme " les grandes mutations du travail et de lemploi " avec les tmoignages dexperts, dcideurs en entreprise, spcialistes de secteurs porteurs.
Des tables rondes seront ensuite animes par ces experts dans les secteurs suivants :
Cration : Pub - Artistique - Mode
Informatique / telecom / internet
Environnement nergie
Grande Distribution
Finance / banque / assurance, conseil
Vente / Commerce / Marketing
Droit priv
Mdias
Les secteurs porteurs pour le dveloppement de lArmnie

Le Forum Emploi & Avenir sachvera par un cocktail de clture.
P.A.F : 5 Euros
Inscription conseille : emploietavenir@yahoo.fr

Dimanche 7 Mars 2004 de 13h30 19h
Forum Emploi & Avenir 2004
Salons de la Mairie
6, rue Drouot 75009 Paris

Contacts :
C.O.P.E.A: copea@voila.fr (Vatch, 06 70 29 53 59)
G.I.I.A: giia@armenweb.org ( 01.40.96.08.49)
Retour au sommaire

 

LE PARTI RAMGAVAR S'EXERCE LA RCUPRATION POLITIQUE(19/01/2004)
COMMUNIQUE DE PRESSE
Le Parti ramgavar (ADL) sexerce actuellement une opration de rcupration politique. La direction des ramgavars essaie de sapproprier et dexploiter, sa manire, le mouvement Pro Armenia en tentant de rassembler des personnalits dans un cadre extrmement contestable. Des parlementaires sollicits nous ont tmoigns leur embarras.
Cr par la FRA Dachnaktsoutioun, avec lappui de nombreuses personnalits politiques franaises, dont Jean Jaures, Georges Clmenceau, Anatole France, la fin du 19me sicle, le mouvement Pro Armenia qui a galement t relay par dautres personnalits armniennes, dont Archag Tchobanian, sest affirm comme un grand rassemblement de larmnophilie en France. Cette paternit nest conteste ni par Archag Tchobanian, dont se rclame pourtant lAdl ramgavar, ni par les historiens qui ont tudi la question (cf notamment la Revue dHistoire de la Shoah), ni par les hommes politiques.
De 1900 1908, le Bureau occidental de la FRA Dachnaktsoutioun dite une revue Pro Armenia destine aux leaders dopinion, aux personnalits politiques et aux intellectuels.
En 2003, le Bureau de la FRA Dachnaktsoutioun et les Comits de Dfense de la Cause Armnienne organisent Paris, une Confrence Pro Armenia qui a rassembl une centaine de parlementaires, de personnalits politiques et morales du monde entier.
Quelques jours aprs la fin de la Confrence Pro Armenia, en fvrier 2003, nous apprenions que lADL Ramgavar achetait le nom de domaine www.proarmenia.org et ses dclinaisons pour la France. Nous avons fait part la direction ramgavar de lindignit de ces mthodes.
Au mois de septembre, le parti ramgavar dposait le nom Pro Armenia lInstitut National de la Proprit Intellectuelle, sous le couvert dune socit dirige par son prsident et envoyait un courrier au Dachnaktsoutioun et au CDCA, les menaant dengager une procdure judiciaire en cas dutilisation de ce nom. Alors que Pro Armenia est statutairement une antenne du CDCA.
Linitiative est assez inattendue de la part dun parti que nous estimions responsable. Elle doit tre condamne. Il nest pas concevable que ce type de comportement ne soit pas port la connaissance de tous.
Ces mthodes inhabituelles de rcupration politique tmoignent de la faiblesse dun parti qui est tomb bien bas en utilisant des pratiques groupusculaires, malhonntes et relevant du vol historique. Il ne faut pas que ce prcdent soit accept par la communaut armnienne et lensemble des organisations qui la composent puisque toute tolrance en rapport avec cette attitude constituerait un prcdent qui en autoriserait dautres.
Malgr leurs diffrences et parfois leurs divergences, les organisations armniennes se sont toujours situes sur le plan du dbat dides parfois trs contradictoires, mais ne se sont jamais laisses aller de telles manoeuvres qui ouvrent les portes aux attitudes irresponsables.
En conclusion, le mouvement Pro Armenia a t mis la disposition de la Nation armnienne par la FRA qui lui a confr une dimension universelle. Cest la raison pour laquelle la FRA na jamais eu loutrecuidance de bloquer lgalement ce label alors quelle aurait pu lgitimement le faire. Cest pourquoi, nous appelons le parti ramgavar la raison et lui demandons de renoncer cette initiative.
En cas de refus, nous prendrons les dispositions qui simposent.
A un moment o la FRA Dachnaktsoutioun sest engage dans le combat contre lentre de la Turquie dans lUnion europenne, lADL ramgavar devrait sinterdire de crer des situations de conflits internes notre communaut, des conflits dun autre temps qui ne favorisent pas lunion pourtant indispensable, aujourdhui plus que jamais.
FRA DACHNAKTSOUTIOUN Europe occidentale
Paris, le 19 janvier 2004
Contact Presse : Mourad PAPAZIAN
Retour au sommaire

 

LETTRE OUVERTE DE L'ADL ARTE(07/01/2004)
ARTE G.E.I.E.
4, Quai du Chanoine Winterer
F-67080 Strasbourg Cedex
Alfortville, le 7 janvier 2004
Cher ARTE,
J'ai regard avec attention votre mission du mardi 6 janvier 2004 20h40 sur la Turquie, prsent par Monsieur Herv CLAUDE.
Il tait beaucoup question de l'entre de la Turquie en Europe. Or j'tais surpris de voir que pour un dbat aussi important qui intresse pour l'instant quinze pays europens (et bientt vingt cinq) il n'y avait aucun reprsentant pour donner un point de vue justement europen, le reprsentant de l'IRIS ne se contentant que de s'exprimer sur le terrorisme.
Il n'y avait pas non plus un reprsentant pour parler de la situation actuelle des minorits; kurdes, armniens, grecs, assyriens, etc., vivant en Turquie.
Tout au long du dbat les deux invits turcs et les personnes interroges dans les reportages n'ont parl que de l'aspect religieux dans la relation Europe - Turquie. A aucun moment il n'a t question des critres de Copenhague de 1999 ni de la rsolution vote par le Parlement de Strasbourg en juin 1987 qui impose la Turquie un certain nombre de conditions pralables, notamment ; l'vacuation de l'le de Chypre, la reconnaissance du gnocide des Armniens, la solution au problme kurde et le respect des droits de l'homme. A quelques rares moments o l'animateur a voulu sortir du cadre religieux les deux invits sont aussitt revenus sur le thme bien connu du " refus-du-club-chrtien " contre le seul pays musulman qui voudrait se rattacher l'Europe. La seule fois o le reprsentant de l'IRIS a voulu voquer les conflits latents de la Turquie avec ses voisins arabes qui deviendrait forcement des problmes gopolitiques de l'Europe dans l'hypothse de l'entre de la Turquie dans l'Union europenne les deux invits turcs lui ont coup la parole pour revenir encore une fois sur le terrain religieux.
Sans parler de plusieurs contrevrits assenes tout au long des reportages et des interventions sur le plateau sur la monte en puissance des islamistes, sur la situation conomique, les relations de l'Etat avec ses minorits, etc. qui n'ont pas pu tre controverses faute de dbatteurs dfendant un autre point de vue.
Ayant vcu pendant vingt cinq ans en Turquie et suivant de prs ce dossier il me faudrait plusieurs pages si je voulais apporter une rponse chaque contrevrit et dvelopper des sujets qui n'ont pas pu tre abord lors de ce dbat.
L'entre de la Turquie en Europe concernera plus de 400 millions d'europens. Cela ne peut se faire sans un dbat largi prenant en compte tous les points de vues. Je pense que ARTE devrait trs rapidement organiser un autre dbat pour que d'autres personnes attaches aux valeurs universelles, prises de justice et de vrit puissent s'exprimer.
Cordialement,
Jean SIRAPIAN
Prsident de l'ADL
Directeur de La Lettre de l'ADL
Retour au sommaire

 

NGATIONNISME SUR ARTE(07/01/2004)
ARTE diffuse un THEMA partiel et partial, omettant la question du Gnocide des Armniens
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA) proteste de la manire la plus solennelle contre la diffusion d'un documentaire consacr la Turquie intitul "Turquie, histoire d'une lacit musulmane" diffus sur ARTE, mardi 6 janvier 2004 21h35 dans le cadre d'un THEMA sur "Turquie, nouvelle cible du terrorisme" .
Durant ce documentaire, l'historien Gilles Veinstein a pu largement s'exprimer sur la naissance de la Turquie moderne. Le CDCA est constern de constater qu'une chane du service public en l'occurence ARTE, donne la parole un ngationniste du gnocide armnien. En effet, Gilles Veinstein refuse de reconnatre la ralit du Gnocide armnien de 1915. Dj, en avril 1995, dans un article de la revue "L'HISTOIRE", il a prsent ses thses sur les vnements de 1915 en minimisant le nombre des victimes et en prtextant que les preuves d'un plan d'extermination de la population armnienne ne sont pas fondes. En outre le reportage, retrace un historique de la Turquie moderne passant de 1914, date d'entre de la Turquie dans le premier conflit mondial, l'avnement de Mustapha Kmal en 1923, en omettant de signaler les perscutions commises l'encontre des populations armniennes entre 1915 et 1920 qui constituent le premier gnocide du 20me sicle, reconnu par la France.
Le CDCA regrette qu'ARTE se prte ce document de propagande qui ne vise qu' justifier l'acceptation de la candidature turque dans l'Union europenne, ce qui a t rappel plusieurs reprises par les intervenants du dbat qui a suivi le reportage, dbat qui s'est droul sans contradicteurs et hors du champ suppos de l'mission. Ainsi les diffrents intervenants ont repris leur compte les diffrents arguments de la Turquie pour sa candidature (passerelle avec l'Asie Centrale, lien avec Israel, mur contre un islamisme radical et contre le terrorisme) en omettant de signaler les points de non conformit actuelle de la Turquie notamment sur la question du gnocide armnien, sur l'vacuation de Chypre occupe illgalement depuis 1974 et sur le respect du droit de ses minorits. Ainsi, une rcente circulaire adresse aux 81 prfets du territoire turc, prcise que ds le dbut 2004 toute linformation concernant les minorits serait centralise et quil ne sera plus possible de modifier les donnes. Il sagit de recenser les personnes appartenant aux minorits armniennes, grecques, juives, assyriennes, chaldennes et yezidis, ce qui contraire aux principes des droits de l'homme.
Si un dbat sur l'intgration de la Turquie dans l'Union europenne doit s'instaurer au sein des mdias franais, il est regrettable qu'il s'organise d'une faon aussi caricaturale en se faisant le relais de la propagande de l'Etat Turc et en omettant la question du Gnocide des Armniens sur lequel la Turquie moderne s'est construite et qu'elle persiste nier. La construction europenne avec l'Allemagne aurait elle pu avoir lieu si l'Allemagne n'avait pas reconnu la Shoah et fait acte de repentance ?
Le CDCA attire aussi l'attention du CSA sur la responsabilit de la rdaction d'ARTE qui permet la diffusion d'un reportage partiel et partial, sans chercher instaurer le dbat contradictoire. Il s'agit l d'une faute, qu'il convient de rparer pour que le dbat s'instaure sur des bases saines.
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne demande en consquence ARTE et au Conseil suprieur de l'audiovisel de prendre toutes les mesures dont ils disposent et qui s'imposent, pour endiguer la monte du ngationnisme du Gnocide des Armniens et instaurer un dbat contradictoire sur la question des conditions de l'intgration de la Turquie dans l'Union Europenne.
Mercredi 7 janvier 2004
Le bureau national du CDCA
Retour au sommaire

 

ADHESION DE LA TURQUIE : PHILIPPE PEMEZEC ET LES PARLEMENTAIRES UMP ET UDF SE FELICITENT QUE LE DERNIER MOT SOIT LAISSE AUX FRANAIS(01/12/2004)
Suite aux dclarations de Jacques Chirac hier sur TF1, Philippe Pemezec et le groupe des parlementaires oppos ladhsion de la Turquie lUnion Europenne, comprennent la position diplomatique du chef de lEtat, mais ne la partagent pas.
Comment peut-on imaginer une entre de la Turquie favorable lUnion Europenne en matire de paix et de dveloppement conomique. La conflictualit de cet Etat nest plus dmontrer, son PIB par habitant est gal environ 10 % du ntre sinquite Philippe Pemezec.
Aprs les dclarations de Michel Barnier concernant la tragdie armnienne et celle du chef de lEtat sur leffort de mmoire que devrait fournir Ankara, quen est-il de la reconnaissance du gnocide armnien par la Turquie comme pralable louverture des ngociations ? Philippe Pemezec maintient sa position, cette reconnaissance nest pas ngociable, ni sur les termes ni sur les actions, Ankara doit reconnatre le gnocide armnien de 1915
Enfin, il se flicite qu un rfrendum sur ladhsion ait t assur par le chef de lEtat , mais sinterroge sur la notion de responsabilit historique que porterait les Etats europens en cas dchec du processus. Faut-il comprendre quil ne sera plus possible pour lEurope destimer que la Turquie ne remplie pas toutes les conditions dentre, mme si cest effectivement le cas dans 10 ou 15 ans, sous peine de froisser les susceptibilits dAnkara ?
Demain, il ira manifester Bruxelles pour faire entendre la voix des 90 dputs UMP et UDF et celle de lopinion publique, alors que les chefs dEtats europens seront runis pour prendre leur dcision concernant louverture de ngociations dadhsion. Oui un partenariat privilgi, non ladhsion !
Retour au sommaire

 

LES DPUTS FRANAIS VOTENT DANS LA RUE(15/11/2004)
Les dputs franais vont voter dans la rue, contre louverture des ngociations dadhsion de la Turquie lUnion europenne.

Le mercredi 17 novembre 2004 18h, les 577 dputs sont invits voter dans la rue, contre louverture des ngociations dadhsion de la Turquie lUnion europenne, loccasion dun rassemblement de la communaut armnienne.
Le jeudi 14 octobre 2004, lAssemble Nationale dbattait de la candidature de la Turquie lUnion europenne. Lensemble des groupes parlementaires dploraient cette occasion que ce dbat nait pu aboutir un vote. Ils regrettaient, en particulier, que la question de la reconnaissance du gnocide armnien par la Turquie ne soit pas considre comme un pralable louverture des ngociations dadhsion.
Sur une question aussi fondamentale, engageant lavenir de lEurope, il est, en effet, inconcevable que le Chef de lEtat, qui reprsentera la France au Conseil europen du 17 dcembre 2004, puisse se prononcer sur la question de louverture des ngociations avec la Turquie, sans consulter par un vote les lus du peuple franais.
Lopinion publique, elle-mme, comme le montre tous les sondages, sestime en net dcalage par rapport la position du chef de lEtat et en appelle ses lus. Elle ne comprend pas que les parlementaires, censs les reprsenter, nobtiennent pas le droit de sexprimer formellement sur ce sujet, mme titre indicatif. Cette position du chef de lEtat contribue, sans nul doute, rabaisser la fonction parlementaire et favoriser lanti-parlementarisme.
La FRA Dachnaktsoutioun (Parti Socialiste Armnien), lADL Ramgavar (Parti Armnien Dmocrate Libral) et le Comit de Dfense de la Cause Armnienne (CDCA), soutenus par le Conseil de Coordination des organisations Armniennes de France (CCAF), dplorent, eux aussi, ce fait, et invitent, par consquent les 577 dputs venir voter dans la rue puisque on les en empche dans lhmicycle. Considrant que le rle de la Reprsentation Nationale est bafou, ils appellent un rassemblement le mercredi 17 novembre 18h devant lAssemble Nationale o sera organis un vote des dputs sur la question de louverture des ngociations dadhsion avec la Turquie.
A un mois du Conseil europen des Chefs dEtats et de gouvernements du 17 dcembre, ce rassemblement a pour objet de demander lorganisation dun nouveau dbat parlementaire, suivi dun vote indicatif permettant chacun de se positionner clairement. Prs dune centaine dlus ont dores et dj marqu leur accord pour participer cette action, unique dans lhistoire de la 5me Rpublique.
Ils seront rejoints par tous ceux qui estiment que la France doit tre fidle une politique europenne et un rle de gardienne des Droits de lHomme, respectueuse de la dfense de la mmoire des victimes des Crimes Contre lHumanit.

Paris, 15 novembre 2004 11h45
Vartan ARZOUMANIAN
tl : 01 44 83 07 02 / fax : 01 42 46 81 59
http://www.cdca.asso.fr
Retour au sommaire

 

LETTRE OUVERTE AUX ARMNIENS DE MARSEILLE(07/10/2004)
Marseille, jeudi 7 octobre 2004
Mercredi 6 octobre 2004, le Conseil de Coordination des Organisations Armniennes de France (CCAF Marseille) a organis un rassemblement et un meeting devant la reprsentation du Parlement europen Marseille pour protester contre le rapport de la commission europenne donnant un avis favorable l'ouverture des ngociations avec la Turquie.
Tout responsable associatif de la communaut armnienne doit pouvoir s'exprimer pour informer les manifestants.
Prsent la manifestation, je regrette que le prsident du CCAF Marseille s'arroge un leadership sectaire en refusant de donner la parole au prsident du Comit de Dfense de la Cause Armnienne Marseille Provence (CDCA) qui souhaitait annoncer une prochaine manifestation devant le Parlement europen Bruxelles.
Cette manifestation organise le 17 dcembre 2004 devant le Parlement europen de Bruxelles relve du mme mot d'ordre que la manifestation hier.
Je dnonce donc l'intgrisme intellectuel du prsident du CCAF Marseille et les pratiques de boycott systmatique des manifestations organises par le Comit de Dfense de la Cause Armnienne.
Je dplore que la diversit armnienne de Marseille soit rduite une seule voix, ne laissant aucune place la dmocratie participative.
Je demande au prsident du CCAF Marseille de prsenter publiquement des excuses et je demande au conseil dadministration du CCAF Marseille de prendre les dispositions ncessaires afin que ces procds contraires aux intrts des Armniens ne soient plus pratiqus.
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne est une organisation prsente en France depuis 1965, luttant depuis sa cration pour la reconnaissance du gnocide armnien par la Turquie, contre le ngationnisme orchestr par l'Etat tuc et qui uvre pour la sauvegarde de la mmoire armnienne.

Vartan ARZOUMANIAN
Prsident du Comit de Dfense de la Cause Armnienne Marseille Provence
http://www.cdca.asso.fr
Retour au sommaire

 

PROFONDE INDIGNATION L'OCCASION DE LA VISITE OFFICIELLE EN FRANCE DU PREMIER MINISTRE TURC DE LA COMUNAUT ARMNIENNE DE MARSEILLE(15/07/2004)
La communaut armnienne de France exprime sa profonde indignation loccasion de la visite officielle en France du Premier Ministre turc, M. Recep Tayyip Erdogan.

Les citoyens franais dorigine armnienne, ainsi que lensemble des Franais lgitimement attachs au respect des valeurs thiques et morales, appellent solennellement la France et la Turquie respecter les obligations quimposent la loi du 29 janvier 2001 qui reconnat publiquement le gnocide armnien de 1915 . En effet, loccasion de la visite en France du Premier Ministre turc, M. Recep Tayyip Erdogan, ils craignent dtre les laissers pour compte de la real politique europenne .
Alors quune rsolution du Parlement europen de 1987, ritre deux reprises en 2004, fixent entre autres comme condition dadhsion de la Turquie lUnion europenne :
- lvacuation de Chypre,
- la prise en compte des droits du peuple kurde,
- et la reconnaissance du gnocide armnien.
Le gouvernement turc se livre une tentative de sduction grande chelle, tout en prennisant son attitude ngationniste, contraire aux conditions tablies et contraire lesprit et aux valeurs dfendus par la France sur le plan international.
Aussi, nous demandons aux autorits garantes des Institutions de la France qui recevront M. Erdogan du 19 au 21 juillet 2004, de lui rappeler que lintgration de la Turquie nest compatible ni avec les exigences de la loi, ni avec celle de lopinion publique majoritairement hostile lintgration dun Etat ngationniste dans lUnion europenne.
Cest dans cet esprit de mobilisation citoyenne que la FRA Dachnaktsoutioun et lADL Ramgavar, avec le soutien du Conseil Reprsentatif des Associations Armniennes de Marseille (CRAAM) appellent un rassemblement de protestation lencontre de la politique de M. Erdogan le mardi 20 juillet 18h, Place de la Prfecture des Bouches-du-Rhne o une dlgation remettra au Prfet des Bouches-du-Rhne une motion.

Marseille, le 14 juillet 2004
FRA Dachnaktsoutioun - Comit rgional
ADL Ramgavar - Marseille
Retour au sommaire

 

MANIFESTATION PARIS A L'OCCASION DE LA VISITE DU PREMIER MINISTRE TURC EN FRANCE(14/07/2004)
La communaut armnienne de France va exprimer sa vive inquitude loccasion de la visite officielle en France du Premier Ministre turc, M. Recep Tayyip Erdogan.
Les citoyens franais dorigine armnienne, ainsi que lensemble des Franais lgitimement attachs au respect des valeurs thiques et morales, appellent solennellement la France et la Turquie respecter les obligations quimposent la loi du 29 janvier 2001 qui reconnat publiquement le gnocide armnien de 1915 . En effet, loccasion de la visite en France du Premier Ministre turc, M. Recep Tayyip Erdogan, ils craignent dtre les laissers pour compte de la real politique europenne .
Alors quune rsolution du Parlement europen de 1987, ritre deux reprises en 2004, fixent entre autres comme condition dadhsion de la Turquie lUnion europenne, lvacuation de Chypre, la prise en compte des droits du peuple kurde et la reconnaissance du gnocide armnien, le gouvernement turc se livre une tentative de sduction grande chelle, tout en senfermant dans une attitude ngationniste, contraire aux conditions tablies et contraire lesprit et aux valeurs dfendus par la France sur le plan international.

Aussi, nous demandons aux autorits garantes des Institutions de la France qui recevront M. Erdogan du 19 au 21 juillet 2004, de lui rappeler que lintgration de la Turquie nest compatible ni avec les exigences de la loi, ni avec celle de lopinion publique majoritairement hostile lintgration dun Etat ngationniste dans lUnion europenne.

Cest dans cet esprit de mobilisation citoyenne que la FRA Dachnaktsoutioun et lADL Ramgavar, avec le soutien des CCAF, appellent une manifestation de protestation lencontre de la politique de M. Erdogan le mardi 20 juillet 18h, Place du Trocadro. Ils informent quune confrence de presse sera organise le mme jour 11h au Press Club de France (rue Jean Goujon) pour mettre en vidence que cette Turquie nest pas encore apte intgrer lUnion europenne.

Paris le 12 juillet 2004

ADL Ramgavar
FRA Dachnaktsoutioun
Retour au sommaire

 

7me dition du tournoi "SPORT - FOI - ARMENITE"(16/06/2004)
Parrain par Vincent YAZMADJIAN Gardien de but de lA.S.O.A. Valence de 1994 1998 (D2) - Entraneur lA.S.O.A. Issy.
* plus de 200 jeunes des associations de jeunesse armnienne de la rgion parisienne (ASOA ISSY, COPEA, DA-CONNEXION, NOR SEROUND, UCJA, UGAB, US NUBAR, etc...), runies autour d'preuves sportives : Football, Volley-ball, Tennis de Table, Ptanque.

* samedi 19 et dimanche 20 juin 2004
Stade Alain Mimoun - rue Rabelais - Issy-les-Moulineaux.

* samedi 19 19h00 : repas musical en plein-air au stade.

* dimanche 20 11h00 : culte anim par les jeunes l'glise vanglique armnienne d'Issy (28 avenue Bourgain), sur le thme: "Comptition - saine mulation : ce qui nous fait avancer..."

* stands, buvette, keufts, animation musicale, grand tirage avec de nombreux lots.

* infos :
http://sfa.ucja.org
http://www.ucja.org/article.php?sid=182&&thold=0
Retour au sommaire

 

LES FRANAIS DORIGINE ARMENIENNE APPELLENT A MANIFESTER LE SAMEDI 12 JUIN 2004 VERS LELYSEE(09/06/2004)
Le samedi 12 juin 2004, les Franais dorigine armnienne appellent une manifestation en direction de lElyse contre louverture sans conditions des ngociations dadhsion de la Turquie lUnion europenne.
A la veille des lections europennes, les dfenseurs des Droits de lHomme se mobilisent pour faire savoir Jacques Chirac que les ngociations dadhsion de la Turquie ne doivent souvrir qu condition quelle remplisse les critres de Copenhague et les conditions dfinies dans la rsolution du Parlement europen du 18 juin 1987. En effet, la Turquie occupe toujours le Nord de Chypre, bafoue encore les Droits de lHomme et des minorits, emprisonne des militants politiques et nie la ralit du gnocide armnien.
La F.R.A. Dachnaktsoutioun (Parti Socialiste armnien) et le Comit de Dfense de la Cause Armnienne souhaitent sensibiliser Jacques Chirac sur le fait que 62% des Franais* considrent que la France doit sopposer louverture des ngociations si la Turquie ne reconnat pas le gnocide armnien. Les deux organisations armniennes soulignent que plus de 230 lus de toutes tendances politiques ont demand la Turquie de reconnatre le gnocide armnien.
Craignant que lors du Conseil europen de juin et dcembre 2004, Jacques Chirac fasse preuve de complaisance lgard de la candidature turque, les Franais dorigine armnienne manifestent de la place du Canada en direction de lElyse le samedi 12 juin 15H30 et appellent tous les dfenseurs des Droits de l'Homme et de la Mmoire les rejoindre.

La FRA Dachnaktsoutioun
Le Comit de Dfense de la Cause Armnienne
Retour au sommaire

 

STAND D'INFORMATION & DE PROTESTATION DU COLLECTIF VAN(08/06/2004)
Dans le cadre de ses actions d'information et de protestation contre l'entre d'une Turquie Ngationniste dans l'Europe, le Collectif VAN (Vigilance Armnienne contre le Ngationnisme) vous informe que, du Lundi 7 Juin au Vendredi 11 Juin 2004, il tiendra une permanence quotidienne, de 13h 17h, non loin des locaux de la Reprsentation de la Commission Europenne. Le stand du Collectif, qui reoit le soutien du CCAF (Conseil de Coordination des Organisations Armniennes de France) ainsi que de la presse armnienne (Nouvelles d'Armnie Magazine, Achkhar) sera situ l'angle de la place Jacques Bainville et du Bd St.Germain Paris ( la sortie du Mtro Solfrino).
Nous vous invitons passer nombreux sur notre stand pour soutenir cette action de sensibilisation notre cause.

Le Collectif VAN

Contact :
Sta Papazian
Tl. : 08 70 72 33 46
Retour au sommaire